Week-end à Guernesey

Ce week-end, j’ai encore pris le chemin du port et j’ai de nouveau traversé la Manche. Cette fois-ci ce n’était pas pour rentrer en France mais pour s’en éloigner un peu et aller visiter la soeur ennemie, l’île d’en face : Guernesey.

Et j’ai envie de dire à tous : allez-y ! En un week-end vous ferez un bon dans le passé, dans les années 70, vous serez juridiquement en territoire français, vous vivrez à la britannique, ce sera loin et proche à la fois.
Quand on arrive à St Peter Port, les maisons sont accrochées au flan des collines, et le soleil brille un peu, juste ce qu’il faut.
St Peter Port Guernesey

Notre hôtel était situé à une quinzaine de minutes de marche, en remontant la pente. Très confortable et très abordable – une trentaine de livres la nuit avec petit déjeuner. Je n’avais pas fait de week-end entre filles depuis longtemps, c’était agréable.

Vendredi soir nous sommes arrivées, allées à l’hôtel puis redescendues en ville dîner dans l’un des restaurants du port. Puis nous nous sommes bien sûr dirigées vers un pub – on est plus britanniques que françaises… Les gens sont loquaces, peut-être même un peu trop. Mais ça fait partie du jeu. Dire que vous habitez sur l’île voisine tout en étant française semble être un casse-tête de l’esprit.

Samedi nous sommes allées visiter la maison de Victor Hugo. C’était magnifique, atroce, insolite, foisonnant. Cela mériterait presque un article à part si cela vous intéresse. En attendant, le salon bleu.

Maison Victor Hugo Guernesey


Nous avons ensuite fait les magasins, mangé un délicieux cream tea (scones, crème, confiture de fraises) et avons profité du soleil qui faisait mentir les prévisions météo. La ville est toute en collines, autour de l’avenue principale piétonne. Les magasins ne sont pas un dépaysement puisqu’il y a les mêmes à Jersey, mais les comparaisons ne manquent pas. Et puis c’est toujours plus amusant d’acheter ailleurs que chez soi ce qu’on peut très bien y trouver. Les prix détaxés valent qu’on s’y arrête – par exemple, un article coûtant £5.99 sera arrondi à cinq livres…

Le soir, nous avons dîné au thaï (et bu gratuitement !) et puis nous sommes sorties. La vie nocturne britannique, on aime ou on déteste. Mais la seule boîte de nuit de l’île semble être sortie des années 60 : tapisseries au mur, lourde moquette bordeaux… Cela s’appelle les Folies. Et c’était une expérience…

Dimanche, nous avons pris un bus local (pas une attraction de touristes donc sans guide à micro) pour faire le tour de l’île. Cela ne coûte qu’une livre et dure près de deux heures. On a pu voir les plages, la campagne, le granit… et tous ces cottages qui donnent envie, peut-être, d’avoir une maison avec un jardin…

Guernesey

Guernesey fort

Après un déjeuner et un café plus que nécessaires, nous avons repris le bus pour aller visiter la plus belle attraction de l’île, et l’une des plus belles choses que j’aie jamais vues : la Little Chapel. A flanc de colline, c’est une église miniature, faisant seulement trois mètres sur cinq, tout en coquillages et porcelaine cassée. C’est aussi beau qu’émouvant et inattendu.

Guernesey Little Chapel
Guernesey Little Chapel


Et puis une valise et un thé plus tard, retour au port, retour sur le ferry, et aborder l’autre île, home sweet home. J’ai beau adorer Jersey, mon île depuis deux ans, l’herbe est aussi verte ailleurs !

1 Commentaire

  1. 12 mai 2013 / 20h30

    C'est agréable de voir des photos, ça donne envie d'en voir plus de cette église en coquillages et porcelaine… beau soleil 🙂 Ici il est parti, après avoir été là non stop pendant près de trois semaines… c'est d'autant plus difficile ! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *