Winnipeg

Canada J-60, M-2 : préparatifs et impressions

Dans deux mois, je suis dans l’avion pour Winnipeg (et au fait, pourquoi Winnipeg ? si vous venez d’arriver, réponse ici). Et non, je ne réalise pas du tout. Je dis depuis de nombreux mois que c’est l’acte d’acheter les billets d’avion qui rendra mon départ tangible, qui permettra de commencer un compte à rebours, mais je dois avouer que ce n’est pas encore trop le cas… Et pourtant, les billets sont dans ma boîte mail, le chiffre est rond, J-60 !

Panneaux Manitoba


Les billets d’avion ✓

Je vais donc faire Paris – Reykjavik – Toronto – Winnipeg avec Icelandair le dimanche 9 avril.

17h de voyage, 7h de décalage horaire, trois avions. C’est compliqué de se rendre dans le centre du Canada, encore plus avec un aller simple. Je voulais payer pas trop cher, avoir une bonne franchise bagages et surtout ne pas avoir à ré-enregistrer mes valises comme j’avais dû le faire la première fois en volant avec deux compagnies différentes. Finalement, c’est Icelandair qui correspond le mieux, malgré les trois escales, parce qu’il y a 46 kilos inclus en soute (note : c’est fini depuis le 17 janvier donc ce n’est plus si intéressant que ça).

J’ai payé 560 euros l’aller simple, alors que les billets coûtaient moins de 400 en décembre mais bon, ce n’est pas grave, mes parents m’en offrent une partie comme cadeau de Noël. Partir le dimanche coûte aussi un peu plus cher mais je voulais que ma famille puisse m’accompagner à l’aéroport.

Paris Winnipeg


La question médicale – en cours

Pour travailler dans les domaines de la santé ou de l’éducation au Canada, il faut passer une visite médicale. Elle est chère (entre 180 et 250 euros selon les endroits) mais c’est obligatoire, donc la question ne se pose même pas, je l’ai fait (sans l’avoir passée, l’interdiction de travailler se trouve écrite noire sur blanc sur le visa).

J’ai fait la visite début novembre à Paris. Normalement tout est informatisé et c’est le docteur qui transmet les résultats à l’immigration canadienne. Mais il y a de plus en plus d’histoires de gens pour qui ça ne fonctionne pas : une fois à l’aéroport, l’agent ne trouve pas le dossier médical et ne peut donc leur délivrer un permis sans restrictions. Je voulais donc avoir une preuve papier de mon passage de la visite… et pour l’obtenir, j’ai dû harceler le docteur (pas cool). J’ai aussi de mon côté envoyé la preuve du passage de la visite à l’immigration, mais ils ont répondu que montrer la preuve à l’arrivée était la seule démarche à suivre.

À faire :
– acheter l’assurance, obligatoire pour rentrer sur le territoire. J’ai choisi Globe PVT, car on lance une collaboration avec le site Pvtistes.


Papiers, papiers

J’ai l’intention de tout imprimer en dix exemplaires ou presque : ma lettre de correspondance, mon justificatif de visite médicale, ma confirmation d’AVE (c’est l’équivalent canadien de l’ESTA), mon itinéraire de vol, mes papiers d’assurance, un relevé de compte en banque de moins de sept jours, etc etc.

Avant de partir il faudrait aussi que je demande le dernier casier judiciaire qui me manque, le britannique, et un français le plus récent possible. Je dois aussi aller faire certifier conforme quelques documents – dont j’aurai besoin car il va falloir que je demande une security clearance (c’est très sérieux d’être prof de français).


Money money money

Le taux de change étant hyper favorable à l’euro par rapport au dollar canadien ces jours-ci (1€ = $1,40) je suis allée changer un peu d’argent pour mes premiers frais. Je réfléchis à aller changer plus, mais ce n’est pas hyper nécessaire sachant que ma carte bancaire me permet de retirer sans frais dans certains distributeurs canadiens.

Et il faut que je commence à regarder les différentes offres bancaires.

argent canadien

On dirait des billets de Monopoly et il y a des animaux dessus !


Aux armes, citoyens

Puisque je pars le 9 avril, je serai absente pour les élections présidentielles et législatives (une nouvelle fois. Un jour je viendrai expliquer pourquoi être expat c’est aussi une galère de ce point de vue-là, et la difficulté de se retrouver dans la question politique alors qu’on est déconnecté) il faut que j’aille établir une procuration. On  ne sait jamais, si vous êtes aussi dans ce cas-là, ne faites pas l’erreur d’aller au commissariat. Ils ne les reçoivent que quelques jours avant le scrutin. Il faut aller au tribunal d’instance. Moi aussi ça me faisait peur d’aller au tribunal, mais c’est juste un bureau dans un recoin de ma mairie d’arrondissement. Ça prend cinq minutes, il n’y a besoin que de la pièce d’identité du demandeur et la validité de la procuration est d’un an, sans justificatif à fournir.


