États-Unis

Road-trip USA – surprenante Philadelphie

Philadelphie est sans doute la ville que j’ai préférée de tout le voyage, celle où je me verrais vivre, sortir, arpenter, aimer, et ce probablement parce que je suis tombée sur un host très charmant, féru de marche, de bars cools et de petits coffee shops. Exactement mes goûts.

En fait Philadelphie, c’est l’image que je me faisais de Brooklyn. Et c’est la ville où il y a le plus de jolis garçons (oui c’est important).

Premiers pas à Philadelphie

En arrivant à Philadelphie, je suis comme d’habitude inquiète, parce que j’ai dû trouver un hôte en urgence, sur la page spéciale du site CouchSurfing, donc sans avoir eu le temps de sélectionner soigneusement et échanger un peu. Avant de rencontrer quelqu’un de nouveau, j’ai toujours un peu d’appréhension : et si c’est un vieux pervers ? et si le courant ne passe pas ? et si on n’a rien à se dire ? et si l’appartement est un taudis ?

Mais L. vient me chercher à la station Greyhound et m’emmène directement rencontrer ses amis, ce que j’apprécie. J’ai passé 36 heures à Philadelphie et il y a eu certains rendez-vous manqués.

philadelphia-love-statue

Je voulais aller à Philadelphie pour ses clichés :

– manger un cheesteak (un délicieux sandwich au fromage et au steak comme son nom l’indique)
– avoir une photo avec la sculpture du LOVE (il y en au moins deux dans la ville, c’est la même qu’à New York ou Montréal)
– toucher la Liberty Bell (je regarde trop de séries)
me prendre pour Rocky sur les marches du musée (film que je n’ai même pas vu)
– imaginer la vie au 18e siècle sur Elfreth’s Alley, la plus vieille rue habitée des États-Unis
– faire le tour de la ville au gré des murals, des fresques peintes un peu partout.

Mais une soirée et une journée pour une ville si dense, c’est trop court… J’ai mangé le sandwich, bu un nombre incroyable de cafés, traversé le sublime campus de U-Penn (University of Pennsylvania, aux vieux chênes, écureuils et rues pavées, j’aurais bien posé ma démission au Canada), visité la loge des Francs-Maçons, acheté plein de nourriture au Reading Market, contemplé la Liberty Bell derrière une vitre, joué au ping-pong et au billard à Fishtown, bu de la bière allemande, aperçu le Love derrière la queue de touristes amoureux, me suis promenée le long de la rivière Delaware, marché des heures, n’ai vu qu’un seul mural.

Pourtant, j’ai vraiment aimé Philly. Et sans avoir la chanson de Bruce Springsteen dans la tête…. jusqu’à maintenant !

Downtown Philadelphia
Philadelphia murals
Philadelphia
Downtown Philadelphia
Philadelphia Liberty hall
Philadelphia Love

Tous les articles de mon road-trip aux USA
Étape 1 : Chicago
Étape 2 : la Nouvelle-Orléans
Étape 3 : Chattanooga, Tennessee et un peu de Géorgie
Étape 4 : Atlanta
Étape 5 : Miami
Étape 6 : Savannah
Étape 7 : Washington DC
Étape 8 : Philadelphie
Étape 9 : New York partie 1 et New York partie 2
Étape 10 : Boston

Un commentaire ?

12 commentaires

  • Hey Je viens de découvrir ton blog, me suis laissée happer par ton récit de road-trip et le reste … et j’ai beaucoup aimé ta façon de raconter les choses. Je reviendrai pour lire la suite ;D

  • J’ai passé vraiment très peu de temps à Phily, juste un après midi pour un petit tour en voiture.. Je n’étais pas vraiment déçue, parce que on passait surtout par là pour passer un peu de temps avec la famille de mon pote, mais j’ai vraiment eu envie de revenir ! J’ai eu un tout petit aperçu des fresques sur les murs, et j’ai vraiment hate de revenir explorer la ville! Et j’ai vu un petit peu du countryside qui est absolument adorable ! Vivement mon futur road trip sur la east coast (ce n’est encore que dans mes rêves ;))

    • J’ai eu une soirée de pluie à Nola, une après-midi à Savannah, un peu de neige à DC et une journée très anglaise à Boston. Beaucoup de chance… entre le moins 20°et le plus 30° aussi !

  • Encore un host charmant! Tu dois être plus aventureuse que moi : je ne me suis que très rarement aventurée seule chez des hommes. 🙂 Les voisins ont eu des amis de Philly et ca me donnerai presque envie de visiter une ville tout ça!

    • Pas de Dallas pour celui-ci ! En fait j’en ai beaucoup parlé avec mes différents hosts et oui, il y a vraiment un schéma sexe inversé… Lang justement a expliqué en disant “je traîne avec des mecs toute la journée, quand j’accueille quelqu’un j’apprendrai plus de choses si c’est une fille” et c’est pas seulement pour choper.. Après ça dépend des destinations aussi et de la culture… mais il ne m’est rien arrivé 🙂 j’ai évité les weirdos (j’en ferai peut-être un article, c’est drôle et triste à la fois)