Vienne en décembre

J’attendais d’aller à Vienne avec impatience. J’imaginais une ville carte postale, aux bâtiments baroques et colorés, au raffinement perceptible, aux odeurs de vin chaud et de chocolat. Mais l’expérience début décembre s’est avérée presque décevante. Temps, humeur, organisation, il y a sûrement plusieurs raisons. J’ai pris des notes lors de mon week-end, c’est donc un article un peu différent que je vous présente ici, écrit au présent, avec des adresses et des photos de nourriture !

Vendredi soir : l’arrivée.

Tout commence par un malentenduat 9 pour un anglophone, ça veut dire 9h et 21h. Je suis donc partie à Vienne douze heures plus tard que prévu. J’avais réservé à l’auberge Ruthensteiner grâce à sa proximité avec la gare de l’ouest. Sauf que… le dernier train (qui part à 21h de Budapest) ne s’y arrête pas. Après un moment de panique oh mon dieu je dois prendre le métro je sais pas où je vais je m’en sors comme une grande, puisque le métro viennois fonctionne 24h sur 24 le week-end. Par contre, 2 euros 20 le ticket, ça pique un peu.

Samedi matin : le petit déj et le centre de Vienne.

L’auberge est propre et confortable et je me mets en route sans avoir pris de décisions au préalable – ce qui ne m’aide pas à apprécier une ville, je le sais maintenant. Je marche un peu au hasard alors que la ville dort encore, à dix heures du matin. Je suis un peu fascinée parce que c’est le retour à l’occident, les boutiques partout, c’est la civilisation ! La Hongrie est presque loin.

Vienne


Le Café Sperl.

J’ai faim, il me faut un petit déjeuner. Le café Sperl est dans le Lonely, alors pourquoi pas. Nulles et malpolies, les serveuses ont ramassé mon assiette tellement vite qu’elles ont ensuite oublié de me faire payer le gâteau. Mais quel gâteau… le sperltorte, une sorte de gaufrette chocolat-amande qui fond dans la bouche. Comme je suis à Vienne, je veux de la crème chantilly mais non, cream = le lait à l’américaine, déception. Comptez 8 euros pour café + part de gâteau.

Vienne café Sperl


Le centre historique.

Je passe devant tout un tas de bâtiments plus beaux les uns que les autres : normal, tout le centre-ville est constitué des palais des Habsbourg. Je n’ose imaginer tout le luxe que laisse présager l’extérieur. J’hésite à visiter le palais Hofburg mais non, comme je compte aller à Schönbrunn, je ne veux pas faire d’overdose de dorures.

Palais Hofburg Vienne

Palais à Vienne

Centre-ville Vienne

Vienne


La cathédrale St Étienne.

St Stephen cathedral, Vienna


Elle est belle n’est-ce pas ?
Mais autour, ça sent la pisse et la misère, l’entrée est gratuite mais donne seulement un aperçu partiel de l’église. Derrière les barreaux (!) les touristes se bousculent pour prendre des photos. Je voulais grimper dans le clocher mais j’ai changé d’avis. Je m’en vais vite déjeuner au Reinthaler’s Beisl, un resto-cantine trouvé dans le Lonely Planet. Les plats traditionnels sont entre 9 et 12 euros, c’était très bon et consistant et les serveurs étaient adorables. Par contre, le knotel, c’est bizarre : ce sont des raviolis de pain, entre la mie, la patate et la polenta. Deuxième problème : l’odeur de friture m’a suivie toute la journée.

Mes pas m’emmènent au hasard, je passe devant l’Opéra sans comprendre de quoi il s’agit (je ne le trouve pas beau, il n’est pas dans les photos ci-dessous) deux ou trois autres jolis bâtiments, tout en zigzaguant entre les touristes qui sont partout.

Vienne

Mozart

Vienne

Vienne

Vienne

Vienne


Samedi après-midi : psychanalyse et goûters.

Le Café Eyles.

