Australie

7 activités gratuites à faire à Brisbane

Article mis à jour le

J’ai l’impression que Brisbane est la grande oubliée des villes australiennes. Elle est dans l’ombre de Melbourne et de Sydney, n’ayant aucune attraction particulièrement célèbre.

Pourtant, je m’y suis arrêtée trois jours et j’ai vraiment aimé la ville. Si j’avais eu de l’argent et plus de place dans mon sac à dos, j’aurais dévalisé les magasins. Mais comme tout backpacker fauché, entre les pluies tropicales et les éclaircies (c’est comme ça qu’est la météo à Brisbane fin janvier), j’ai trouvé 7 activités à faire à Brisbane, gratuitement !

Cet article contient des liens affiliés.

Brisbane-sign

Que faire (gratuitement) à Brisbane ?

1/ Observer l’architecture

Brisbane est une de ces toutes jeunes villes : elle a été fondée en 1824. Les bâtiments du centre piétonnier m’ont beaucoup plu. Je passe mon temps à prendre des photos d’immeubles, je crois que j’ai raté une carrière d’architecte ! D’ailleurs, dans les villes australiennes, on appelle le centre-ville le CBD : Central Business District.

Brisbane-cbd-architecture

Brisbane-cbd

Il y avait la comédie musicale Wicked en ville, d’où certaines décorations comme sur la photo ci-dessus, mais mon budget trop serré ne me permettait pas d’y aller. Il y a aussi tout un tas de statues amusantes disséminées partout dans le centre-ville.

brisbane-cbd-buildings

brisbane-cbd-bikes

brisbane-cbd-buildings

2 / Visiter le Musée du Queensland

Il y a des musées à Brisbane, bien sûr, et pendant une averse, j’ai choisi d’aller visiter le musée du Queensland parce qu’il est gratuit. Ainsi, la visite du musée n’est pas extraordinaire mais cela donne un bon aperçu de l’histoire de la région, de ses espèces animales et sous-marines, ainsi que la vie des premiers colons et des pionniers venus faire fortune en Australie.

Les platypus (ornithorynques) sont les seuls animaux typiquement australiens que je n’ai pas vus en liberté cette année… à Melbourne ça va être difficile !

Toutes les informations pratiques sur le Musée du Queensland se trouvent sur leur site.

queensland-museum-brisbane

3 – Et le Brisbane Museum avec la montée dans la clock tower

Il y a un autre musée gratuit à Brisbane dans lequel je voulais absolument aller : le musée éponyme du Brisbane Museum, qui se trouve dans l’Hôtel de Ville. Il se compose de trois parties : l’histoire de la ville, une exposition temporaire et surtout, LA chose à faire à Brisbane : le clocher. Monter dans le clocher est gratuit, mais il y a souvent deux heures d’attente, prenez vos billets à l’avance – passez les chercher, allez vous promener et revenez à l’heure indiquée.

La partie sur l’histoire de Brisbane ne m’a laissé aucun souvenir. Les panneaux et objets étaient vieillots, le ton sur la question aborigène était mi-désolé mi-en-fait-pas-du-tout… L’exposition temporaire par contre sur les costumes hollywoodiens des années 30 était fabuleuse. Mais revers de la médaille de la gratuité, elle était bondée et les gens, malgré les énormes interdictions partout, prenaient des photos. Lassée, je suis partie avant la fin de l’expo. Ce n’était pas une très bonne expérience…

La montée dans le clocher est plutôt cool. La vue sur Brisbane m’a fait me croire dans les Sims à observer de haut les gens et on monte dans le plus vieil ascenseur manuel encore utilisé en Australie.

brisbane-cbd-view-clocktower

brisbane-vintage-poster


4 – Prendre le City Hopper

Il y a deux systèmes de ferrys à Brisbane et je me souviens avoir eu des difficultés à trouver des informations donc j’espère que ce qui suit servira à d’autres voyageurs.

Les ferrys bleus,  les City Cats, sont payants et font partie du système de transport local. Les ferrys rouges, les City Hoppers, sont gratuits. Attention par contre aux fermetures de stations et aucune annonce n’est faite par le capitaine qui était un peu bourru… Mais prendre le ferry gratuit passe le temps et donne un autre point de vue sur la ville depuis la rivière. Il y aussi un bus gratuit qui fait le tour du CBD.

Brisbane-from-city-hopper

5 – Traverser le Story Bridge

À chaque ville son pont. Les habitants de Brisbane ont le leur : le Story Bridge. Il y aurait des points de vue dans la ville qui permettent d’avoir un panorama sur la skyline et le pont mais je n’ai pas eu envie d’aller trop explorer puisque je débarquais à Sydney quelques jours plus tard.

Pour trouver l’entrée du pont, il faut demander aux passants… ce n’est pas du tout indiqué. À Sydney non plus d’ailleurs – je débats en ce moment la nécessité d’avoir la 3G quand je serai à Budapest (ma prochaine destination !) et je pense que la réponse est oui. C’est devenu nécessaire… n’est-ce pas ?

brisbane-story-bridge

6 – Longer les bords de la Brisbane River et aller au lagon

Les bords de la Brisbane River (Brisbane est la seule ville du monde a avoir été nommée d’après la rivière qui la traverse) ont été aménagés. Petits jardins, ambiance asiatique, lagon pour éviter les requins, Brisbane est une ville où il fait bon vivre.

brisbane-river-banks

brisbane-lagoon

brisbane-wheel

7 – Visiter une padagode népalaise

Cachée sous les arbres, un temple népalais surgit soudainement au milieu de la promenade de la rivière. C’était ma toute première pagode, ça me fait sourire que ce soit en Australie.

nepal-temple-brisbane

nepalese-temple-brisbane

Et si j’avais eu plus de temps ou de budget ?

Que faire à Brisbane quand on a plus de temps ou plus d’argent ? Dans mon programme, il y avait aussi la visite du Parlement du Queensland, qui est gratuite, mais c’était fermé. J’avais déjà vu des koalas et fait prendre ma photo avec un (ça aussi il faut que je vous en parle) mais de nombreux visiteurs choisissent d’aller faire un tour au Lone Pine, un sanctuaire à koalas dans la banlieue. J’en ai eu d’excellents échos, et le sanctuaire est accessible par bateau, ce qui ajoute une autre activité à la journée.

brisbane-city

Brisbane est une chouette ville avec plein d’activités à faire, notamment gratuites. On m’y avait proposé un travail et j’aurais pu aller y passer la seconde moitié de mon année en Australie, mais cela ne s’est pas fait. Je suis contente de l’avoir visitée, je pense que je m’y serais plu et je pense qu’elle vaut une visite. Mais évidemment, Melbourne est la plus belle !

Au programme la prochaine fois sur le blog ? On va dans la surcôtée Byron Bay et à Nimbin, pour une expérience surréaliste chez les hippies !

Un commentaire ?

13 commentaires