Humeurs

Le blues du voyageur ?

Article mis à jour le

Vancouver Stanley Park

C’est terrible à dire, enfin à écrire, mais je crois que Vancouver me déçoit.

Il pleut, tout est gris, mon CouchSurfing n’est pas à la hauteur de mes attentes, cette moitié de semestre m’a épuisée, la traversée du Canada en bus pas facile.

Et pourtant je n’ai pas le droit de me plaindre. Je voyage. Quand le brouillard se dissipe les montagnes apparaissent, et il y a eu une accalmie qui a révélé de jolies choses – Stanley Park, les totems, Canada Place – dont je reviendrai vous parler.

Demain je bouge encore plus à l’ouest, à Victoria, sur l’ile de Vancouver. Je n’ai jamais été aussi proche des portes du monde… et j’espère qu’elles s’ouvriront pour moi !

Un commentaire ?

22 commentaires

  • C’est marrant, une fois j’ai vu un docu Thalassa sur Vancouver, et il faisait aussi tout gris pendant tout le reportage… mais ça avait l’air cool quand même ! C’est peut-être les giboulées canadiennes ? 😉 (côte pacifique, toussa, changement de saison plus tôt, toussa… bon ok ça fait un peu tôt, mais on ne sait jamais !)

    J’espère que la suite sera de meilleur augure.

  • Je ne peux pas te blâmer, nop’ impossible car je sais ce que tu ressens, quand je suis arrivée à Montréal, j’ai ressenti ça, je suis arrivée un jour neigeux et en France je n’ai pas eu de neige depuis un an et à vrai dire je déteste ça, j’ai de mauvais souvenir lié à conduire sur une route enneigé, bref passons, en visitant je me suis sentie mieux mais j’ai tout de même changer la date de mon départ, j’ai raccourci mon séjour, au lieu de 3 mois, je suis passée à un mois.

  • Ah, c’est dommage, j’ai beaucoup aimé Vancouver… Tu devrais aller chercher une baguette au Farmer’s Market de Granville Island pour te remonter le moral 😉 J’ai été sur Victoria Island en 2005, donc je m’en souviens pas parfaitement, mais j’ai un bon souvenir général, donc j’espère que tu en gardera un meilleur souvenir que de Vancouver 🙂 Et ne laisse pas le temps de démoraliser, ça fait partie du charme de la région !

    • Tu vas rire, j’ai même pas trouvé… j’y ai pensé, parce que j’avais relu ton article pour m’inspirer… et rien ne m’a tentée une fois sur le marché ! j’ai un frère boulanger, mes standards sont très hauts 😀

      • Haha, j’habite juste au dessus d’une boulangerie, donc la baguette quotidienne me manque tellement que il ne m’en faut pas trop… mais c’était bien une authentique baguette française !

  • Bonjour,
    Je crois que ce blues arrive à tout le monde en voyage… Généralement nous il nous tombe dessus l’avant dernier jour du voyage, quand on est partagé entre l’envie de rentrer chez nous et de retrouver un peu de calme et le blues de fin des vacances. Le jour où tu fais pas de photos, t’as envie de rien, juste aller boire un café et papoter en attendant que cela passe..

    A+
    Karine

  • Plein de choses peuvent faire d’un voyage une déception. J’ai vraiment pas aimé Montréal quand j’y suis venue en touriste, et j’ai aimé y retourner et y vivre Tu as encore un peu de temps pour découvrir et tu y retourneras un jour avec d’autres personnes, dans un autre contexte, et peut-être que tu adoreras Et peut-être que non, on n’est pas obligé de tout aimer !
    Si par hasard tu visites le Musée Maritime à Victoria et que tu vois des petits trucs positifs à évoquer dans une candidature, hésite pas Et si ça a l’air atroce de bosser là-bas, préviens-moi aussi

  • Peut etre que c’est trop de voyages aussi, je ne sais pas mais tout le temps bouger c’est fatigant, et puis oui la meteo ne doit pas aider. J’espere que ce petit blues passager va passer. C’est les vacances en ce moment ?
    Mais je t’avoue quand lisant ton article, tu allais parler de quand on se retrouve chez soi apres les voyages, et qu’on tombe dans la nostalgie, que l’envie de repartir nous demange a nous mettre des fourmis dans les jambes (un peu moi maintenant, ca fait trop longtemps que je suis “a la maison”) Des bisous

    • Oui j’ai un article comme ça un peu (« quand est-ce qu’on repart » je crois que je l’ai appelé) mais oui, j’ai pas osé employer le mot blasé mais c’était un peu mon impression. Et oui c’était les vacances, les joies d’être prof !

  • Si si !! On a le droit d’etre decues. Particulierement si on te fait une montagne de la chose (voyage, film, livre…) a la base. Au moins tu sais ce que c’est, tu sais a quoi ca ressemble, et surtout, tu sais que ca ne te plait pas, et c’est pas bien grave 🙂