Pas loin du Rathaus dont je cherchais le marché de Noël, je voulais juste du wifi donc je suis entrée dans ce café… mais je n’ai pas pu résister à la vitrine de gâteaux. J’y ai mangé le meilleur strudel de toute ma vie. Comme dans Inglorious Basterds ou presque. Mon estomac ressent une pointe de nostalgie. Ce gâteau était tellement bon que j’ai envisagé de faire un détour le lendemain pour retourner en manger un.

Café Eyles, Vienne


La maison de Freud.

Cette visite faisait partie des choses que je ne voulais pas manquer. C’était vraiment cool de voir où il travaillait, avec un audioguide assez complet. Il y avait moyen d’y passer des heures en écoutant tout mais il était parfois difficile de déceler le numéro de la piste sur les objets en exposition. J’ai payé 8,50€ en tarif réduit, sans regrets. Par contre, si vous venez trouver des explications sur les théories psychanalystes, vous serez déçus… les cas les plus célèbres sont mentionnés mais pas expliqués.

Maison de Freud à Vienne

Maison Freud Vienne


En sortant, je suis tombée dans un marché de Noël et puis c’était encore l’heure du goûter alors que la nuit tombait. Je suis donc allée chez Demel, un des pâtissiers les plus célèbres de la ville.


C’était super busy, il y avait au moins une demi-heure d’attente. D’après le Lonely, il fallait goûter la Anna Torte, au chocolat avec de la nougatine. Dans les faits, c’était seulement un arrière-goût et j’avais aussi pris un chocolat chaud donc j’ai approché l’overdose. À côté de moi, il y avait trois Erasmus françaises pas très malignes et je ne pouvais pas m’empêcher d’écouter leurs conversations. C’était bof, surtout pour 10 euros 20.

Samedi soir : marché de Noël.

J’ai mis 1h30 à accéder au marché de Noël du Belvédère tellement la ville indique mal les monuments touristiques. J’ai longé le parc par la droite, il fallait passer à gauche. Je suis un peu frustrée, j’ai l’impression de perdre mon temps mais je ne veux pas prendre le tram. Heureusement, le marché de Noël est cool, plus original que les autres et j’arrive à dénicher quelques cadeaux.

Je suis repassée par un autre marché le lendemain mais non, ça n’a de charme qu’à la nuit tombée.

Belvédère

Poupées de Noël

Hérissons en bois

Boules de Noël

Lanternes


Dimanche matin au musée.

pedestrian-crossing-vienneIl fait moche, le grand ciel bleu est parti et a emmené dix degrés avec lui. J’ai prévu de prendre le train de 19h et quelques, donc je laisse mon sac à l’auberge. Pour déjeuner, je choisis un café devant lequel j’étais passé la veille, le Café Freiraul, juste à côté de Westbahnhof. De l’extérieur, ça avait l’air d’un joli café, mais une fois entrée c’est le choc : on peut fumer à l’intérieur. Je ne comprends pas comment un pays aussi écologique que l’Autriche où il y a dix-huit sortes de poubelles et des transports à un euro par jour pour les résidents peut autoriser ça. J’ai été trop timide pour partir, j’aurais dû. Le petit déj n’était même pas bon.

Je remarque en sortant les petits bonhommes pour traverser la rue : il y a aussi des couples gays. Après les rainbow crossing de Vancouver ou Melbourne, c’est une excellente initiative, merci Vienne !

Musée Albertina, Vienne


J’hésite entre deux musées mais je choisis finalement l’Albertina. J’arrive à 10h15, le musée est ouvert depuis un quart d’heure et je fais moins de dix minutes de queue. Plus tard, les gens attendent jusque dans la rue. Il y a quatre expositions temporaires, toutes plus intéressantes les unes que les autres. Ma préférée, ça a été celle sur Munch. On connaît tous le Cri, mais pas forcément ses autres oeuvres ni son histoire. J’ai été fascinée, j’ai appris plein de choses, j’en suis ressortie le coeur serré. Il s’est attaché à représenter les étapes de la vie, de la naissance à la mort, en s’attachant particulièrement à l’amour, l’attraction, la solitude et la souffrance.

