Europe

4 mois à Budapest – promenades, sorties, musées…

Article mis à jour le

J’ai réalisé récemment qu’il manquait un truc sur mon blog. Il manque Budapest. Je parle de voyages, d’expatriation, de mon quotidien de prof. Mais je ne parle jamais de la ville où je vis. Pourtant, je visite des trucs de temps en temps et prends des photos, différentes de celles qui apparaissent dans mes bilans mensuels. Je conseille de vive voix mais je n’ai pas de lien à partager avec les voyageurs que je croise sur Twitter. Il est temps d’y remédier !

Je vis à Budapest depuis cinq mois – les photos ont été prises d’août à décembre, d’où les différences de ciel ou de météo – mais je n’ai jamais évoqué la ville d’un point de vue touristique, seulement du point de vue de nouvelle arrivée. Ce récapitulatif des musées, sorties, promenades et quartiers sera peut-être un peu long mais j’en rédigerai une série intégrant mes futures découvertes. Je lève donc le voile aujourd’hui : Budapest, ça ressemble à quoi ? qu’est-ce qu’il y a à faire ? plein de choses !

Budapest vue d’en haut de la citadelle

C’était ma première sortie au mois d’août : monter en haut de la citadelle pour observer le panorama sur la ville. Il y a aussi une affreuse statue en haut, la Statue de la Liberté, mais je vous laisse la découvrir par vous-même… Elle est trop moche pour être photographiée. Je l’appelle le Christ rédempteur de Budapest, elle est partout. Et très laide.

Budapest de la Citadelle


📌 Le plus simple c’est de prendre le bus 27 à partir de Móricz Zsigmond. Il est possible de monter à pied, mais l’ascension est longue ! L’accès est gratuit.


Varosliget et la place des Héros

Cet endroit emblématique de Budapest, bois de ville en hongrois, est un de mes coins préférés. Selon les saisons et l’heure de la journée, il s’y passe toujours quelque chose, un festival, une jolie lumière, un marché, une patinoire… Hösök Ter commémore les premiers rois hongrois, les pères des tribus fondatrices. Tous les bâtiments derrière, je les appelle le Disneyland architectural. À l’occasion du millième anniversaire des Magyars, ont été construits château, église, musées… d’influences différentes pour rendre hommage à toutes les régions hongroises. Ça explique donc pourquoi des colonnes grecques côtoient du baroque et un château médiéval.

La statue, c’est celle de l’Anonyme, qui a chroniqué l’histoire des premiers peuples hongrois il y a fort longtemps. Si sa plume est polie, c’est parce que la toucher porte bonheur aux aspirants écrivains.

Place des héros Budapest

Place des héros Budapest

Varosliget Budapest

Varosliget Budapest

Varosliget Budapest

Varosliget Budapest

Varosliget Budapest

Anonyme Budapest


Les bains !

Sans ses bains thermaux, Budapest serait nettement moins intéressante. J’en ai testé trois, et mon but d’ici la fin de mon année est d’être allée dans tous. Petit bilan :
– les Kiraly sont des bains turcs et pour l’instant mes préférés. Petits, moins fréquentés, il y a pas mal de bassins différents, saunas, jacuzzi et hammam, l’eau y est vraiment très chaude et il y a une genre de piscine suédoise à l’extérieur très agréable.
– les Lukacs sont un vrai labyrinthe, il est difficile de s’y retrouver et il faut pousser les portes au hasard pour trouver des bassins. De l’eau chaude et une piscine extérieure assez appréciable, surtout de nuit avec la vapeur et des lumières disco.
– les Szechenyi (je sais le prononcer mais pas l’écrire, un jour j’y arriverai) sont les plus touristiques et les plus chers (à peu près 15 euros). Il y a trop de bassins pour les tester tous, il serait possible d’y passer des heures. C’est bondé mais effectivement, le cadre est sublime.

Bains Szechenyi

Photo de ma copine Brit. Je suis dessus, mais je vous dirai pas où !


Le Rengeteg Romkafé

Ce café trop mignon se situe à l’angle de mon immeuble. La décoration est adorable, il y a des jeux vintage, les serveurs sont tous plus gentils les uns que les autres et le chocolat chaud est un art. Vous commencez par choisir le degré de cacao, puis les différents parfums à ajouter. C’est tellement riche que ça fait un repas, mais c’est trop bon…

Rengeteg Romkafe

📍 22 rue Tuzolto dans le 9e arrondissement, métro 3 Corvin-Negyed.


La basilique Sainte-Étienne et son panorama

Elle est belle. Très belle. Même si elle a trois noms différents, en français anglais et hongrois, et que tout est fait pour la consommation – outre la donation de 200 ft pour entrer, il faut aussi payer en plus pour voir la relique qui s’y trouve et pour monter pour le panorama. Mieux vaut bien choisir son moment d’ailleurs parce que la ville est souvent couverte d’un épais brouillard gris le matin ou d’une couche de pollution.

Basilique St Etienne Budapest

Basilique St Etienne Budapest

Panorama Budapest

Panorama Budapest

Les chaussures au bord du Danube

Juste derrière le Parlement se trouve un mémorial très touchant, sobre et plutôt poétique dédié aux Juifs qui ont été fusillés à cet endroit lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Shoes on the Danube Budapest

Shoes on the Danube Budapest


Le bastion des Pêcheurs

Du côté Buda, le Bastion des Pêcheurs se situe à côté de l’église Matthias. Je suis montée en haut mais pas entrée à l’intérieur – depuis si, vous trouverez des photos dans mon article des 9 mois à Budapest. Par contre, j’ai attendu pour grimper ces sept petites tours qui permettent d’avoir un joli point de vue sur le Pont des Chaînes et le Parlement.

Bastion des Pêcheurs Budapest

Bastion des Pêcheurs Budapest

Bastion des Pêcheurs Budapest

Bastion des Pêcheurs Budapest


💰 monter est gratuit en hiver mais payant en été. Il y a aussi un café dans l’une des tours mais la vue est la même !

Et toujours à Budapest,

J’ai visité l’Hôpital sous le Rocher où les photos étaient interdites. Et c’était vraiment nul. Le concept est super intéressant, c’est un hôpital entièrement souterrain qui a été construit pour servir malgré les raids aériens et il a été utilisé pendant des années. Mais la visite est trop chère (4000ft !) et surpeuplée (plus de trente personnes dans des couloirs étroits). Je ne le recommande pas du tout.

En automne, je suis allée du côté des collines de Buda, vous pouvez retrouver photos et itinéraires de promenade dans cet article sur le Kilato. Et j’ai aussi visité le musée Nemzeti, qui se trouve entre Astoria et Kalvin Ter. C’était intéressant mais sans plus, le musée retrace l’histoire du peuple hongrois… disons que les salles consacrées au communisme sont bien plus intéressantes que les vieux bouts de ferraille millénaires.

Budapest

Budapest


Je n’ai pas mis une seule photo du Parlement, c’est intentionnel. Il me reste énormément de choses à découvrir, visiter, explorer à Budapest et je vais faire mon maximum pour surmonter ma flemme et mettre ces quelques mois à profit. Même si j’arrête pas de le dire… #procrastination. Pour être honnête avec vous, il est plus facile de rester traîner à la maison (Netflix est même disponible en Hongrie) plutôt que d’affronter les températures négatives. Je ne suis pas hyper satisfaite de ces photos prises au début mais c’est décidé, j’attrape l’appareil et je sors !

Un commentaire ?

21 commentaires