Humeurs

Le mois de janvier 2020

On est le 31 janvier quand j’écris ces lignes et je ne porte pas de collants sous mon pantalon. Riez, c’est probablement too much information mais c’est dire surtout à quel point il ne fait pas froid. C’est mon quatrième hiver au Manitoba et c’est la première fois qu’il est aussi doux, repassant même quelquefois la barre des températures positives.

Mais du coup, qui températures clémentes dit temps gris. On a eu de beaux couchers de soleil mais on n’a pas vu de rayon de soleil depuis au moins dix jours, et le gris commence à peser sur mon moral !

Bon, il a quand même fait froid quelques jours, et j’adore observer les flocons gelés.

En janvier, les copains ont fait une galette des rois, et c’était vraiment un chouette moment. Manger est toujours chouette. J’ai aussi pris le temps de lire tranquillement avec un café, ça m’avait manqué !

Balades et sorties

On a fait du chien de traineau – mon cadeau de Noël !

traineau à chiens Manitoba

Et on est allés se balader en forêt.

J’en ai aussi profité pour aller voir cette magnifique église ukrainienne orthodoxe qui était sur ma bucket list depuis longtemps.   Elle était fermée, mais je compte bien y retourner !

Cook's Creek Manitoba

Culture

Théâtre

Une pièce de théâtre émanant de Vancouver fait le tour du Canada depuis deux ans : As you like it. C’est du Shakespeare, en langage original, mais la pièce est délocalisée dans la vallée de l’Okanagan avec des hippies dans les années 60… sur fond de comédie musicale reprenant les Beatles. C’est tellement étrange que ça devient génial et j’ai vraiment beaucoup aimé.

J’ai lu :

In my own mocassins d’Helen Knott. C’est une activiste autochtone de Colombie-Britannique qui raconte sa vie sur une réserve, ses combats contre la drogue et les addictions.

La Daronne d’Hannelore Cayre parce qu’on a tout un tas de livres en français à la bibliothèque de Winnipeg et parce qu’il était dans la liste des 50 ou 100 livres de l’année 2019 du New York Times. C’était bourré de clichés mais ça m’a fait du bien de lire un livre français en fait, cela faisait longtemps.

The Gone Dead de Chanelle Benz, qui commençait super bien mais qui aurait pu être mieux. C’est l’histoire d’un secret de famille dans le Mississippi, d’une fille dont le père est mort dans des circonstances étranges quand elle avait 4 ans et qui hérite soudainement de sa maison. La narration changeait de voix à chaque chapitre et c’était dommage, on se perdait dans les personnages !

Five Wifes, qui m’a beaucoup déçu. Joan Thomas est Winnipegoise, donc je trouve important de soutenir la scène littéraire locale… mais malheureusement c’est le second livre d’un auteur d’ici que je trouve mal écrit. L’histoire de ces cinq femmes de missionnaires tués dans la jungle équatorienne aurait pu être beaucoup plus captivante.

Lock every door. J’aime beaucoup Riley Sager, qui fait des thrillers relativement originaux et efficaces. Celui-ci se passe en huis clos à New York et est raconté à la première personne, sans changement de narration, donc ça m’a plu !
Note : Les liens ci-desous sont des liens affiliés Amazon.

Sur le blog et Internet

J’ai été interviewée par l’Express ! Si vous ne l’avez pas lu, vous trouverez l’entretien ici (et passez en navigation privée si la lecture est bloquée).

À part les chiens de traineau (je m’auto-félicite d’avoir écrit l’article si vite d’ailleurs) en janvier, j’ai publié trois autres articles !

Et février ?

On prépare un joli projet avec plusieurs blogueuses partout au Canada pour vous présenter nos villes d’adoption. J’ai assez hâte de pouvoir y participer !

En février, je vais aussi écrire mon premier article pour Tourisme Riel sur le Festival du Voyageur et mes beaux-parents seront là, ce qui veut dire pas mal de sorties. Et c’est tout !

Un commentaire ?

7 commentaires

  • Je vais aller à Budapest fin mai et je cherchais des infos sur ce pays et je suis tombée par hasard sur ton blog. Super intéressant et ton écriture est très agréable à lire et de très jolis photos aussi. Tu as une nouvelle adepte 🙂 Armelle

  • J’adore la photo avec les flocons !

    Belle église orthodoxe. De quand date-elle ? Ce n’est pas la première fois, si ma mémoire est bonne, que tu nous en montres une. Je suppose que cette communauté religieuse doit être assez présente dans le coin..?

    Suite à la présentation de tes lectures du mois, j’ai acheté le livre écrit par Helen Knott. Bon, je le lirai quand j’aurai le temps.. cet été j’espère. J’imagine que l’on doit apprendre un tas de choses à travers le récit de sa vie.

    Sympa ton interview 🙂

  • Je n’avais jamais souffert du manque de lumière avant de vivre en Alsace. Tu peux passer des semaines entières sous la pluie avec un ciel strictement gris. Heureusement qu’il ne fait pas aussi froid que chez toi. Mais du coup je comprends et je te soutiens. La lumière devrait de toute façon revenir puisqu’on se rapproche de plus en plus du printemps.

    • C’est trop déprimant le gris et l’humidité ! Oui, les jours rallongent, ça fait vraiment plaisir (mais la neige reste au sol jusqu’en avril mai ici)

  • Ici redoux aussi; c’en est inquiétant, 20 degres demain sur Lyon… en Fevrier.
    que d chouettes moments passes; tes photos sont hyper « énergétiques » if I may say!
    Excellent mois de Fevrier 😉

  • Les photos au tout début de l’article sont magnifiques – même si je compatis avec le manque de luminosité ! J’avais adoré faire du chien de traineau quand je suis allée au Canada il y a dix ans ! 🙂 Bon dimanche !