Winnipeg

La vie quotidienne à Winnipeg

Article mis à jour le

Cet article sur la vie à Winnipeg fait partie d’une série de huit parlant de villes au Canada, d’Est en Ouest. Où habiter au Canada ? Quelle ville choisir ? Ces questions passent par la tête de tout immigrant, qu’il s’agisse d’un départ en PVT ou directement d’une résidence permanente.

Avec d’autres blogueuses, on va essayer de vous brosser un tableau objectif de la situation culturelle, économique, locative de notre ville d’adoption.

Les autres villes à découvrir

Toronto, Edmonton, Montréal, Vancouver, Whitehorse, Québec et Moncton.

Contexte

Je vis à Winnipeg depuis 3 ans, je suis arrivée avec un PVT, j’ai enchaîné avec un permis ouvert transitoire et je suis devenue résidente permanente en septembre 2019 après exactement deux ans de démarches. Ce n’était pas la première fois que je vivais au Manitoba : j’avais déjà passé un an à Brandon, la deuxième ville de la province, comme assistante-professeur à l’université avec un permis fermé. J’ai choisi de revenir au Manitoba pour la qualité de vie, la facilité à obtenir la résidence permanente et les connaissances que j’y avais. Et je n’ai pas de regrets, la vie à Winnipeg est plutôt douce !

Winnipeg en bref

Winnipeg ? C’est où ça ? Personne ne sait vraiment où situer la capitale manitobaine et elle souffre de toutes façons à tort d’une mauvaise réputation. Et c’est dommage ! La ville et le Manitoba en général ont beaucoup à offrir aux francophones.

Population : Il y a environ 800 000 habitants à Winnipeg : c’est la septième ville canadienne en terme de population. Winnipeg concentre 60% de la population du Manitoba.

Langues : l’anglais est majoritaire mais 10% de la population se déclare bilingue français-anglais et 3% des habitants ont le français comme langue maternelle d’après le recensement de 2016, ce qui en fait la troisième langue de la ville (après le tagalog en seconde place). Je prévois une percée du français pour le recensement de 2021, stay tuned!

Fuseau horaire : Heure du Centre, on est à moins sept heures de la France.

Climat : Winnipeg a un vrai climat continental, avec des hivers très longs (six mois) et très froids (jusqu’à moins cinquante en température ressentie, il fait moins quarante pendant une dizaine de jours chaque hiver) mais cela n’empêche pas de vivre ! Les étés sont très chauds et durent de mai à août. Il n’y a pas vraiment de printemps, on passe de l’hiver à l’été en une semaine. Winnipeg est d’ailleurs la deuxième ville du Canada la plus ensoleillée après Calgary.

Atouts majeurs de Winnipeg : son coût de la vie très raisonnable, sa situation géographique centrale, son bilinguisme croissant, sa vie culturelle, son multiculturalisme, les opportunités qui y sont à saisir.

Winnipeg symbols

Les transports à Winnipeg

Les moyens de transports

À Winnipeg, le réseau de transport public ne comprend que des bus. Le réseau est correct et dessert relativement toute la ville mais pas tout le temps et pas forcément fréquemment. Le système est conçu pour emmener les gens qui habitent dans les zones résidentielles travailler en centre-ville le matin et les ramener le soir. En dehors de ces liaisons-là, il y a un peu moins de choix et les correspondances ne sont pas toujours très bien pensées. Cependant, le réseau doit drastiquement changer en avril 2020 avec l’ouverture de corridors réservés aux autobus pour tout le sud-ouest de la ville.

Le vélo se développe de plus en plus, été comme hiver et de nouvelles pistes cyclables voient le jour chaque année. On a aussi un taxi-rivière l’été.

L’utilisation de la voiture

La voiture est omniprésente à Winnipeg. Il est possible de vivre sans (si vous êtes autour d’Osborne, à quinze minutes à pied d’un supermarché) mais c’est surtout se priver du confort qu’elle apporte, notamment en hiver et cela permet de sortir de la ville.

Il y a deux cas de figures chez les nouveaux arrivants : ceux qui achètent une voiture sous trois jours ou ceux qui n’en achèteront jamais. Si vous êtes dans la deuxième catégorie, je vous recommande d’utiliser le service de location de Peg City Car Coop, qui propose des voitures partout en ville sur un système d’économie du partage à condition d’avoir un permis manitobain.

L’aéroport

L’aéroport de Winnipeg est génial, pour plein de raisons. D’abord, il est à environ 15-20 mn du centre-ville et il y a deux bus qui y emmènent sans supplément tarifaire. Ensuite, il est très bien organisé et passer la sécurité ne prend jamais plus de dix minutes. Et j’ai aussi eu du service en français les deux dernières fois où j’y étais.

Niveau destinations, il y a des vols pour le nord du Manitoba, toutes les autres grandes villes canadiennes, Denver, Chicago et Minneapolis aux États-Unis et quelques charters pour des destinations ensoleillées en hiver (Mexique, Cuba). L’arrivée de la compagnie low-cost Swoop permet aussi de voyager pas cher (avec des AR pour la Floride ou Victoria à 50 dollars par exemple).

Le train

Le Transcanadien entre Vancouver et Toronto s’arrête à Winnipeg ! C’est un moyen de transport qui demande d’avoir du temps mais qui doit être une bonne expérience. Une autre ligne de Via Rail emmène vers Thompson et Churchill pour voir les ours polaires sur la Baie d’Hudson.

Proximité avec les autres villes

Winnipeg a une situation ultra centrale et des destinations lointaines depuis l’est du Canada ne le sont pas vraiment en partant d’ici. On est à 8 heures de voiture de Calgary, 7 heures de Minneapolis, 13 heures de Chicago. Moins connues, Regina, la capitale de la Saskatchewan et Thunder Bay en Ontario sont respectivement à 5h30 et 8h de route. Il n’y a malheureusement plus de liaison en transports entre toutes ces villes et le covoiturage n’est pas trop développé dans les Prairies.

Centre du canada

La vie quotidienne à Winnipeg

La fiscalité

Les taxes sont à 12% au Manitoba (5% pour le fédéral et 7% pour la province) et le gouvernement conservateur avait pour projet de descendre encore le taux à 6% avant la crise du Covid-19.

La vie est plutôt abordable ici. Il y a aussi pas mal d’avantages dans les impôts (le gouvernement vous rembourse 700$ si vous êtes locataire et 243$ pour la taxe carbone en 2020 par exemple).

La sécurité à Winnipeg

La sécurité est sûrement un des gros points noirs de Winnipeg, notamment dans le centre-ville. C’est là qu’est concentrée la population la plus pauvre et l’addiction à la méthamphétamine fait des ravages. La criminalité est en hausse, notamment tout autour du centre. Par contre, si vous vivez dans un quartier résidentiel et ne travaillez pas en centre-ville, la sécurité ne sera pas un problème.

Sentiment de « comme à la maison »

Winnipeg ne ressemble pas aux villes françaises ou belges mais il est possible de se recréer un cocon européen si vous le souhaitez. On trouve tous les produits dont on aurait envie, il y a au moins trois boulangeries-pâtisseries tenues par des Français, une boucherie-charcuterie allemande, une fromagerie européenne, des restos français et depuis le traité économique Canada-UE, on trouve même du camembert et de l’emmental Président directement au supermarché.

L’offre culturelle franco-française existe aussi, par la médiathèque de l’Alliance Française ou bien même la bibliothèque de Winnipeg, où j’ai pu récemment emprunter les trois premiers tomes de la série de La Passe-Miroirs sans difficultés. On fête le 14 juillet (d’ailleurs, le village de St-Claude est le seul endroit à célébrer officiellement le 14 juillet à l’extérieur de la France) et il y a même un club de pétanque tous les étés à Winnipeg !

14 juillet St Claude

La multiculturalité

Winnipeg est ultra multiculturelle. C’est d’abord la grande ville canadienne à la plus forte population autochtone, avec environ 10% de la population. Ensuite, il y a tout plein de communautés : philippine, ukrainienne, polonaise, portugaise, sud-américaine, nord-africaine, européenne, chinoise etc. Certains quartiers sont presque intégralement habités par une communauté définie et la mixité culturelle se retrouve surtout sur le lieu de travail et dans les festivals.

