États-Unis

Impressions #2 : la Nouvelle-Orléans

Article mis à jour le

J’avais essayé de ne pas trop imaginer le voyage et j’ai eu raison. Partout les drapeaux américains me rappellent où je suis.

American-flag

Apres 18h de train les gratte-ciels ont été remplacés par les maisons coloniales. Je ne peux pas vous parler de la traversée du Missouri, Kentucky, Tennessee, Mississippi.. toutes ces sonorités où l’accent devient chantant. Je dormais.

A New Orleans les gens sont extravagants, exubérants. Ca sent l’herbe dans la rue, du jazz résonne tout le temps, on peut encore fumer dans les bars, le streetcar fait un bruit de ferraille et le twerking est né ici.

New Orleans

Cathedrale St Louis New Orleans

 

 

Les Américains sont curieux, même si ma vie est un puzzle, et ne sont pas avares de hugs. Tout à l’heure on m’a donné un plan, et on m’a promis que Jésus m’aimait.

Je ne sais pas ce que Jésus penserait du Couch Surfing et comment je suis un peu folle d’être dans cette maison de musiciens, mais le jazz sur Frenchmen Street avec des pros, ca valait les inquiétudes.

La Nouvelle Orleans m’a surpris en bien. Elle n’est plus l’image de ghetto qu’on en a. Et elle a les meilleurs beignets au monde, en français dans le texte. Et elle a le Mississippi.

Mississippi-river-New-Orleans

 

Un commentaire ?

9 commentaires