Humeurs

Le mois de mai 2018

Et quel mois !

De l’hiver à l’été, des manteaux aux petites robes, du froid à la canicule, il n’y a pas de juste milieu. Alors, toute occasion est bonne pour sortir, profiter du soleil, des températures positives. Les plus blasés disent que l’hiver sera très bientôt là, moi j’essaye de prendre chaque saison comme elle vient sans m’en plaindre. Habiter ici est un choix !

Le mois de mai a été super riche, avec beaucoup de balades, un peu plus d’équilibre au travail, un long week-end dans le parc de Riding Mountain, de la (bonne ?) nourriture et des sorties !

Sunset Winnipeg

Évidemment les couchers de soleil sont toujours aussi superbes.

Sunsets Winnipeg

Sunset Winnipeg


Parenthèse chats

Le Canada est un pays officiellement bilingue donc on peut demander les services dans la langue de son choix. Les fonctionnaires doivent donc parler anglais et français. Pas à tous les postes évidemment, ni à tous les niveaux, mais c’est systématique s’ils doivent traiter avec le public ou s’ils ont des postes à responsabilités. Donc on enseigne beaucoup aux fonctionnaires fédéraux. Le mardi, je suis toute la journée à l’extérieur, dans des bureaux, et j’enseigne entre autres à une responsable d’équipe. C’était la semaine pour la santé mentale et elle a proposé que je me joigne à l’activité prévue pour cet après-midi-là : se rendre dans un refuge et caresser des chats. J’ai bien évidemment sauté sur l’occasion et ai passé le meilleur cours de ma vie ou presque haha !

Grand Beach

J’ai déjà publié mon article qui résume deux sorties à Grand Beach, sur la plage et dans le parc provincial. C’est une zone vraiment agréable, j’y hâte d’y retourner cet été.

Grand Beach Provincial Park Manitoba

Le geocaching

En mai, on a trouvé un nouvel hobby, commencé à partir de Grand Beach : le geocaching. C’est ça qui nous a permis de découvrir des nouveaux coins, d’aller se promener au lieu de rester sur le canapé, je suis en train de devenir accro.


Grant’s Old Mill

Justement, c’est le geocaching qui nous a amené dans le coin du vieux moulin – et des photos que j’avais vues sur Instagram aussi. Ce n’est pas le moulin original, détruit au fil du temps, mais une reconstitution de 1974. Tant pis ! J’oublie parfois que le Canada tel qu’on le connaît est un pays tout jeune, qui a fêté officiellement ses 150 ans l’an dernier, alors que le moindre pavé parisien a plusieurs siècles d’existence. Les endroits historiques sont donc encore plus précieux ici.

Grant Old Mill Winnipeg

Grant Old Mill Winnipeg

Grant Old Mill Winnipeg

D’autres sorties

Le geocaching nous a aussi emmené dans des endroits plus reculés, et on a même trouvé un totem… Je ne savais pas qu’il y en avait au Manitoba, les seuls que j’avais vus avant se trouvent à Vancouver, dans le Stanley Park !

Je pense me lancer dans un projet “recherche des statues rigolotes”, ces emblèmes qui se trouvent aux entrées des villes. Il y en avait pas mal aussi en Australie, la mangue géante m’avait marqué et même si celles d’ici seront moins exotiques, ça promet d’être amusant quand même.

Totem Manitoba


Et nous sommes allés au zoo aussi. J’en reparlerais dans un article très prochainement mais comme teaser, voilà, je n’avais jamais vu d’ours polaires d’aussi près. Ils sont magnifiques, et majestueux et ça donne juste tellement envie d’aller les observer à Churchill.

Polar Bears Assiniboine Zoo


On est aussi allés à Lower Fort Garry, un ancien fort de la Compagnie de la Baie d’Hudson. J’en ferai un article dédié, sûrement, mais en attendant c’était super intéressant d’en apprendre plus sur la vie au Manitoba en 1850 et j’y retournerai peut-être avec mes parents quand ils seront là.

Lower Fort Garry Manitoba


Et enfin dernière sortie / voyage : le parc de Riding Mountain ! Pas de photos car cet article en a déjà trop et qu’un article sortira bientôt mais c’était vraiment cool de pouvoir marcher un peu, voir des animaux (dont des ours !!), repasser du temps à la Grange et tout simplement sortir de la ville.

Et à Winnipeg ?