Réfléchir aux bagages et trier

C’est le truc que je fais en dernier en général. 2 fois 23 kilos + 10 kilos en cabine, ça semble énorme mais ça se remplit plus vite que ce qu’on pourrait imaginer, surtout en ajoutant un peu de matériel de classe. Je vais enfin acheter un pèse-valise électronique, j’ai pu tester cette petite machine en partant de Budapest et c’est magique, je ne comprends pas pourquoi je n’en ai jamais utilisé avant !

Faire les valises va également impliquer un grand, grand tri. Donc anticiper un peu cette année sera nécessaire. C’est difficile de savoir lesquelles de mes 150 robes j’emmène, et les sacs, et les souvenirs !


Pour un peu de nostalgie et de comparaison, j’avais écrit deux articles avant mon premier départ au Canada en 2013 : celui-ci dix semaines avant et celui-là un mois avant (et j’étais moins stressée on dirait !)


Et comment je me sens ?

Très bizarre. Je ne réalise pas du tout que c’est l’accomplissement de ce que j’attends finalement depuis trois ans, que j’ai la chance de revenir, de continuer dans ce pays qui m’a tant manqué.

J’ai peur, bien évidemment, que cela se passe mal, que cela ne me convienne pas, que mes amis n’en soient plus, de ne pas m’adapter, des dix petits minuscules jours de congés annuels, de vouloir trop anticiper, de devoir me chercher un appart, des coûts induits, du froid, de l’hiver qui ne sera pas fini, des démarches. C’est un départ plus facile et à la fois plus sérieux que les autres – parce que je le rends sérieux, parce qu’il a fallu presque trois mois d’échanges d’emails transatlantiques pour tout préparer comme je le souhaitais (comprendre : pour pouvoir avoir les conditions pour demander la résidence permanente)

J’ai anticipé les conditions, et le reste est en points d’interrogation.

Mais en toute objectivité : cela ne peut que bien se passer.

J-60. Vous patientez avec moi ?

Canada

Un commentaire ?

52 commentaires

  • Détends-toi, ce qui doit arriver arrivera 🙂 T’es opé sur les papiers, c’est tout ce qui compte ^^
    Et sinon, les élèves eux aussi n’ont que 10 jours de congés ? Je ne pense pas, mais du coup qu’est-ce que tu fais toi pendant que tes élèves sont en vacances ?

      • Ah ! Ceci explique cela ! J’avoue que ça me refroidit de l’expat en Amérique du nord ces 10 jours de vacances, mais avec les week-ends et la proximité de toutes ces belles choses, ça compense !

  • Bah je vois qu’on les même sentiments qui se mélangent. Et comme toi j’étais bien moins stressée pour ma première expat en 2012…
    T’as fait une demande d’AVE en plus ?
    J’me lasse d’attendre là j’ai tout bouclé l’administratif c’est plus que l’attente.. Je vais essayer de mettre en comparaison les différentes banques ça va m’occuper.

    • Depuis cet article, je suis passée à de l’impatience ! Non, pas d’AVE en plus, juste imprimer la confirmation du site officiel que j’ai mis un peu plus haut dans un autre commentaire. Hâte de voir ton tableau sur les banques !

  • Salut Kenza,

    Hâte pour toi ! C’est le moment où différents sentiments se mélangent mais comme tu le dis si bien “cela ne peut que bien se passer” ! Pour ma part, je plane un peu, avec toute cette organisation et le départ qui approche, c’est comme si j’avais un pied ici et l’autre déjà là-bas… Ton organisation est au top en tout cas 🙂
    Bon voyage à Copenhague !

  • 46kg… J’ai eu la chance de pouvoir prendre le ferry (avec la voiture de mes parents) pour m’installer en Irlande, donc niveau kilos, je pense que je battais tous les records lol, avec tous mes bouquins de FLE, des étagères, mon imprimante… la totale ^^!
    Bon courage pour tes derniers préparatifs !

  • C’est une sacré organisation mais pour un beau projet! Je serai aussi impatiente mais aussi terrifier car c’est une chose que je suis incapable de faire et pourtant, j’aimerai beaucoup vivre au Canada. C’est un pays qui m’attire !

    • Moi aussi je pensais que je ne pourrais pas, et finalement, 6 départs plus tard on y prend goût 🙂 et puis ça peut être sur du plus court terme, ou moins loin, ou plus facile… peut-être que tu tenteras 🙂

  • SUPER ! Je vois que le grand départ approche 🙂 bon courage pour le reste à accomplir avant de partir et surtout, profite des derniers moments en famille.

  • 46kg de bagages ça me fait presque rêver !
    c’est la quantité que j’ai ramené après mon année aux Etats Unis (achat d’un duffel bag gigantesque en dernière minute)
    cette fois, challenge je dois faire ma valise pour une fin d’hiver rude, printemps et été chaud et humide pour un pays où il sera difficile de trouver des vêtements à ma taille … tout ça dans une petite trentaine de kilos …
    merci pour l’info sur la procuration je comptais justement aller à mon commissariat de campagne ><

    • C’est pas beaucoup 30 kilos ! mais je suis sûre que comme moi tu as dû développer plein de techniques :p j’aime beaucoup les vêtements coréens, j’ai de jolies robes qui en viennent et pourtant je suis pas taille asiatique, tu trouveras peut-être ?