Le système médical

Si vous venez à Winnipeg avec un PVT, vous n’avez normalement pas le droit à l’assurance santé provinciale mais rassurez-vous, les consultations dans des cliniques que vous ne pourriez pas vous faire rembourser par l’assurance PVT sont abordables : entre trente et cinquante dollars.

Par contre, si vous avez un permis fermé ou bien sûr la RP, vous êtes éligible à Santé Manitoba et vous ne payez pas les consultations chez le médecin. Cela couvre aussi un certain nombre de soins pour les enfants. Pour les médicaments, dentistes et autres spécialistes, il vous faudra une mutuelle. Je trouve les frais d’optique beaucoup moins chers qu’en France mais le dentiste coûte un bras (environ 250$ pour un contrôle de routine).

Pour avoir un médecin de famille, il y a deux options : la première, c’est d’utiliser le système désigné de la province où vous pouvez demander un docteur qui parle la langue officielle de votre choix. Il y a cependant une pénurie de médecins francophones et le délai semble dépasser les six mois d’attente en ce moment. La seconde, c’est de tout simplement approcher les cliniques et leur demander si les nouveaux patients sont acceptés.

Le marché de l’emploi

Il n’y a pas presque pas de chômage à Winnipeg, surtout pour les personnes qui parlent français et anglais. Ils ont l’embarras du choix, il y a plus de postes bilingues que de francophones.

  • Salaire minimum au Manitoba : 11,65 $ de l’heure
  • Taux de chômage à Winnipeg : 5% (avant le Covid) c’est la 3e province avec le moins de chômage
  • Secteurs principaux : commerce, usines, finance, gouvernement

Dans les secteurs du marketing, de la communication, des médias, dans l’enseignement et de la petite enfance (sous certaines conditions), de la comptabilité, de l’administration, de la culture et de la gestion de projets, les immigrants francophones arrivent normalement à tout de suite être embauchés dans leur domaine de compétences sans la fameuse première expérience canadienne.

Mais il faut être lucide, plus votre anglais sera bon et plus vos opportunités seront bonnes également. Il y a des postes unilingues français mais vos opportunités de progression seront meilleures sur des postes bilingues.

Winnipeg

Le coût de la vie à Winnipeg

Les Winnipégois sont pas mal réputés pour être un peu radins, ils adorent les bonnes affaires et les réductions.

  • Location d’un appartement, 1 chambre, centre ville : environ 1000 $/mois. Les appartements sont loués non-meublés mais le gros électroménager est inclus.
  • Chambre en colocation dans un quartier sympa : environ 500-600$ par mois
  • Achat d’une maison : en moyenne 310 000 $ pour une maison familiale
  • Pass mensuel de transports en commun : 102 $ (certains employeurs en prennent une partie en charge et selon où vous habitez il est souvent possible d’aller au travail à pied)
  • Billet de bus : 3 $ avec trajet illimité pendant 1h15
  • Resto bon marché pour deux personnes: 60 $ avec plat et dessert
  • Abonnement mensuel à une salle de sport standard : entre 10 et 60 $ par mois
  • Prix d’un litre d’essence : 0,60 $ le litre (avril 2020) mais c’est normalement autour d’un dollar
  • Assurance auto par mois : environ 100 $
  • Forfait de téléphone : 45 $ pour l’illimité avec 5 giga de données

Les loyers ont pas mal augmenté à Winnipeg ces dernières années sans que les salaires aient suivi mais le coût de la vie est encore relativement abordable. Niveau courses, plusieurs magasins moins chers (Walmart, No Frills) côtoient des supermarchés aux prix moyens (Superstore) et des chaînes plus raffinées (Sobey’s ou carrément les épiceries fines comme De Lucca’s).

Les loisirs

Les activités

J’ai écrit tout un guide des choses à faire à Winnipeg qui vous donnera un bel aperçu de toutes les activités possibles à Winnipeg. Il y a de tout, tout simplement, notamment via les programmes de la ville ou les centres communautaires. Vous pouvez faire du sport, de la musique, apprendre le curling (j’ai testé, c’est pas génial !), aller au café des jeux de société, apprendre des langues étrangères, vous promener en forêt, tester toutes les micro-brasseries, patiner sur la rivière gelée, faire du ski de fond ou du kayak, bref la liste est trop longue !

Les festivals

Il y a toujours un festival quelque part dans Winnipeg, été comme hiver ! On a des festivals de culture avec la Nuit Blanche, de cinéma, de musique avec le Festival du Voyageur, le Folk Fest, le Jazz Fest, de théâtre avec le Fringe et tout un tas d’évènements culinaires également. Certains de ses festivals ont lieu en hiver, parce que la ville ne rentre pas en hibernation.

Back Alley Arctic Winnipeg

Les musées

Le seul musée fédéral à l’extérieur d’Ottawa se trouve à Winnipeg et se focalise sur la question des droits de la personne. Son architecture unique fait partie intégrante du paysage urbain. Autrement, on compte environ une quinzaine de gros musées, dont un musée des enfants, un musée de l’électricité, un musée du rail, une galerie d’art etc. Vous trouverez toute la liste dans mon guide sur Winnipeg plus haut.

En mai chaque année on a aussi l’équivalent winnipégois des journées du patrimoine, qui s’appelle Doors Open et permet de visiter des tas de bâtiments normalement fermés au public, des coffre-forts de banque aux anciennes prisons.

La nature

La nature est présente à l’intérieur de Winnipeg : on a la forêt Assiniboine, plusieurs grands parcs et surtout les deux rivières, qui se transforment en terrain de jeu l’hiver avec une piste de patinage d’une dizaine de kilomètres de long (plus longue que celle d’Ottawa !).

Mais il faut plutôt sortir de la ville pour en profiter : parcs provinciaux et fédéraux, forêt, champs, plus grande concentration de serpents au monde, plus grand labyrinthe de neige au monde, lacs pour baigner en été, les sorties ne manquent pas. Il n’y a pas d’élévation et tout est plat (sauf le parc de Pembina Valley) mais on s’y habitue !

Restaurants et cafés

La scène culinaire winnipégoise est impressionnante. Il y a de tout, vous pouvez manger probablement toutes les cuisines du monde sans avoir à chercher trop loin. Les restaurants sont toujours en train de se réinventer et de créer des plats spéciaux pour différents festivals. Niveau cafés, cela tourne beaucoup, mais il y a des valeurs sûres : Thom Bargen, Forth, Parlour, Little Sister. Des bars à desserts ouvrent peu à peu et le nombre de glaciers est conséquent pour une ville avec six mois d’hiver.

La francophonie à Winnipeg

On parle français à Winnipeg, je ne le répéterai jamais assez : il est possible de faire toutes ses démarches administratives en français, au niveau municipal (payer ses amendes, aller emprunter un livre à la bibliothèque), provincial (obtenir sa carte de santé, faire ses démarches d’assurance auto) ou fédéral (obtenir son numéro d’assurance sociale).

Les francophones sont historiquement concentrés dans le quartier de St-Boniface et au sud de celui-ci à St-Vital et à St-Norbert. Ces trois quartiers sont officiellement désignés bilingues par la ville. Mais les gens se sont répandus et il y a des francophones absolument partout. Rien que dans mon bloc qui compte dix maisons, on est au moins quatre (cette carte du journal le Devoir est géniale pour voir les langues que parlent ses voisins partout au Canada en 2016).

Il y a une scène culturelle francophone solide à Winnipeg, avec le Théâtre du Cercle Molière (premier théâtre francophone de l’ouest d’ailleurs), deux festivals de films francophones par an et le Centre Culturel Franco-Manitobain. Le Festival du Voyageur en février est aussi un haut lieu de la culture francophone et métisse. Et tous les petits villages francophones autour de Winnipeg ont également leurs propres festivals et activités en français.