Ce mois a marqué le retour des gourmandises, j’ai fait du jardinage pour la première fois de ma vie et nos herbes poussent doucement, j’ai essayé de planifier des trucs avec mon super agenda, cet article ne serait pas complet sans une photo de mon chat et j’ai aussi découvert le Chinatown de Winnipeg pour la première fois…

Et en fait, en écrivant cet at article, qui comprend probablement le plus de photos et le plus de sorties depuis que j’ai commencé à écrire ces récaps mensuels en avril 2015, me fait réaliser que j’ai quand même :
1- de la chance
2 – une vie vraiment cool

Winnipeg m’a offert une qualité de vie que je n’aurai pas forcément trouvé ailleurs.. par rapport au prix des loyers, des restos, au coût de la vie en général. J’ai de la chance aussi d’avoir trouvé quelqu’un avec qui faire toutes ces sorties, plein d’idées ou enclin à les accepter, toujours prêt à aller découvrir un parc ou marcher un peu. Je travaille parfois un peu trop, je commence tôt et finis tard mais j’aime mon travail, j’aime les défis qu’apporte chaque journée, j’aime rigoler avec mes collègues et la lueur dans les yeux d’un étudiant qui a enfin compris un truc qui lui échappait, j’aime ma marche quotidienne qui longe le coucher de soleil, un podcast dans les oreilles, j’aime nos week-ends nature et promenades. J’ai enfin trouvé l’équilibre, je n’ai plus de petite voix qui me dit “et si….. tu serais plus heureuse” comme les années précédentes. Merci le Canada, merci Winnipeg, merci ❤

Un commentaire ?

27 commentaires

  • Tu me donnes envie de me renseigner sur le geocaching tiens ! Peut-être u’il y en a à la Réunion. Je vais aussi creuser la questions des ours polaires… autant les zoos ce n’est pas mon truc, autant les voir en liberté ça me tente à fond.
    Sympa cet article en tout cas ! Je te souhaite un très beau mois de juin 🙂

    • Il y en a partout du geocaching, partout ! Les ours polaires sont effectivement en liberté à Churchill, une ville à 1700 km au nord de Winnipeg. Mais puisque c’est dans le nord, c’est une communauté très éloignée dont le train permettait un ancrage avec le reste de la province. Mais des inondations ont détruit les rails et la ville est très isolée maintenant. Le tourisme ne repart pas, puisque l’avion à 3000 dollars le billet est le seul moyen d’accès, les gens n’ont plus non plus de produits, bref, c’est pas la bonne période du tout. Le gouvernement essaye de faire réparer les rails mais tout le monde se renvoie la balle.

  • Kenza merci beaucoup pour toutes ces decouvertes, tu me donnes envie de visiter le Manitoba et ces ours blancs mon dieu !!!!
    Je decouvre aussi le geocaching grace à toi !!! Je vais mettre ça dans ma liste de choses à tester 🙂

    • C’est un bon exercice finalement, ça permet de prendre du recul aussi ! Il y a des mois plus trépidants que d’autres (surtout ici à cause de l’hiver) mais c’est un type d’articles que je n’abandonnerai pas 🙂

  • J’adore tes récaps 🙂 Tu as bien bougé ce mois ci c’est coll de découvrir tout ça !! Et continue à mettre des photos du cat , j’adore !!!

  • Je suis super contente de savoir que tu te plais là-bas ! C’est une grande avancée par rapport à Budapest… 😉 Je ne laisse pas de commentaires ici, comme tu le vois je suis nulle pour reprendre contact, mais je continue à lire scrupuleusement chaque nouvel article et c’est toujours un plaisir de suivre tes aventures ! Je te souhaite le meilleur pour la suite, tu es bien partie 🙂
    PS : your cat is such a CUTIE <3

  • Winnipeg à l’air d’être si jolie ! Merci de partager ces instants de bonheur avec nous, que les prochains mois t’en apportent tout autant. (ps: il n’y a jamais assez de photos, quel plaisir visuel ;)). Bisous, Laure.

  • OMG, cette photo des ours… mais c’est trop beau! Franchement, de savoir que les ours ici n’était pas des animaux de companie super sympa, ça a été un crève-coeur. Ben quoi? Oui, moi je me voyais en train de prendre mon petit dej avec Winnie tous les jours, citadine innocente que j’étais! 😆 En fait, c’est pas toujours gentil un ours. Or so I was told.