Humeurs

19 nouvelles choses en 2019

Article mis à jour le

Plutôt qu’un traditionnel bilan thématique ou chronologique, je veux revenir sur 19 nouvelles choses que j’ai pu faire en 2019 et qui m’ont marqué, chacune à leur façon. Il n’y a pas d’ordre particulier à cette liste mais une chose en ressort : 2019 a été une année d’énormes changements !

Avoir 30 ans

Première expérience qui me terrifiait jusqu’il y a encore récemment : avoir trente ans. Ma vingtaine a tellement été remplie de voyages et d’aventures, passer dans la décennie suivante me faisait peur. Et puis, progressivement, j’ai accepté l’idée d’avoir trente ans. Mon cheminement naturel m’y a emmené doucement. J’ai ouvert les portes de ma maison à mes amis, qui sont tous passés à un moment, on a mangé du gâteau et une pizza. C’était simple mais à mon image je crois.

J’écrivais en 2017 pour mes 28 ans que je ne me sentais pas encore adulte, mais en fait, être adulte, j’en ai fait ma propre définition : c’est s’écouter. Et c’est le cas. En plus, on m’a donné 23 ans cette semaine, donc je ne suis pas non plus ultra inquiète du vieillissement précoce.

Passer le code

Je n’ai jamais voulu conduire, remettant toujours à plus tard le moment d’apprendre. Mais en vivant à Winnipeg et en Amérique du Nord en général, où les voitures sont reines, il faut conduire, surtout que mon nouveau travail se situe dans une zone industrielle très mal desservie en transports. Pendant les vacances d’été, j’ai décidé de me lancer et me suis inscrite une première fois au code. N’ayant pas ouvert le livre, j’ai repoussé. Et repoussé encore. Et la troisième fois, je me suis forcée à réviser et à y aller. Ça m’a coûté dix dollars et j’ai même pu passer l’examen en français !

Conduire

Une fois le code en poche, un nouveau conducteur au Manitoba doit attendre neuf mois pour pouvoir s’inscrire à l’examen du permis de conduire. Pour l’instant, je n’ai eu qu’une seule leçon, sur un parking de supermarché, ce n’est donc pas un projet plein de succès… Je sais seulement démarrer et freiner. Mais il faut que j’apprenne à conduire donc cela va faire partie de mes priorités en 2020.

Changer de carrière

Énorme coup de théâtre en 2019 : j’arrête l’enseignement, je quitte le FLE, je change du tout au tout. 10 ans de carrière m’ont fatiguée moralement et financièrement. J’ai souvent parlé sur ce blog des conditions de travail difficiles et peu gratifiantes, des difficultés du métier. J’ai tiré ma révérence.

J’ai la chance de vivre au Canada où la carrière professionnelle n’est pas conditionnée aux diplômes mais s’appuie plutôt sur les compétences et j’en ai profité. Je suis gestionnaire de projet dans le domaine des jeux depuis août et c’est un changement appréciable, tant en conditions de travail qu’en perspectives.

Être sans statut administratif

Moment pas très drôle de l’année qui ne m’était jamais arrivé avant : en Europe, on n’a pas de problèmes de visas ou de permis de séjour et j’avais respecté les dates de départ inscrites sur mon premier permis canadien en 2014 et sur mon working holiday visa australien. Mais là, en avril dernier, mon PVT a expiré avant que mon nouveau permis de travail n’arrive. J’ai donc été un fantôme administratif pendant trois semaines (seulement, heureusement !). Ça s’appelle le statut implicite, et c’est sans conséquences, mais ça reste un peu stressant.

Devenir résidente permanente du Canada

2019 sera l’année où je suis devenue résidente permanente du Canada, après deux ans de procédures, entre octobre 2017 et septembre 2019. C’était long, compliqué et frustrant, mais c’est fini maintenant ! J’ai une jolie carte rose dans mon portefeuille qui me fait sourire quand je la vois, parce que c’est fini et que la prochaine étape dans deux ans c’est la citoyenneté !

Toutes mes démarches de résidence permanente au Canada dans cet article-fleuve !

Devenir RP c’était l’accomplissement de ma présence ici, c’était recevoir un message bienveillant du Canada qui me disait ok, tu peux rester. Merci Canada.

Aller à Minneapolis

En mars, je suis allée à Minneapolis pour la première fois. Cette ville assez méconnue dans un État dont tout le monde se moque (le Minnesota) est pourtant l’une des villes les plus progressistes des États-Unis, créative, artistique et moderne, avec de la nature pas loin. Je n’en ai pas encore parlé sur le blog mais cela va venir, c’est vraiment un endroit à visiter pour sa riche histoire et sa culture. J’aimerais y retourner en été pour la voir sous un autre jour !

Greetings from Minnesota

Faire des voyages d’affaire

J’ai fait deux voyages pour le travail cette année : je suis allée à Minneapolis donc pour une formation sur le numérique et les nouvelles technologies dans l’enseignement – et c’était vraiment super intéressant – et j’ai aussi fait un aller-retour à Montréal pour des réunions. C’était la première fois que je prenais l’avion le matin pour revenir le lendemain soir et que je travaillais depuis mon ordi portable depuis le lounge d’Air Canada. Mes jours de backpackeuse sont bel et bien derrière moi !

