Europe

Islande jour 2 – le Cercle d’Or

Article mis à jour le

Le Cercle d’or a incontestablement été mon endroit préféré en Islande. Après le ciel gris de la veille à Reykjavik, il faisait beau, presque chaud (en matière de météo, j’ai des normes canadiennes maintenant) et c’était parti.

On avait loué une voiture le plus simplement du monde : en tapant Iceland cheap car rental sur Google. Et c’est une question un peu épineuse en Islande. Si vous restez sur la route 1 qui fait le tour de l’île, surtout en haute saison, une voiture normale fera l’affaire. Pour les petites routes, il faut un 4×4, mais pour avoir le droit d’en louer un, il faut avoir vingt-trois ans. Mon frère, notre conducteur, était trop jeune, on a donc loué une petite Kia pour la somme imbattable de 125 euros pour trois jours – sachant qu’une excursion en bus coûte soixante euros par personne.

The Golden Circle, le Cercle d’Or en français, c’est l’attraction un peu touristique : à une heure de la capitale, il y a trois sites naturels qui, chacun différent, permettent d’avoir une bonne première impression de l’île et de sa variété géologique. Sur la route, il y a déjà de jolies choses un peu mystérieuses.

Cercle d'Or Islande

Cercle d'Or Islande

Première étape : le parc naturel de Thingvellir 

Parc naturel, protégé par l’UNESCO, Parlement d’Islande entre 900 et 1800… et l’endroit où les deux plaques tectoniques européenne et américaine se rejoignent. Après avoir laissé un peu de moi au Canada, c’était symbolique de me tenir entre les deux continents. Cette grande plaine abrite des montagnes, de l’eau, une église, des pierres dignes d’Indiana Jones… on y a passé des heures, à s’exclamer à chaque tournant. Et je crois que le voeu fait en jetant une pièce dans l’eau s’est réalisé.

Thingvellir Islande Cercle d'Or

Thingvellir Islande Cercle d'Or

Thingvellir Islande Cercle d'Or

Thingvellir Islande Cercle d'Or

Thingvellir Islande Cercle d'Or

Thingvellir Islande Cercle d'Or

Deuxième étape : Geysir et ses geysers

Je n’avais jamais vu de geysers avant d’aller en Islande… mais avant les yeux, c’est le nez qui est sollicité : ça sent l’oeuf pourri. D’ailleurs, l’eau du robinet a la même drôle d’odeur. Au goût, ça ne se sent pas, et elle laisse la peau toute douce. Il y a plusieurs petits geysers sur ce site du Cercle d’Or, le plus gros s’appelant Strokkur. Il éructe encore toutes les cinq à dix minutes. C’est très impressionnant, on pense qu’on va se faire tremper mais le fil de sécurité est parfaitement placé. Il y a aussi une montagne à gravir, mais j’ai passé mon tour !

Geysir Islande Cercle d'Or

Geysir Islande Cercle d'Or

Geysir Islande Cercle d'Or

Geysir Islande Cercle d'Or

Geysir Islande Cercle d'Or

Troisième étape : la chute d’eau de Gullfoss.

Ici, j’étais en désaccord avec ma famille : à peine quelques semaines avant l’Islande, j’ai visité les Chutes du Niagara. Et elles ont ma préférence. Je crois qu’on est marqués par sa première chute d’eau (et du coup, je n’ose imaginer la réaction des visiteurs de la Chute d’Iguazu !). Il y a un panorama en haut, et on peut s’approcher de la chute, pour jouer à cache-cache avec les arc-en-ciels.

Gullfoss Islande Cercle d'Or

Gullfoss Islande Cercle d'Or

Gullfoss Islande Cercle d'Or

Gullfoss Islande Cercle d'Or

Gullfoss Islande Cercle d'Or

Prochaine étape de ce voyage islandais : Vik !

Un commentaire ?

10 commentaires