Canada

Visiter Thunder Bay en hiver

Article mis à jour le

Thunder Bay ? C’est où ça ?

Thunder Bay map in Canada

Thunder Bay est dans le Nord-Ouest de l’Ontario, à environ 8 heures de route de Winnipeg sur la Transcanadienne. Les deux villes souffrent de la même mauvaise réputation et sont des endroits où on s’arrête à peine lors d’un road-trip d’est en ouest – ou d’ouest en est. Et c’est dommage !

J’ai visité Thunder Bay en avril 2018, après un passage dans le Minnesota. Nous avions fait une boucle et avions choisi de revenir par le Canada pour pouvoir voir le Lac Supérieur gelé (l’article arrive).

Les autres articles de ce voyage :
Un long week-end au Minnesota
Ely, une petite ville adorable avec un sanctuaire des loups,
– remonter le Lac Supérieur


Visiter Thunder Bay

On a passé une petite journée dans Thunder Bay, un lundi d’hiver férié. On était véhiculés, et je recommanderai la même chose, pour gagner du temps entre les points d’intérêt et pour pouvoir aller voir les chutes d’eau de Kakabeka.

Le monument Terry Fox

Terry Fox est une icône pour les Canadiens, un exemple de courage et d’abnégation. Originaire de Winnipeg, sa carrière d’athlète universitaire a été arrêtée par le diagnostic d’un cancer à l’âge de 19 ans. Il a dû subir une amputation mais avec une jambe artificielle, il arrive à marcher de nouveau et décide de se lancer dans une traversée du Canada d’est en ouest, de Terre-Neuve à Vancouver, pour lever des fonds pour la lutte contre le cancer. On est en 1980. Il parcourt 5 373 km en 143 jours avant d’être forcé de s’arrêter à Thunder Bay parce que son cancer a récidivé. Il meurt quelques mois plus tard.

Un monument lui rend hommage à Thunder Bay, un peu à l’extérieur de la ville vers le nord.

Terry Fox monument Thunder Bay

Le Hillcrest Park

Hillcrest Park est en hauteur – en fait la voici la différence entre Thunder Bay et Winnipeg : Thunder Bay a un peu d’élévation, alors que Winnipeg est toute plate ! Ce parc permet d’être juste en face du Sleeping Giant, une montagne sur une péninsule au large du Lac Supérieur dont le nom vient d’une légende autochtone. C’est vrai qu’on dirait un homme endormi sur le dos.

Sleeping Giant Thunder Bay

Essayer de monter au Mont McKay

Gros fail pour cette idée. Le Mont McKay permet d’avoir une vue panoramique en hauteur de tout Thunder Bay et du lac gelé. Si la route est facile à trouver, elle n’était pas du tout déneigée et inaccessible. Tant pis !

Chercher du street-art

Thunder Bay a pas mal de street-art un peu partout, et chercher les fresques est une activité qui se cumule bien avec le géocaching.

Street-art Thunder Bay

Street-art Thunder Bay

Street-art Thunder Bay

Le quartier finlandais de Thunder Bay

Thunder Bay a la plus grande concentration de population finlandaise à l’extérieur de la Finlande (comme Gimli au Manitoba a la plus grande concentration d’Islandais en dehors de l’Islande. Wikipédia explique que les Scandinaves trouvaient des similarités dans le climat canadien, on ne s’en serait pas doutés).

Finnish heritage Thunder Bay

Et donc à Thunder Bay il y a toute une rue finlandaise avec des magasins, le Labour Temple, un lieu de rassemblement communautaire et politique, un restaurant, et même la petite Free Library est bilingue anglais/finnois !

Finnish Labour Temple Thunder Bay

On a déjeuné au restaurant finlandais, Hoito, et c’était génial. C’était une cantine à l’européenne, dans le sous-sol du Labour Hall, avec des plats scandinaves pour pas cher. Le restaurant a fêté ses 100 ans d’ouverture en 2018 d’ailleurs !

Finnish heritage Thunder Bay

Voir le lac gelé

Thunder Bay est situé sur le Lac Supérieur. On avait longé le lac sur plusieurs centaines de kilomètres la veille et du côté américain, il faisait zéro degrés, je me baladais en pull (oui vous feriez la même chose après plusieurs hivers au Canada) et l’eau dégelait. Dès qu’on a passé la frontière canadienne, il a refait moins 20 degrés et le lac était entièrement gelé. C’est drôle.

Frozen Lake Superior Thunder Bay

Frozen Lake Superior Thunder Bay

À visiter aussi à Thunder Bay

Voyager en hiver au Canada n’est pas forcément une bonne idée : outre le froid et la neige, beaucoup d’attractions sont fermées et n’ouvrent qu’entre mai et septembre. Si j’étais allée à Thunder Bay en été, j’aurais ajouté à ma liste de points d’intérêt :

  • le Fort William Historical Park. Vous commencez à avoir l’habitude si vous me suivez régulièrement, chaque ville de l’ouest canadien a son ou ses forts, anciennes places fortes de la traite des fourrures reconvertis en musée. À côté de Winnipeg, on a Lower Fort Garry et à Portage-la-Prairie on a Fort la Reine. Thunder Bay a aussi son fort-musée et vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin sur leur site.
  • le Sleeping Giant, sa péninsule est aujourd’hui un parc provincial de l’Ontario.
  • la Galerie d’Art de Thunder Bay, pour sa collection d’art autochtone.
  • prendre le temps de traîner dans Downtown Fort William. Thunder Bay résulte de la fusion de deux villes et le centre-ville au sud est plus charmant que celui au nord.

Bonnes adresses

Audrey vit à Thunder Bay depuis huit ans et m’avait donné plusieurs bonnes adresses que je partage maintenant avec vous !

– pour un cocktail : Tomlin
– pour se promener : le quartier Bay et Algoma
– pour du street-art : Red River Street et les rues autour
– pour de la culture : le musée de Thunder Bay
– pour manger : Growing Season et Rebel Salad
– pour un dîner en amoureux : Rose Valley


À visiter autour de Thunder Bay

Les chutes de Kakabeka

Énorme coup de coeur pour ces chutes d’eau ! Les chutes de Kakabeka sont situées à 30 minutes et 30 km de Thunder Bay. L’accès est payant puisqu’il s’agit d’un parc provincial de l’Ontario. On avait payé seulement 3 dollars par véhicule, les prix semblent avoir pas mal augmenté et l’accès est à 10 dollars la journée en 2020 (voir le site de Parks Ontario).

J’adore les chutes d’eau gelées. Les chutes de Kakabeka sont accessibles toute l’année et un promontoire a été aménagé tout autour. Il y a aussi des sentiers de randonnée, mais il faisait moins… 20 probablement et nous avions 8 heures de route devant nous donc nous n’en avons pas profité.

Kakabeka Falls frozen

Kakabeka Falls frozen

Kakabeka Falls frozen

Seven Fallen Feathers

Juste après être revenue de Thunder Bay, j’ai lu un livre que j’aurais aimé avoir eu entre les mains avant ma visite : Seven Fallen Feathers de Tanya Talaga.

Cette journaliste et auteure s’est penchée sur la question des disparitions et meurtres d’autochtones, se focalisant sur la vie de sept jeunes venus faire leurs études secondaires en ville. Il n’y a pas de lycée dans les réserves au nord de l’Ontario et les jeunes sont forcés de quitter leurs familles pour venir continuer leur scolarité. Le livre raconte, questionne et remet en cause la gestion des autorités. D’ailleurs, les enquêtes seront rouvertes en 2019 après la controverse du livre. C’est une bonne lecture.

Thunder Bay mérite donc bien qu’on s’y arrête une journée ou deux pour la visiter, tout comme Winnipeg ou Régina !

Un commentaire ?

11 commentaires