Aller dans les Maritimes

Cette année, j’ai visité des bouts de trois nouvelles provinces : le Nouveau-Brunswick, l’Île du Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse, qui constituent les provinces maritimes du Canada. Et j’en suis tombée amoureuse. Les paysages, les gens, la mer, la cuisine, l’histoire des Acadiens, les phares, les couleurs… On a fait un road-trip de dix jours dont je dois encore parler sur le blog qui m’a permis de réaliser toujours plus que le Canada pourrait être constitué de plein de petits pays, chacun avec leur propre culture. J’ai hâte d’y retourner.

De gauche à droite : le parc national de Cap Breton en Nouvelle-Écosse, un sandwich au homard de l’île du Prince-Édouard et un phare aux couleurs acadiennes à Chéticamp en Nouvelle-Écosse.

vacances maritimes canada

Participer à une conférence / salon

La vraie raison de ma présence dans les Maritimes, c’était ma participation au tout premier Mobilisation Jeunesse du Centre de la Francophonie des Amériques. Pour la première fois (mais spoiler : pas la dernière !) j’ai osé postuler pour participer à une conférence/formation. Et j’ai été prise ! S’en sont suivis quatre jours intenses d’apprentissage, de réseautage et de francophonie. J’en suis revenue changée, bien plus consciente des enjeux francophones et prête à m’impliquer davantage.

Être interviewée à la radio

Puisque j’étais la seule participante venant du Manitoba à la Mobilisation Jeunesse, j’ai eu la chance (ou pas) de passer deux fois à la radio à mon retour à Winnipeg pour parler de mon expérience à Moncton. J’étais super stressée la première fois, un peu intimidée – j’ai l’habitude de côtoyer les médias (mon père travaillait pour des chaînes de télé et mon copain est journaliste) mais en backstage, pas pour parler de moi !

Apprendre l’allemand seule

Ce n’est pas exactement une nouvelle chose puisque j’ai déjà suivi deux semestres d’allemand à l’université en 2010-2011. Mais c’est la première fois que je m’apprends une langue seule, avec un manuel et Duolingo. Et ça fonctionne à peu près !

Lever des haltères

J’avais déjà eu un abonnement dans une salle de gym, donc ça ce n’est pas nouveau. Mais par contre, je préfère les cours de groupe aux séances individuelles et j’ai découvert le body pump. C’est une classe de renforcement musculaire avec des poids qui permet de travailler les bras, le dos et les abdominaux pendant une heure. J’adore, c’est devenu ma classe préférée et je ne pensais pas qu’un jour je lèverai des haltères !

Faire du curling

En 2019, j’ai fait pour la première et dernière fois du curling. J’ai parfait mon intégration à la société canadienne en prenant des cours par la mairie de ce sport étrange et un peu inutile, qui consiste à lancer une pierre sur de la glace et balayer pour qu’elle atteigne ou non une cible. J’imagine qu’un match entre amis peut être drôle, mais suivre toute une série de cours, ce n’était vraiment pas nécessaire !

curling stones

Les 10 ans de mon premier départ

En 2019, cela a fait dix ans que je suis partie vivre à l’étranger. Dix ans et beaucoup de valises et de kilomètres, des traversées de la planète, beaucoup de relations, de questions. Est-ce que je regrette ? Non, pas le moins du monde !

Obtenir un job de blogueuse

Je vais rester encore un peu secrète sur ce sujet parce que je n’ai pas encore signé les papiers mais après un échec en 2017, 2019 devrait être la bonne !  Je vais écrire tout en étant payée pour ça, 2020 promet donc d’être pleine de bonnes choses !

Mieux utiliser le SEO

Cet été, j’ai pris des vacances et j’en ai profité pour améliorer mon blog. J’ai repris pas mal de mes anciens articles et j’ai retravaillé le SEO, le search engine optimization. Et ça marche : j’ai doublé le nombre de pages vues entre juin et décembre sur le blog. Je suis donc ravie, j’ai même reçu un courriel méchant qui me demandait comment d’aussi piètres articles étaient aussi bien classés sur Google…

J’ai eu une grosse baisse de motivation sur l’avenir du blog cet automne mais non, je continue !

Continuer à visiter Winnipeg et le Manitoba

J’ai entamé ma quatrième année ici et il me reste encore beaucoup de choses à découvrir. Parmi les nouvelles visites et balades de cette année, on peut noter :

  • le Canadian Fossil Discovery Centre de Morden, qui abrite des fossiles de mosasaures, des reptiles marins géants,
  • un tour des murales du West End, un quartier de Winnipeg
  • le musée de Fort la Reine,
  • le parc de Duck Mountain,
  • le sud du Manitoba,
  • le musée de Saint Boniface,
  • le plus grand labyrinthe de neige au monde à St Adolphe (photo numéro 1),
  • Kenora,
  • marcher sur la rivière gelée pour admirer les cabanes d’architectes reconnus mondialement sur la Red River Trail,
  • et des randonnées dans le parc du Whitpeshell (photo numéro 3)

J’ai eu l’impression qu’on avait été moins actifs cette année, moins sur la route et plus dans la routine, mais c’est tout relatif !