Munch

Munch

Munch

Munch


Et puis je me suis dirigée vers le château de Schönbrunn, à cause de Sissi, bien sûr. Dès que je sors du métro, j’ai peur. La foule est partout, déborde du trottoir jusque sur la route. J’avance, jette à peine un coup d’oeil au château et me place dans la longue file d’attente. Je patiente dix, quinze minutes sans que la file n’avance. Et puis je me dis que non. Il y a beaucoup de  monde, je vais finir assommée par un selfie stick, frustrée, énervée de devoir me battre avec les gens pour profiter de l’endroit  fatiguée d’éviter les appareils (je crois que les photos sont interdites mais on sait tous à quel point les gens sont irrespectueux). J’ai tourné les talons, suis allée chercher mon sac et ai attrapé le train pour Budapest plusieurs heures avant ce qui était prévu.

En résumé…

À Vienne,


J’ai aimé :

– les feux de signalisation
– les pâtisseries
– l’Albertina et l’expo Munch
– l’auberge
– un cinéma en anglais : le Kino Haydn
– les gens qui parlent anglais

Je n’ai pas aimé :

– le ticket de métro à 2,20€
– le café Freiraum
– la foule
– les prix en général
– le manque de panneaux  pour trouver les monuments touristiques

Je pense pourtant que Vienne mérite une deuxième chance et j’y retournerai au printemps, un jeudi et vendredi pour éviter la foule. Je n’ai aperçu qu’une partie de la ville, pas mal de musées et de cafés m’intéressent encore. Vienne est souvent classée numéro 2 après Melbourne dans les palmarès des villes les plus agréables à vivre… Vous y êtes allés vous ? qu’en avez-vous pensé ?

47 Commentaires

  1. 11 janvier 2016 / 101000

    ça me donne envie, sans me donner envie ^^
    J’aime bien l’idée que j’en ai : le romantisme du 19ème siècle et début 20ème, la culture… Stephan Zweig 😀
    J’aimerai bien y aller un jour mais ce que tu dis sur la foule et les gens ne me donne pas du tout envie ^^
    Tes photos sont belles <3

    A.

    • 13 janvier 2016 / 180632

      Oui c’est ça, il y a de super trucs à voir et à faire (sans parler d’à manger) mais en même temps pas mal d’inconvénients, la foule et les prix ! peut-être qu’en semaine ça sera mieux, je donnerai une deuxième chance à Vienne 🙂

  2. 11 janvier 2016 / 101009

    ah j’adore ton article, et surtout tes pauses gouters hihi 🙂 l’Autriche c’est le rêve pour ça. Tente d’aller à Graz si tu as l’occasion c’est aussi très sympa et direct en train de Budapest, j’y habitais l’année dernière, j’essaierai de faire un article prochainement, have a nice day 🙂

    • 13 janvier 2016 / 180633

      Oh tu me donnes une trop bonne idée, merci !! Je te ferai signe quand j’y vais pour avoir tes bons conseils 🙂

  3. 11 janvier 2016 / 101047

    Ça donne quand même envie d’y aller, et pas que pour les pauses goûter!

    • 13 janvier 2016 / 180638

      Je suis loin d’avoir tout testé en plus 😀 il y a la meilleure culture du café – gâteau raffiné à Budapest !

  4. 11 janvier 2016 / 101057

    Ce format d’article est super sympa, même si j’ai pas l’habitude de l’emploi du présent. Ton article me donne envie d’aller découvrir Vienne, malgré les quelques mésaventures que tu y as connu (j’aurais été dégoûtée de ne pas pouvoir visiter le château de Schönbrunn). Oh, et l’expo a l’air top ! xx

    • 13 janvier 2016 / 180641

      J’y retournerai ! avec les jardins, ce sera mieux au printemps. Et je patienterai cette fois.

  5. 11 janvier 2016 / 111103

    C’est vrai que Schönbrunn c’est vraiment la ruche : les deux fois où j’y suis allée c’était en semaine mais même là on se rend compte du monde que ça brasse. Et lorsque j’ai visité le château (un lundi matin pourtant), la visite n’était pas très agréable, au pas dans les salles, difficile d’admirer les pièces avec quinze personne qui se pressent contre les cordes ou devant les panneaux… Il faut vraiment prendre son mal en patience !
    Je suis tombée amoureuse de Vienne l’année dernière, il y a effectivement beaucoup de choses qui peuvent faire tiquer (les cafés où l’on peut fumer, le prix du métro…) mais je pense que c’est une ville qui s’apprécie sur plusieurs jours, quand on s’éloigne du centre-ville, très beau (mais j’adore l’opulence et le too much de l’architecture baroque) et très (trop ?) touristique.
    Je note en tout cas le nom du café Eyles pour la prochaine fois ! Miam !

    • 13 janvier 2016 / 180644

      Ah mince, tu ne me rassures pas sur la visite du château… mais j’ai envie de tenter quand même. Il y a effectivement plein de coins que je n’ai pas approché (le Prater, le fleuve) donc ça mérite une seconde visite. Budapest n’est qu’à deux heures de train, c’est facile d’y retourner 🙂

  6. 11 janvier 2016 / 111159

    Comme Alexandra, cela me donne envie sans me donner envie. J’ai envie de voir l’antiquaire que tu as pris en photo et toutes les boutiques dans ce genre, les petits cafés mais tout ce que tu décris ensuite, ne m’attire pas du tout. Les photos sont jolies !

    • 13 janvier 2016 / 180646

      Peut-on visiter une ville sans aller dans les endroits emblématiques ? c’est une vraie question 😀

  7. 11 janvier 2016 / 130107

    J’y suis allée et j’avais adoré mais c’est parce que nous n’avons jamais fait la moindre queue. C’était en 2006 ou 2007 en plein mois d’août. A croire que l’Autriche n’était pas encore connue des touristes à cette époque. J’avais adoré les bâtiments, l’architecture, un tour dans la Grande Roue… Je confirme que tu devrais lui donner une deuxième chance mais à quelle période ? J’ai l’impression que les touristes sont partout, tout le temps. En tout cas niveau “goûter” tu en as sacrément bien profité.

    • 13 janvier 2016 / 180646

      Je pense aussi que c’était beaucoup moins à la mode en 2006 ! La faute aux low-coasts et au tourisme “Unesco” je pense. Et oui, j’ai presque honte de tous ces gâteaux…

  8. 11 janvier 2016 / 130144

    Quand je pense à Vienne, je pense à Weimar que j’ai déjà visité et donc à une ville musée. Du coup, même si j’ai très envie d’y aller (car je suis une gourmande), ce n’est vraiment pas une priorité.
    Par contre ta photo de nuit d’un palais et son reflet est absolument magnifique !

    • 13 janvier 2016 / 180648

      Merci Tiphanya ! c’est un peu ça, une ville musée un peu triste, un peu carte postale, Budapest est beaucoup plus vivante et dynamique.

  9. 11 janvier 2016 / 140239

    J’aime bien l’écriture au présent 🙂
    Je ferai n’importe quoi pour goûter des pâtisseries comme celles-ci !! Tu sais qu’il n’y a aucun coffee shop là où je vis ? Je suis trop jalouse !
    En dehors du côté gourmand, j’aimerais beaucoup visiter Vienne. J’espère que ta deuxième expérience te plaira davantage 🙂

    • 13 janvier 2016 / 180649

      J’ai mis beaucoup d’énergie dans cet article, je suis contente qu’il te plaise, surtout à toi par déformation professionnelle c’est comme une reconnaissance 😀 par contre, pas cool pour l’absence de coffee shop, c’est trop triste !

      • 13 janvier 2016 / 190728

        Le présent, c’est plus dynamique
        Aaaah je suis contente que toi aussi tu trouves que la vie sans coffee shop est trop triste !! Ça me rassure ! bon, du coup, je suis obligée de me ratrapper sur les sorbets coco !!

  10. 11 janvier 2016 / 140243

    Ton article me donne envie d’y retourner parce que plein de détails m’ont échappés quand j’y suis allée en août ! Dans mes souvenirs je n’ai pas été submergée par une masse de touristes d’ailleurs. J’ai préféré Hofburg à Schönbrunn sinon, sauf que c’était un peu redondant de visiter les deux coup sur coup.

    • 13 janvier 2016 / 180650

      J’avais lu ton article avant de partir et en effet il m’avait incité à n’en choisir qu’un (même si dans les faits, ça n’a été aucun) – mais c’est vrai que la ville a l’air tellement riche qu’une visite ne suffit pas !

