Humeurs

Je procrastine, tu procrastines, il procrastine…

Procrastination : tendance à remettre systématiquement au lendemain ce qu’on à faire.

Il est 20h. Je dois aller à la bibliothèque universitaire avancer pour mon mémoire : d’ici une semaine il faut que je fasse mes questionnaires pour les étudiants, finisse mes lectures théoriques, trouve des articles, avance la rédaction. 

J’ai dîné. Fait du tri dans ma boîte mail. Envoyé des messages. Répondu à d’autres et à mes commentaires en retard. Plié mon linge. Rangé les vêtements qui trainaient un peu partout. Mis à jour mon agenda. Accroché mes dernières cartes postales au mur. Vérifié les épisodes de série sortis cette semaine. Regardé des vidéos stupides. Actualisé Hellocoton. Raconté aux concernées le moment nostalgique crée par un verre de Pimms dans un bar à Winnipeg. Cherché sur le site de Forever 21 mes nouvelles robes pour les montrer à mes amies. Pris des photos pour actualiser Instagram. Commencé à écrire cet article… Si ce n’était pas déjà fait je corrigerais des copies ou me lancerais dans le ménage. Je procrastine.

Ca marche dans la vie aussi. Je me cache derrière le froid et plein d’excuses… deux chèques attendent d’être encaissés à la banque, un souvenir des Etats-Unis à envoyer alors que je suis rentrée il y a deux mois et demi, un colis d’anniversaire aussi, il y a un livre à rendre à la bibliothèque, le voyage au Québec à préparer, celui en Islande aussi, le carnet à écrire, encore et toujours le mémoire à travailler.

Il y a forcément mieux à faire que ce qu’on doit, pour repousser, autant que possible, jusqu’à ce qu’on soit au pied du mur… et que le prochain article s’intitule “comment organiser son temps et gérer son stress !”

je procrastine

Un commentaire ?

10 commentaires