Humeurs

Deux mille dix-huit

Article mis à jour le

2017 a été une année de transition, entre deux continents, entre deux pays. J’écrivais dans mon bilan de l’an dernier que j’espérais cette année plus calme et tempérée.

Et je crois que ça a été le cas. Je pense que je sors de cette année plus affirmée, plus sûre de mes envies et de mes choix, j’ai gagné en assurance. Est-ce l’échéance fatidique des trente ans qui approche ? Je ne sais pas ! J’ai atteint plus de stabilité, c’est certain.

Sunset Manitoba

Coucher de soleil d’hiver sur l’autoroute

Mois par mois

Janvier

Je n’ai pas vraiment attendu le passage à minuit pour aller me coucher l’an dernier. Il a fait froid, très froid, avec beaucoup de moins 40. Mais je retiens la visite des châteaux de glace et une soirée à la Fourche.

Février

Février a été le mois le plus difficile. Je l’ai passée seule car mon copain était parti travailler à Montréal. J’ai dû revenir dans un appart que je savais que j’allais quitter bientôt, il faisait trop froid (dans les -35) pour pouvoir avoir une vie sociale, je me suis sentie pas mal seule.

Mars

L’hiver ne finissait pas, il y a eu une tempête de neige et du gel, et tout était encore tout blanc. Pâques est tombé fin mars cette année, et pour la première fois en un an, je suis sortie du Manitoba, je suis retournée aux Ètats-Unis. On est allés au Minnesota tout en restant à Ely et en rentrant par le Lac Supérieur et Thunder Bay, des mini-vacances pendant cinq jours !

Ice Castles Winnipeg

Les châteaux de glace

Avril

Le printemps a tardé à venir, la neige a fondu très très doucement, laissant tout sec et brûlé derrière elle. J’ai déménagé et je suis aussi tombée malade, avec le contrecoup du stress, de mon propriétaire qui a essayé de m’arnaquer en refusant de me rendre ma caution et de mon dossier de résidence permanente qu’il fallait faire avancer.

Mai

La sensation d’équilibre est apparue une fois le déménagement terminé. Et on est passé directement à l’été, on n’a pas eu de printemps intermédiaire. J’ai visité énormément de choses au mois de mai, profité du soleil et des températures positives, commencé le geocaching et lors d’un week-end au parc de Riding Mountain, j’ai aperçu mes premiers ours !



Juin

Juin a aussi été marqué par des tas de week-ends à la campagne, de la bonne nourriture et de la bonne compagnie. J’ai enfin envoyé mon dossier de résidence permanente au fédéral, donc maintenant, j’attends. Mais on a souffert de la canicule plusieurs jours et j’ai été oubliée par tous mes amis le jour de mon anniversaire. Heureusement, on est partis en Saskatchewan et on y a passé un excellent week-end, entre villes et parcs.

Centre du canada

Passage au centre du Canada en avril

Juillet

La canicule a continué avec toute une semaine à plus 45 degrés (et ce matin il faisait -45, donc ça fait une amplitude thermique de 90 degrés, normal) et j’ai eu l’impression de gâcher mon temps un peu, ne pouvant pas faire autant de sorties que je le souhaitais. Deux de mes plus proches amies ici sont parties, une à la campagne et l’autre en France, et cela a amené un léger sentiment de solitude.

Août

J’étais en vacances, et j’ai reçu la visite de ma famille. On a passé six jours à Toronto puis deux semaines ici à Winnipeg et tout autour. C’était assez intense, difficile à gérer entre les envies de chacun, les problèmes de communication et la chaleur extrême qui pesait sur le moral.

Septembre

Déprime à cause de la météo. L’été caniculaire s’est terminé d’un coup pour laisser place à un hiver européen : zéro degrés, pluie, humidité (oui je parle beaucoup de météo mais c’est une composante trop importante de la vie au Canada. Tout tourne autour de cela, les activités, le moral, la vie presque). On est un peu sortis mais sans pouvoir profiter des feuilles d’automne, qui sont restées à peu près trois jours sur les arbres avant d’être balayées par le vent et la pluie.

Spirit Sands Punch Bowl Manitoba

Le parc de Spruce Woods au Manitoba

Octobre

En octobre, j’ai attendu. J’aurais dû aller donner des cours dans un ministère, mais il faut une attestation de sécurité, et la dite attestation n’est pas venue. Je me suis retrouvée avec un vidé énorme dans mon emploi du temps difficile à combler. Je déteste l’inactivité, j’ai besoin de travailler, de me sentir utile, cela n’est pas facile de se retrouver au chômage technique.

Mais on a passé un beau week-end d’automne dans le Whiteshell et tout ce temps libre m’a permis de réfléchir à mes objectifs pour le blog et m’y consacrer vraiment.

Novembre

La neige et le froid m’ont fait tomber malade, mais heureusement cela n’a pas duré trop longtemps et j’ai passé d’excellents moments-goûters avec mes collègues.

Décembre

Je me suis enfin mis sérieusement au yoga, ce qui me fait beaucoup de bien, et j’ai surtout passé la moitié du mois au Costa Rica, mon premier voyage en Amérique centrale !

Un coucher de soleil de ma fenêtre

En résumé

Sur le plan perso, j’ai donc appris à m’affirmer un peu plus, j’ai fait du tri dans mes amis et dans ma vie, je me sens bien. J’ai enfin trouvé l’équilibre que je cherchais, dans tous les domaines. Je ne suis plus frustrée d’être trop perfectionniste, sans même avoir trop baissé mes standards, j’arrive à atteindre ce que je veux. Et je sais ce que je vaux aussi.

Je vis officiellement avec mon copain et un chat depuis le mois de mai, ce qui a définitivement sonné le glas de ma vie d’expatriée en série sans attaches. C’est une nouvelle facette de ma personnalité après toutes ces années de solitude nomade mais ce n’est pas pour me déplaire non plus.

Bilan des projets

En 2018, j’avais prévu plusieurs choses, autour de cinq grand thèmes.

Au niveau de Winnipeg, j’ai presque tout réalisé sauf découvrir plus de cafés et de restaurants. Je suis pas mal sortie en dehors de la ville (même si ce n’est jamais assez), j’ai été dans les musées notés dans l’article, au festival du Voyageur, au zoo.

En ce qui concerne le blog, je vais y revenir plus bas mais comme souhaité, j’ai fait faire des cartes de visite, j’ai remédié aux problèmes techniques et je me suis tenue à publier au moins un article par semaine, pari tenu pendant 50 semaines sur 52 ! Je n’ai pas quitté OVH mais j’y pense, et j’ai enfin pris une décision sur la direction que je souhaite donner à mon blog. Oui je veux le développer et prendre de l’ampleur, surtout en ce qui concerne mon coin de Canada. Je commence donc à en parler ouvertement, j’ai envoyé des courriels de prise de contact, je guette les opportunités et n’hésiterai pas à les saisir.

Pour les voyages, succès. J’ai continué de découvrir le Manitoba, je suis allée à Toronto et en Saskatchewan, mais aussi dans le Minnesota et au Costa Rica.

Le point suivant était les gens. C’est probablement la moins bonne réussite de mon année. Même si j’ai fait du Postcrossing assez régulièrement, il y a plusieurs fiascos relationnels cette année, à des degrés plus ou moins proches. Heureusement, mes nouvelles collègues sont géniales et meublent le vide de ma vie sociale.

Et enfin, je parlais pour moi d’avancer dans les démarches de résidence permanente (fait), de continuer le yoga (fait mais trop sporadiquement sauf à la fin de l’année) et de trouver l’équilibre. Je pense que j’ai réussi.

Et le blog ?

Cette année, j’ai fêté mes sept ans de Cups of English Tea et j’ai passé beaucoup de temps sur mon blog et cela va continuer. J’ai posté 54 articles dont les quatre les populaires ont été :

  1. mon expérience de prof d’anglais contractuelle dans l’éducation Nationale en France
  2. qu’habiter à Winnipeg, ce n’est pas si horrible
  3. le bilan de mes un an de PVT
  4. pourquoi je suis partie, article des #HistoiresExpatriées.

J’arrive à 108 000 pages vues en 2018, ce qui me satisfait mais je sais que je pourrais faire encore mieux ! Par contre, le nombre de commentaires a été divisé par deux depuis 2016 et c’est dommage. J’avais publié un tweet là-dessus qui avait bizarrement très bien marché, et je vais vraiment essayer de continuer dans cette voie.

C’était donc une plutôt bonne année. Et pour les projets 2019, rendez-vous dans un prochain article !

Un commentaire ?

30 commentaires

  • Joli bilan ! J’avais l’impression en te lisant cette année que tu avais atteint un certain équilibre, cela fait plaisir que tu le confirmes. Je te souhaite une très belle année 2019, pleine d’amour, de santé et de découvertes 🙂 Des bises !

  • Bonne année Kenza ! J’aime bien ton blog que je lis souvent silencieusement et j’aime toujours lire des bilans. Je rêve toujours d’hivers canadiens, grâce/à cause de toi, même pas peur des moins 40 !
    Tous mes vœux pour 2019.

  • J’ai suivi ta bonne résolution 2019 : maintenant, quand je lis, je commente toujours 😉 Je suis toujours heureuse de te lire, admirative de ton courage d’expatriée et marquée par l’impact de la météo sur la vie canadienne, comme tu le racontes justement – il y a quelque chose de presque médiéval et mystique là dedans, une vie rythmée par les éléments, par un climat extrême, biblique, qui scande une existence forcément dantesque. Je m’en sentirais incapable, j’aime trop la douceur provençale dans laquelle j’ai grandi, mais j’admire et me passionne pour ce type de récits. Je continuerai à te lire avec plaisir en 2019 !

    • Tu me lis ! Je me sens toute impressionnée 😀
      Mais c’est tellement drôle que vous reteniez tous le climat dans ce que j’écris ! Il faut que je fasse un effort pour parler d’autre chose ou bien dédramatiser la situation !

