Humeurs

Le mois de janvier 2019

Article mis à jour le

Janvier tient en un seul mot : FROID. Très froid. Vous avez déjà vécu du -40 et du -52 en ressenti ? C’est difficile à décrire : il faut tout couvrir, la première respiration fait mal, parce qu’il y a 70 degrés d’écart entre votre maison et l’extérieur. Et puis tout brûle, les yeux, la peau. Les lunettes gèlent et on vit dans une buée gênante. Les pieds ont froid aussi, malgré les chaussettes et les bottes (qui ne sont censées allées que jusqu’à -32 selon leur étiquette). Le vortex polaire a duré trois jours, c’était long. Vivre par -50, c’est assez extrême, mais on a plusieurs épisodes à -35 ou -40 (en ressenti) qui n’ont pas été agréables non plus. Et ça revient la semaine prochaine…

Et surtout, vous vous êtes déjà dit à -22/-32 en ressenti qu’en fait il ne fait pas froid du tout ? Voilà, c’est le Canada, et l’effet que vivre ici a sur votre corps et vos habitudes.

Quand il fait froid, ça fait des beaux ciels, et ça occasionne aussi des chiens de soleil, phénomène où le soleil se réverbère en cercle dont je vous avais montré une photo en décembre de l’année dernière. Mais ça veut dire vivre dans un igloo : ma fenêtre gèle aussi. Et mes écouteurs. Et tout en fait. Tout.

winter sky winnipeg

Parlant de froid toujours (oui encore), on a une attraction assez cool qui s’est installée à la sortie de Winnipeg : un labyrinthe de glace. En été et automne, c’est dans un champ de maïs mais cette année, les propriétaires ont décidé de tenter une nouvelle construction, et ils sont en lice pour le Guinness Record du plus grand labyrinthe de glace du monde.

C’est rigolo, il y a des statues à l’intérieur, des feux pour se réchauffer, une butte de laquelle descendre en toboggan de glace ou tricher accessoirement.

snow maze Winnipeg

snow maze Winnipeg

Et c’est le moment des activités d’hiver : la rivière s’est transformée en patinoire sur presque dix kilomètres, et j’ai commencé le curling. Je vous en ferai un article plus complet parce que je n’ai eu qu’un seul cours pour l’instant et ça ne m’a pas vraiment impressionné. C’est tellement difficile en tant que prof que de se remettre dans la peau d’un apprenant, j’ai du mal avec ça et j’ai aussi des difficultés à ne pas juger par déformation professionnelle les actions de l’instructeur, même si le sport n’est pas du tout dans mes compétences.

Et puis je suis allée au Musée du Manitoba. Mais je n’ai pas été me promener dans la nature depuis octobre, ça commence à faire long.

Non such Manitoba Museum

Nouvelle année, nouveaux carnets, nouveaux objectifs. J’ai commencé un tracker d’habitudes qui me plaît beaucoup, mais il faut que je prenne l’habitude d’aller m’asseoir à mon bureau le soir pour colorier les cases et remplir le carnet à cinq ans. Je fais tout depuis le canapé, c’est de là dont j’écris maintenant d’ailleurs !

Rien de spécial de prévu en février pour l’instant. J’espère simplement qu’il fera moins froid et qu’on pourra sortir un peu !

Un commentaire ?

8 commentaires

  • Je ne vois pas du tout ce qu’est un carnet à 5 ans ?
    Et je dois dire que je ne vois pas plus ce qu’est vivre avec une température inférieur à -10°. Une année à Mulhouse, nous avions le record de froid, avec -15°, c’était arrivé progressivement et cela ne gênait personne, enfin pas vraiment, car moi j’ai tout le temps froid.

    • C’est un carnet comme ça : on te pose une question et tu as cinq espaces pour y répondre, un par an. J’aurais aimé commencer avant, mes réponses auraient été bien plus variées ces cinq dernières années que maintenant !

  • Je me souviens d’avoir du visiter New-York par -37, le jour suivant il faisait -10 et j’étais en pull parce que j’avais l’impression qu’il faisait chaud avec le soleil. Le corps humain d’habitue trop bien.

    J’ai eu mal à imaginer ces températures polaires cependant, on devrait être autorisé à rester chez soi par -50.

    • J’en parlais avec une étudiante et elle dit qu’il y a eu une explosion du télé-travail dans son service, entre la neige et le froid. C’est vraiment une bonne idée… Quand c’est possible !

  • Le plus froid que j’aie vécu, c’était dans les -10, je pense… Déjà pas bien chaud, mais je n’imagine pas un -30 ou -50 !
    Le labyrinthe de glace a l’air super ! J’aime beaucoup ceux de maïs en été, mais ça, c’est du jamais vu pour moi 😉

  • Ce froid… J’imagine la chose, mais ça reste de l’ordre de l’imaginaire et bien que mon esprit conçoit très bien qu’absolument tout gèle, je pense que tant qu’on ne le vit pas, on ne réalise pas vraiment. Courage, le printemps va finir par arriver (et les balades dans la nature!)

    J’avais commencé un carnet à cinq ans, je trouve le concept très chouette. Seulement, je suis très nulle pour suivre la chose et le concept s’est vite effrité. Peut-être faudrait-il que je retente ?

  • Je me rapelle de mon hiver à Montréal. Je pense que le plus froid que j’ai vécu était -25 et je me rapelle combien mon nez souffrait 😀 Et mes cils gelaient haha!
    Le labyrinthe de glace à l’air vraiment trop chouette! Ca me manque trop toutes ces activités dehors, je me rapelle aussi avoir fait un parcours en patin à glace dans la forêt, c’était tellement chouette.
    Ne prends pas froid <3