Les écoles francophones

Si vous avez des enfants d’âge scolaire, aucun problème pour les scolariser en français, au degré de votre choix. La division scolaire franco-manitobaine est entièrement en français et ouvre ses portes à tous les francophones sans considération de carte scolaire. Toutes les autres divisions scolaires sont par zones géographiques (Winnipeg, Louis Riel, Pembina Trails, St-James) et proposent des programmes d’immersion ou le baccalauréat international.

La ville propose aussi tout un tas de programmes éducatifs ou sportifs en français donc les activités extra-scolaires des enfants peuvent aussi se faire en français.

À lire sur Winnipeg et le Manitoba

10 raisons de faire votre PVT à Winnipeg
Le guide des choses à faire à Winnipeg
5 choses que je n’aime pas à Winnipeg 

Mon bilan après 3 ans à Winnipeg
Vivre à Winnipeg, c’est comment ? 
Le bénévolat au Manitoba
Le musée du Manitoba 
Mes coins de France à Winnipeg
Voir des bisons en pleine ville
La nature au Manitoba 

Des questions sur la vie à Winnipeg et le Manitoba ? N’hésitez pas à m’envoyer un message ! Et si vous voulez suivre mon actualité winnipégoise, abonnez-vous à la newsletter pour recevoir directement un email par mois avec les derniers articles du blog !

Abonnez-vous !

* requis



Un commentaire ?

10 commentaires

  • Finalement le coût de la vie est similaire à celui d’Edmonton, je pensais bizarrement que ça allait être plus cher ! Fausse idée ! J’aimerais passer par Winnipeg si un jour on traverse le Canada en voiture, on y fera un saut !

  • J’ai bien apprécié mon passage à Winnipeg l’été dernier. C’est une ville très centrale, qui je trouve reste à taille humaine tout en proposant pas mal d’activités. Bon, par contre pour les voyageurs en train il faut tabler sur plusieurs heures de retard 😉 cela semble assez systématique.
    Je garde un souvenir ému du quartier de The Forks, avec tous les bons restos… notamment les petits pains à la cannelle de la boulangerie qui est à l’intérieur… un régal !

  • Oh !
    C’est fou ça ! Je savais pas que cette ville existait et qu’il y faisait froid !
    Oh ! Je pensais que tout le monde parlait que l’anglais en dehors du Québec ! C’est fou ces idées reçues qu’on peut avoir sur un pays ! LOOOOOOOOOOOooooooooooOOOOOOOOL
    Mais !!! Patiner sur une rivière gelée !?!? WHAT ? Ca doit être vraiment fun !
    Bon, tant qu’on peut manger, tout va bien !!
    Un labyrinthe de neige ??? OH ! Mais il doit faire froid !
    Je ne savais pas que le “seul musée fédéral à l’extérieur d’Ottawa se [trouvait] à Winnipeg” ! C’est incroyable !

    HAHAHAHAHAHAAHAHAHAHA
    HAHAHAHA
    VOILA merci pour les 5minutes d’activité !
    HIHIHIHIHIHIHIHIH
    T’as oublié de parler du truc le plus cool de Winnipeg cependant…….

  • Coucou,

    Merci pour ce bel article ! C’est bien d’avoir un retour d’expériences sur plusieurs villes et provinces ! Ici, on vise le New-Brunswick pour la RP, j’espère qu’on y arrivera bientôt (2021).

    Passe une belle journée,
    Laura – Happy Lobster

    • J’adore le nom de ton blog, si tu l’as choisi avant de penser au Canada, tu étais en effet prédestinée à aller vivre au NB 😀 je vais te suivre et croiser les doigts pour ta RP !

      • Merci beaucoup 🙂 J’ai changé récemment de nom de blog, nom de domaine, design etc. Mon blog est ouvert depuis 2011, ça ne me convenait plus et je trouvais ça top de faire un clin d’oeil au Canada et tout particulièrement au NB 🙂

        On a tellement hâte, avec un peu de chance on aura une belle avancée en 2021, pour le moment, c’est pas top !

        Belle soirée,
        Laura – Happy Lobster