Canada

L’hiver au Canada : survivre par moins 50 degrés

Article mis à jour le

Toute personne intéressée par le Canada va nécessairement se demander comment est l’hiver au Canada. Est-ce qu’il fait si froid que ça ? Comment s’habiller en hiver ? Comment survivre à ces températures négatives ? Combien de temps dure l’hiver au Canada ?

Je vais essayer de vous apporter quelques éléments de réponses après quatre hivers au Canada !

L’hiver au Canada

Déjà, l’hiver au Canada va énormément varier selon l’endroit où vous vous trouvez. Il pleut et il fait humide à Vancouver et en  Colombie-Britannique. Il fait froid partout ailleurs, avec des chutes de neige variant selon la région. Il faut donc bien vous renseigner sur le lieu que vous visez.

Frozen Nature Pinawa Old Dam Winter

D’ailleurs, petit conseil, oubliez les applications météo de vos téléphones. Elles ne prennent pas en compte le facteur éolien qui est pourtant primordial une fois au Canada. Utilisez Météo Média ou bien directement le site gouvernmental d’Environnement Canada.

Le facteur éolien, c’est l’impact du vent sur la température. Il peut facilement faire baisser le ressenti d’une dizaine de degrés.


Les températures hivernales au Canada

Le jour où j’ai pris la photo ci-dessus au vieux barrage de Pinawa, il faisait une température de moins 40 degrés avec le vent.

J’écris ce post un 23 mars, il fait encore moins 25 degrés dehors. J’avais surestimé mes capacités de résistance et je suis allée chez ma copine qui habite deux pâtés de maison plus loin sans bonnet. Mes oreilles n’ont pas aimé.

En hiver à Winnipeg, les températures oscillent entre moins 20 degrés pour les meilleurs jours jusqu’à moins 50 degrés. En moyenne, il fait environ moins 25 degrés, avec quelques jours de répit autour de zéro / moins 5 et une bonne dizaine de jours à moins quarante degrés. Et en 2014 et 2019, on a eu un vortex polaire avec des températures allant jusqu’à moins cinquante degrés.

Vivre moins cinquante degrés, c’est comment ?

C’est assez difficile à décrire avant de le tester par soi-même. Quand il fait moins cinquante degrés, respirer devient douloureux, l’air fait mal, on grelotte toujours une fois rentrée dans la voiture ou la maison avec le chauffage.

Rester dehors est fortement déconseillé plus que quelques minutes. Le risque d’engelures est réel et rapide. Mais pourtant, on n’a pas le choix, on ne peut pas rester à la maison pour causes de températures si basses, il faut aller travailler, aller en cours, vaquer à ses occupations quotidiennes. Quand on s’installe au Canada, il faut apprendre à vivre avec le froid.

hiver Canada froid Winnipeg

snowy bench Canada

La neige au Canada

La quantité de neige dépend largement des régions et des années.

Autour de Winnipeg, la première neige tombe toujours autour du 11 novembre. Il y a parfois une tempête plus tôt, comme en 2018 où il y a eu environ 35 cm de neige mi-octobre.

Et après, commence une période de blanc. La neige ne fond pas ici comme à Montréal ou à Toronto, car les températures sont trop basses. Tout est blanc environ de novembre à avril. Oui, c’est long !

En hiver, on ne distingue ni les rues, ni les trottoirs. Les congères font parfois deux mètres de haut. Ça devient particulièrement frustrant au mois de mars, quand tout l’hémisphère nord commence le printemps, parle de de terrasses et de fleurs. Au Canada, dès qu’il y a un redoux (quand il fait autour de zéro), la première couche de glace fond, mais le gel qui a suivi fait des rues des patinoires géantes.

Combien de temps dure l’hiver au Canada ?

Vaste question ! Cette année à Winnipeg, entre la première neige mi-octobre et la dernière mi-avril, on a donc bien six mois d’hiver complet. Parfois ce sera plus, parfois moins. Calgary et Edmonton en Alberta ont souvent de la neige en mai. À Toronto, les premières neiges surviennent plus tard, à la fin de l’année.

Comment éviter de déprimer ? En profitant de l’hiver ! Winnipeg comme Montréal par exemple sont réputées pour leurs festivals d’hiver et n’ont pas peur d’organiser des événements avec des températures négatives. Par exemple, la Rivière Rouge devient une patinoire géante d’une dizaine de kilomètres de long et abrite des cabanes reconnues par des concours mondiaux d’architecture. Sans parler des sports d’hiver !


Voyager en hiver au Canada ?

Ma réponse sera oui et non.

OUI

Si vous avez un plan solide, des hébergements prévus et une voiture équipée (couvertures, kit de survie etc).

Voir les Chutes du Niagara gelées doit être une expérience unique. Certains festivals comme le Festival du Voyageur n’existent qu’en hiver.

Certains sports d’hiver comme la motoneige ou les raquettes… ne peuvent donc se tester qu’en hiver.

NON

Si vous êtes mal équipés ou frileux, vous n’allez pas profiter de votre expérience. L’hiver au Canada, c’est aussi un état d’esprit !

Beaucoup de sites touristiques en plein air sont fermés en hiver donc le nombre de visites disponibles est limité. Le gros de la saison touristique au Canada se concentre entre fin mai et début septembre.