Participer à un festival de théâtre

OK, seulement comme bénévole et pas sur scène mais quand même ! Pour la première fois, j’ai été bénévole à l’édition winnipégoise du Fringe. C’était une expérience absolument géniale, à vivre théâtre pendant deux semaines. J’ai vu quinze pièces, des drames, des comédies musicales, des one-woman shows, des pièces historiques… C’était varié et c’est vraiment tout une ambiance, le quartier de la Bourse à Winnipeg fourmille pendant le festival.

winnipeg fringe

Et si on reprend les envies de 2019, qu’est-ce que j’ai réalisé sur la liste ?

Je suis allée à Minneapolis et dans les Maritimes, mais je ne suis pas rentrée en France en décembre (à cause de mon changement d’emploi). Je n’ai pas touché à ma méthode de russe mais j’ai fait de l’allemand à la place. Je n’ai pas non plus lu soixante livres, arrivant à 43 au 26 décembre (c’est déjà bien). J’ai fait du yoga, même si pas vraiment régulièrement sauf à la fin de l’année où il y avait un cours hebdomadaire au travail. J’ai passé mon permis, en tous cas la première partie. J’ai eu ma RP. Et j’ai fait grandir mon blog.

J’ai tout coché sur la liste ! Et les choses que je n’ai pas faites en 2019 et qui sont décalées à 2020, elles feront sûrement l’objet d’un prochain article !

Un commentaire ?

16 commentaires

  • Quoi? je fais un bilan de ton bilan? haha!!
    BRAVO !!
    Perso j’attends toujours les interviews… (je les ai pas trouvées..)
    Le reste, je crois que j’ai déjà amplement commenté…….
    à toi 2020!

  • J’aime bien lire les bilans des autres (à défaut de faire le mien) et de voir tous ce qu’ils ont pu accomplir en une année. Bravo pour ces changements de vie qui te réussissent bien apparemment 🙂
    Et que 2020 te soit tout aussi profitable 🙂

  • J’ai l’impression que 2019 aura été une année de grand changement pour pas mal de monde. Changement de travail, nouveau statut on peut dire que la nouvelle décennie s’ouvre pour toi sur quelque chose de tout à fait neuf!
    Très bonne idée d’avoir présenté ton article sous forme de points essentiels…et j’ai super hâte de lire tes retours sur Minneapolis.
    Bonne année 2020 à toi!

  • Cela semble avoir été une année vraiment stimulante et tu as l’air d’être totalement dans ton élément. Alors je te souhaite tout autant de belles choses pour 2020.

    • Oui, j’ai vraiment pleinement compris cette année que c’était possible de dire non et que s’écouter était primordial. Bonne année à toi aussi 🙂

  • Une année bien remplie ! Au-moins , tu ne t’ennuies pas 😉

    Super nouvelle pour ton job de blogueuse !! Je n’en reviens pas que quelqu’un t’ai écrit pour critiquer tes articles.. il y en a qui n’ont que ça à faire de leur temps…

    Tu retourneras donc au salon de la Francophonie ? Cela va devenir un évènement annuel ?
    Pourrais-tu en dire plus sur ta formation sur les TICE ? Ca m’intéresse 🙂

    Moi aussi, je m’étais mise au russe il y a des années, un été. Là, je suis inscrite en coréen à l’université. Je compte aussi reprendre (j’ai déjà un peu commencé dernièrement) le japonais en 2020 (j’en avais fait 3 ans, pendant mon premier round d’études, il y a une dizaine d’années), et me mettre au mandarin (dès janvier avec un MOOC). Dans un objectif de bosser en Asie un jour. Apprends-tu l’allemand et le russe pour le fun ?

    J’espère que ton année 2020 sera également positive pour tous tes projets en cours et à venir 🙂

  • Eh bien dis donc, voilà une année riche en positivité ! Encore félicitations pour ton RP, ça doit être un réel soulagement !
    Et pour le FLE je te comprends pleinement, j’ai aussi tiré ma révérence après 6 ans (et encore, 2 ans de diplôme le reste était à base de stages et de trucs officieux). Je continue mes cours privés car je ne veux pas lâcher mes étudiants en chemin mais je me redirige vers le tourisme et pour le moment je m’y plais bien ! Je commence mon stage demain, j’ai hâte !

    Pas cool le courriel méchant sur ton blog, sache que ce sont des gens qui ont du temps à perdre, moi j’aime beaucoup ton contenu. J’étais tombée dessus par hasard en faisant des recherches sur le FLE et je suis restée pour le reste du contenu, car j’adore également le Canada et découvrir la région où tu vis et que je ne connais pas c’est super !

    Bref je te souhaite de réussir en 2020 autant qu’en 2019 !!
    Bon courage pour le permis, les projets avec le blog, et tout le reste !! 🙂