Humeurs

La suite – ce qui est prévu en 2015.

Vous me suivez, vous connaissez mes questionnements, vous m’avez conseillée. Merci. Les décisions ont été prises.

Il y a une phrase de Mallarmé que j’aime beaucoup : jamais un coup de dés n’abolira le hasard (ceci est un article-citations). Donc comme d’habitude, j’ai lancé des dés dans plusieurs directions : au Canada, en Asie et en Australie. Et j’ai attendu les réponses nerveusement. Je fais confiance au destin.

Certaines sont venues, d’autres pas du tout et continuent d’arriver en retard.

Le marché du FLE est difficile. Il y a peu de travail, avec des conditions parfois honteuses. J’ai toujours privilégié la sécurité et j’ai saisi la première opportunité qui se confirmait. Oui j’aurais voulu retourner au Canada. Oui je rêve toujours d’aller en Asie.

Mais… je reste en Australie. Et plus précisément, à Melbourne, pour devenir chargée de TD à la fac.

Les personnes à qui je l’annonce ne manquent pas de me faire remarquer que j’étais grande gueule à critiquer mais que je ne pars pas… Pourtant, je suis en paix avec cette décision parce que tout l’engrenage fonctionne parfaitement : les dates, le salaire, le poste, les occasions. Je me dis également qu’enseigner dans la meilleure université d’Australie avec des campus sur les cinq continents et la soixantième au niveau mondial ne pourra que m’ouvrir des portes. Cela va me permettre de partir en vacances, revenir réconciliée avec l’Australie, déménager, redécouvrir Melbourne.

La première moitié de 2015 s’annonce donc ainsi :
– Noël dans les Gippsland, à l’est de Melbourne, chez ma copine australienne avec un passage dans le parc national Wilson’s Prom.
– quelques jours ici pour ranger mes affaires.
– un road-trip d’un mois sur la côte Est australienne : Cairns pour la Grande Barrière de Corail, Cape Tribulation, croisière sur les Whitsundays, Fraser Island, Brisbane, Byron Bay, Nimbin, Sydney.
– un avion pour le Cambodge pour passer dix jours avec Fabienne.
– un retour à Melbourne avec un arrêt de trois jours à Kuala Lumpur (escale obligatoire, autant descendre de l’avion !)

Je viens de dépenser la moitié de l’argent gagné ces six derniers mois… Ce n’est pas raisonnable mais tant pis.

Mars, avril, mai à l’université. J’irai à Uluru lors des vacances de Pâques. Je vais retrouver des week-ends qui portent leur nom (travailler le samedi et le dimanche est moins facile que ça en a l’air) et retourner à Hobart, voir Adelaide, Canberra, la dernière portion de la Great Ocean Road…  faire des projets m’avait manqué. Juin sera consacré à la correction de copies et à la recherche d’un nouveau job.

Cette phrase m’a aussi parlé : those who wander are not all lost. Je me suis retrouvée je crois.

Those-who-wander-are-not-all-lost

Un commentaire ?

42 commentaires