  • Hello,
    Quel bilan je te souhaite que 2019 t’apporte la sérénité et les réalisations que tu attends.
    Je te laisse ce commentaire en clin d’œil à la fin de ton article, c’est vrai que parfois on apprécie un article mais on ne laisse pas de commentaire. Pas par manque d’envie peut-être plutôt par fainéantise ?

  • Joli bilan ! On admire ta résistance au froid, au chaud et aux difficultés. Ces terres sauvages du Canada nous fascinent toujours autant. On te souhaite une excellente année 2019, avec des températures plus clémentes !

  • Bonne année =)
    Je crois qu’on est capable de s’adapter à tout mais là, quand même ces températures ça fait pas rêver. J’ai du mal à imaginer vivre quand on est obligé de sortir de chez soit par -40° ! J’espère au moins que le soleil est de la partie sinon moi je serais en déprime totale. Ici il ne fait pas vraiment froid, mais les jours de grisaille me ralentissent beaucoup.
    De manière générale j’ai l’impression que tu as eu une année bien remplie, je te souhaite la même chose pour 2019, les petits ennuis en moins ^^

    • Oui, en général, il fait très beau. Et les -40, c’est peut-être 2 semaines maximum dans l’année. J’ai l’impression que vous pensez que je vis dans un igloo 😀 mais ça ne fait pas si peur une fois qu’on est dedans.

  • Bonne année Kenza, j’espère que 2019 t’apportera plein de choses positives ! J’aime beaucoup te lire, j’ose rarement commenter… Mais tu fais partie des personnes que j’admire le plus sur la blogosphère 🙂

  • Bonne année Kenza ! Tu as tenu un sacré bon rythme en 2018 ! Beau bilan en tout cas, et je vais aussi essayé de commenter plus ici. J’ai lu tous tes articles mais rarement pris le temps de laisser un petit mot 🙂

  • Bonne année à toi Kenza. Profite à fond de ta nouvelle vie au Canada!
    Je lis ton blog religieusement – Promis je vais commenter plus souvent. Tu as bien raison – les blogueurs le méritent.
    Bises

  • hello! Je réapparais d’entre les morts…je m’étais faite discrète sur le toile dernièrement mais je compte revenir peu à peu. Je te souhaite une bien belle année! et quel beau bilan tu as là…à bientôt je l’espère!
    Maëva

  • Tres très bonne et heureuse année 2019; que cette nouvelle annee soit encore plus belle et remplie de belles choses que 2018!
    Well done et que d echelons parcourus encore 😉
    Bizzzz

  • Ton blog grandit en tout cas suffisamment pour que les deux dernières personnes à qui j’ai parlé de toi te connaissent déjà (l’une était curieuse de la vie de prof de FLE, l’autre sur le Canada).
    Et pourquoi veux-tu quitter OVH ? Tu n’es pas la première personne que je vois dire ça et je me dis qu’il y a peut-être un truc que je ne vois pas avec mon blog, car je n’ai pas remarqué de soucis particulier sur mon blog.

    • Oh ouah, c’est trop marrant et trop impressionnant !
      Mon site plante chaque jour, entre 3 mn et 1h (pendant la nuit en France). Au minimum. Je le vois car j’ai activé le suivi sur Jetpack. Et quand ils ont des pannes, ils ne communiquent pas. Et je n’oublie pas qu’ils avaient bloqué mon site l’an dernier non plus pour une raison farfelue…

  • Bonne année 2019 à toi Kenza, j’espère qu’elle t’apportera plein de bonnes choses ! J’ai adoré te lire en 2018 et je continuerai de le faire en 2019.
    Ça ne doit pas être facile de vivre dans un climat tel que celui que tu décris, je comprends que ça pèse sur ton moral parfois, même si tout ce paysage blanc doit quand même être merveilleux à regarder. Les châteaux de glace ont l’air époustouflants !
    J’essaye comme toi de laisser un petit mot sous les articles que j’ai lus et que j’ai appréciés ! Je ne réussis pas toujours mais en 2019 je me suis promis de m’y mettre sérieusement haha.
    Belle année 2019 à toi xx

    • Merci pour ton message ! C’est marrant que vous reteniez tous le froid, il faut que j’arrive à vous expliquer que ce n’est pas SI terrible et qu’on vit avec !

  • une année positive
    chouette de voir ce bilan sur ton blog, de te voir poser et bien dans ta peau
    keep going
    tu as raison de parler de la météo je parlais de toi avec ma boss en faisant allusion aux – 45 ah ah j »ai confirmé que je ne pourrais pas m y faire
    c est bête tu vas trouver mais…elle avait failly y aller mais ça s est pas fait finalement

    • C’est le jeu ! Je crois un peu aux réalités parallèles où on aurait pris d’autres chemins… quelque part j’ai une vie où je ne suis jamais partie du tout !

  • Un joli bilan… Je vais essayer d’adopter ta résolution de laisser un commentaire au bas de chaque article que j’ai aimé lire aussi. Alors, je commence maintenant 🙂 Continue, j’apprécie chacun de tes articles ! (Et waouh, 7 ans et toujours un article par semaine, chapeau bas !!)