Canada

Idées reçues et clichés sur le Canada

Article mis à jour le

Il était temps de discuter un peu des clichés et des idées reçues associées au Canada. Maintenant, bien sûr, j’ai un point de vue de l’intérieur mais après une énième remarque sur le froid, j’ai décidé que le thème des idées reçues serait parfait pour un rendez-vous mensuel des #HistoiresExpatriées.

C’est parti !

Au Canada, on vit dans un igloo.

Faux. Et je n’expliquerai même pas.

Tout le monde adore Céline Dion.

Vrai. J’ai l’impression qu’il y a vraiment un phénomène d’ampleur nationale ici. J’ai beaucoup souri quand je me suis retrouvée à une soirée karaoké dans un bar miteux du Nouveau-Brunswick et que tous les Québécois de l’assistance connaissaient les paroles d’une chanson de Céline par coeur. Sa photo est en bonne place dans le hall of fame winnipegois et tout le monde connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un dont c’est la cousine.


La chemise à carreaux rouge est l’uniforme national.

Vrai ! Pour hommes, pour femmes, pour enfants, en toutes saisons. Tout Canadien en possède au moins une dans sa garde-robe, qu’il soit bûcheron ou non. J’ajouterai aussi que le second uniforme national, ce sont les vêtements à l’effigie des équipes sportives. Tout le monde à Winnipeg a un tshirt/casquette/maillot/bonnet de l’équipe de hockey des Jets (sauf moi).

On hiberne tout l’hiver. 

Faux. C’est la pire idée reçue sur le Canada. Comparons un instant : si vous allez vérifier la température de votre congélateur dans la cuisine, il est sûrement à moins dix-huit degrés. Moins 18, c’est une température agréable entre novembre et mars. Vivre dans certains coins du Canada, c’est comme vivre dans un congélateur une bonne partie de l’année. Et pourtant, il faut continuer de vivre, sortir, aller travailler, faire ses courses, avoir une vie normale ! On n’hiberne pas comme les ours (même si j’aimerais bien).

World needs more Canada

Photo de une par Ian Motto.


Il y a du sirop d’érable partout.

Vrai, on peut trouver de tout, du bacon aux chips en passant par les bougies, les produits de beauté, l’alcool fort, la bière, le chocolat et les pâtisseries. Il y a même eu une rumeur à la sortie des nouveaux billets de 100 dollars en 2013 qu’ils étaient eux aussi sont parfumés à l’érable (plus d’infos et le démenti dans cet article !)

J’ai une bouteille de sirop d’érable dans mon frigo, je plaide coupable.

Les gens sont gentils.

Vrai. C’est sûrement le plus gros cliché canadien et c’est sûrement le plus vrai. Les gens sont adorables, polis, s’excusent tout le temps. Ils se tiennent la porte. Les automobilistes s’arrêtent super loin avant les passages piétons (sauf à Winnipeg).

On habite tous à Montréal, Toronto ou Vancouver.

Vrai et faux. OK, en terme de démographie, ces trois zones urbaines rassemblent un tiers des 37 millions d’habitants du Canada. Mais les deux autres tiers existent aussi et se sentent pas mal oubliés ! D’ailleurs, il est fréquent de rencontrer quelqu’un qui demande « et tu connais… ? ». Ça m’est arrivé quand j’étais à Moncton cet été. Tu connais Laura ? Non, Winnipeg n’est pas un village et il y a sûrement plus d’une Laura en ville.

Les orignaux, castors et ours sont à tous les coins de rue.

Vrai et faux. Il arrive parfois que des animaux plus sauvages se perdent en ville mais cela reste rare. J’ai déjà vu un castor sur la rivière Assiniboine à trois minutes de chez moi, mais en général les castors, ours et orignaux sont plutôt dans les parcs ! Par contre, cette vidéo a un peu fait le buzz ce week-end : un ours gourmand est entré dans une maison pour manger des desserts de Thanksgiving ! (Article et vidéo assez impressionnante sur Radio-Canada).

Et j’avais oublié : tout le monde adore le curling.

Vous aviez ces idées reçues sur le Canada ? Vous voulez en lire sur d’autres pays ?

D’autres articles sur la vie quotidienne au Canada ?

Un commentaire ?

8 commentaires