  • Bonjour,

    Je suis également à J-60, je pars le 10 avril et je me sens comme toi : j’ai vraiment du mal à réaliser. J’ai quelques questions cependant suite à la lecture de ton article :

    – Dans les papiers tu parles d’une confirmation d’AVE, mais vu la date à laquelle tu pars tu as obtenu ton PVT après Août 2015 et ta lettre d’introduction doit avoir une AVE intégrée non ? Tu a fait une demande d’AVE en plus ?

    – Concernant la visite médicale. La façon dont tu en parles me donne l’impression que tu l’as passée en parallèle de ta demande de PVT. C’est un document que je n’ai pas fourni en faisant la demande de PVT donc normalement en scannant ma lettre ils doivent voir que je ne peux pas travailler dans le domaine médical ou l’éducation. Mais si je passe la visite médicale maintenant et que je la montre au moment de passer à l’immigration, est-ce que cela peut changer le visa ?

    En tout cas merci pour ton article qui m’a fait penser à certaines choses dont il faut que je m’occupe ! 😀

    • Bonjour Isaline et merci de ton commentaire ! Alors oui, mon AVE est bien inclus dans ma LI obtenue en juin 2016. Mais le gouvernement canadien a mis en place un site de vérification sur leur site donc je compte imprimer cette confirmation aussi histoire d’en avoir plusieurs ! Les compagnies aériennes semblent un peu chiantes sur la question.
      Pour la visite médicale en effet je l’ai passée sans qu’on me la demande, et je suis prof, c’est nécessaire que je puisse travailler auprès d’enfants. Si tu la passes avant de partir chez un médecin agrée effectivement ça fera sauter la mention d’interdiction. Par contre il faut 2-3 semaines pour que les résultats soient transmis à l’immigration donc fais-la assez tôt si tu décides ! Et aussi pour anticiper j’ai demandé une confirmation au docteur à montrer à l’agent 🙂

      • Merci pour ta réponse si rapide ! 😀

        D’accord ! En effet il vaut mieux avoir trop de documents que pas assez. Je vais faire de même et imprimer cette confirmation également.

        En fait, je suis Assistante de Manager et je vais partir à Vancouver. J’ai commencé à regarder les offres d’emploi et les universités et hôpitaux ont l’air de rechercher régulièrement des assistantes ou des secrétaires.

        Pour les universités je vise des postes du style gestion des plannings de cours, suivi des dossiers d’inscription des étudiants, ce genre de choses et si vraiment je postule auprès des hôpitaux ce sera pour travailler dans les services administratifs…

        Donc je ne pense vraiment pas que la visite médicale soit nécessaire, je ne rentre pas dans la liste des emplois désignés par le gouvernement mais j’ai malgré tout un doute…

        • Pour l’université c’est sûr que ça ne pose pas de problèmes car je n’avais pas passé de visite pour mon premier permis de travail fermé. Par contre à mon avis dans le secteur hospitalier, c’est tout le personnel qui doit s’y soumettre. La mention précise “domaine de la santé” ! Essaye de poser la question sur le forum de pvtistes ?

  • C’est génial pour toi, tu es toute prête à partir !! Tu as réussi à avoir un billet d’avion vraiment pas cher, c’est super ! Et j’espère que toutes tes appréhensions passeront le plus vite possible 🙂

    • Je crois qu’elles passeront quand je serai installée pour de bon 🙂 ça va venir très vite ! et effectivement, 550 c’est honnête, j’avais payé ça aussi pour un aller simple pour l’Australie.

  • Tout va bien se passer!!!! Et pour la petite histoire, parfois je me retourne sur ce que j’ai aussi accompli seule et je me demande comment j’ai fait 😉

  • Pour la procuration je vais a la gendarmerie chez mes parents. Toujours fait ca, en Décembre et ca marche 😉
    Et tu coches pour quelques mois ou pour un an 😉
    C va aller; tu es super bien préparée. Cependant ca sera different des autres fois ; tout sera different meme si tu connais deja beaucoup de choses 😉
    Courage!!!

  • yeah! 🙂
    pour la banque, perso j’ai jamais eu de souci avec la RBC et y a des succursales partout dans le pays donc pratique quand on veut bouger un peu 😉
    du coup tu vas lancer la demande de RP bientôt? ou tu attends de voir comment le retour se passe?

    • Je peux lancer la demande après 6 mois, procédure spéciale Manitoba 🙂
      J’étais à la RBC la première année et je me souviens douloureusement des $5 de frais pour les retraits à d’autres distributeurs, et y en avait pas downtown :/ faut que je regarde !