Il fait nuit vers 16h.

Comment s’habiller en hiver au Canada ?

Le cas Canada Goose
Elles sont fabriquées à Winnipeg donc on a l’habitude d’en voir ici. Mais ailleurs, notamment au Québec, vous allez vous faire cataloguer comme le Français de base.

Il faut déjà mettre autant de couches de vêtements que possible : collants thermiques, chaussettes de montagne, guêtres, manches courtes, manches longues, bonnet, écharpe, une ou deux paires de gants, cache-nez si vous ne portez pas de lunettes. Et un énorme manteau et des bottes. Pas besoin de payer son manteau des milliers de dollars, il y a de bonnes marques entrées de gamme qui font l’affaire.

Rester élégant.e n’a plus aucune importance, il faut cacher le moindre bout de peau. On risque des engelures au bout de dix minutes d’exposition seulement.

Mon équipement

Mon seul regret pour mon manteau est qu’il ne descende pas plus loin que les hanches, j’ai souvent froid aux cuisses à cause du vent. Pour les bottes, j’alterne entre trois paires (achetées en été car soldées) :

  • une grosse paire de Sorel (modèle 1964) qui me sert après une tempête de neige ou quand on va se promener dans la nature,
  • une plus petite paire de Sorel (Explorer) qui ressemble un peu à des baskets, pour quand il y a un tout petit peu de neige,
  • des Blundstone modèle hiver pour le quotidien – et je les adore, elles sont parfaites.

hiver au canada équipement

Uniqlo n’existe qu’en Ontario. Décathlon a ouvert au Québec et en Ontario mais pas dans le reste du pays et son équivalent, MEC, est beaucoup plus cher. Investissez donc dans des leggings ou hauts en merino avant de venir au Canada ! On m’a offert un haut en mérinos l’hiver dernier et il a complètement changé ma vie !

Si vous avez encore des questions sur l’hiver au Canada, n’hésitez pas !

 

Un commentaire ?

19 commentaires

  • Je ne veux pas être rabat-joie mais je crains que il n’y a pas eu des -50°C et encore moins des -60°C dans la province de Manitoba comme l’atteste le site suivant : « https://www.infoclimat.fr/climatologie/normales-records/1991-2020/brandon-man/valeurs/71140.html »

    • Bonjour Didi,
      Je ne sais pas quel est le site mais je pense que c’est un site français qui omet un critère primordial au Canada : le ressenti éolien. Il y a souvent dix degrés de différence entre la température réelle et le ressenti. Les moins cinquante degrés que j’ai expérimentés à deux reprises, en 2014 et en 2019, étaient avec ressenti éolien.

  • Bonjour, et moi qui se prépare à partir à winnepeg pour l’installer avec ma famille, sans oublier que les températures de mon pays sont parmis les meilleures au monde ( la méditerranée ).Que pourriez vous me donner comme conseil ???? Pour rappel , les nuits les plus froides sont en février ( -5,-6……….-10 la minimale !!!!!!!). Est ce que je suis folle si je décide de prendre mes enfants dans cet enfer comme vous le dites??????

    • Je ne dis nulle part qu’il s’agit d’un enfer… et il vaut mieux ne pas raisonner ainsi en venant s’installer ici. Les gens survivent, vivent dans ces conditions sans problèmes.

  • il me tarde de connaitre les moin 40 degre …mais si vous avez des conseil a me donner je suis preneur..je c pas quel equipement acheter pour affronter ces grand frois nordique .merci pour linfo

  • J’aime beaucoup ton blog. Très rafraichissant, très vrai. J’ai été une fois à Winnipeg et j’ai cru mourir de froid… Je mourrais déjà de froid à Toronto alors bon…

  • -50! Franchement c’est terrible! ici on est descendu a -32 j’ai cru mourir! En plus quand il fait -5 on te dit qu’il fait bon! En ce qui me concerne une température négative, c’est froid et puis c’est tout! Courage il parait que c’est le printemps et que ça va aller mieux bientôt ! 🙂

  • oh monnnn dieu tu m’as donné froid je te jure et pourtant j’y suis bien aussi, pas à -50 certes mais quand meme !!! 😀 Allez courage et profite de ces derniers jours de neige, ils te manqueront peut etre après 🙂 bisous bisous

  • C’est le vrai grand froid canadien! Juste de regarder les photos, et je suis glacée ! C’est pour cela que dans les années 60s j’avais décidé d’aller à San Franciso au lieu du Canada. Maintenant que je suis à coté d’Atlanta, en Géorgie, où la ville se ferme s’il y a 2 cm de neige … je ne crois pas que je pourrais vivre ou vous êtes ! Pourriez-vous y vivre tout le temps ?

  • ahah le coup de la buée sur les lunettes, comme ça me parle 😉
    j’ai fait aussi l’erreur de ne pas mettre de bonnet un jour, je sais plus combien il faisait, certainement dans les -25, j’ai appris ma leçon 😉

  • -50 un 23 mars…
    J’avais eu un gros coup de coeur pour Montreal mais rien que pour la meteo helas, je ne pourrais jamais habiter au Canada.
    Enfin la consolation c’est que vous avez de tres beaux etes 🙂
    T’imagines, y’a 80 degres de difference entre chez moi et chez toi actuellement !