  11. 11 janvier 2016 / 150311

    J’y suis allée très rapidement, donc on peut dire que c’est comme si je n’y étais pas vraiment allée 😉 Par contre, moi, j’aime marcher un peu au hasard justement, y aller au feeling. C’est pas forcément “productif” en terme de lieux emblématiques d’une ville donc souvent après coup je me dis “oh, j’aurais du aller voir ça!”, mais je trouve que ça permet aussi de trouver des choses qu’on ne s’attendait pas à trouver.

    • 13 janvier 2016 / 180652

      Je fonctionnais comme ça avant mais maintenant, je me dis que non, je préfère avoir un but sur la carte ! comme je marche systématiquement, ça permet quand même de voir autre chose sur le chemin des trucs incontournables.

      • 13 janvier 2016 / 190702

        C’est vrai qu’en marchant, tu as le temps de te “perdre” tout en ayant de petits objectifs!

  12. 11 janvier 2016 / 160403

    J’ai très envie d’y aller, c’est un pays qui m’attire depuis l’enfance, grâce à mes cours d’allemand (et à mon petit mois de vie en hongrie à Budapest !). Ca fait partie des 3 pays que j’espère voir dans les 3 prochaines années (L’Autriche-Vienne / La Hongrie-Budapest / La Croatie-Dubrovnik) !
    En tout cas, leurs pâtisseries ne font pas rigoler dis donc !!!!!!!!!!

    • 13 janvier 2016 / 180653

      Les pâtisseries étaient fabuleuses ♥︎ je ne sais pas où tu vis mais à Paris, il y a une pâtisserie spécialisée dans les gâteaux autrichiens et hongrois (j’y allais tout le temps quand j’étais étudiante et ça m’a fait trop bizarre de redécouvrir la carte sous un nouveau jour) donc ça pourrait te permettre de pratiquer en planifiant ton voyage 😀 c’est la pâtisserie viennoise rue des Ecoles, entre Odéon et St Michel.

  13. 11 janvier 2016 / 160454

    J’ai toujours voulu y aller, c’est une ville qui me fait rever. Apres, pour avoir voyager seule dans des villes europeenne, c’est vrai que parfois il vaut mieux avoir un plan pour savoir ou aller quand. Les pauses gouter ont en tout cas l’air de valoir le coup 🙂

    • 13 janvier 2016 / 180654

      C’était plus que des pauses goûter lol, j’ai abusé des gâteaux 😀

  14. 11 janvier 2016 / 170520

    J’y suis allée en 2008 et j’avais beaucoup aimé! (on avait fait un mini road-trip de 2 semaines avec ma BFF Prague-Vienne-Budapest-Bratislava 🙂
    C’est marrant, j’étais restée dans la même auberge!
    Ce qui m’avait le plus plu à Vienne c’est l’architecture d’Hundertwasser, et la kunsthaus qui retrace son parcours en tant qu’artiste. J’avais fait pas mal de musées aussi (le Belvédère notamment, pour voir le baiser de Klimt, et le musée Léopold qui a la plus grande collection d’oeuvres d’Egon Schiele au monde) et m’étais bien gavée de délicieuse bouffe ultra diététique 😉
    Schonbrunn c’était vraiment magnifique, mais à voir de préférence au printemps ou en été.

    • 13 janvier 2016 / 190702

      C’était comme Bratislava ?! je n’arrive pas à savoir si je veux y aller ou non ! Je n’ai pas eu le temps de mettre tes conseils viennois en pratique, ce sera pour la procaine fois, c’est promis !

      • 13 janvier 2016 / 190718

        A vrai dire, la ville ne m’a pas laissé un grand souvenir… Le centre ville est mignon, mais il n’y a pas grand chose à faire à part se ballader (un weekend est largement suffisant)

    • 13 janvier 2016 / 190703

      Je vais aller lire, merci 🙂

  15. 11 janvier 2016 / 200807

    Jamais ete mais tes photos sont magnifiques, sans parler des patisseries, mmmmmmmm

    • 13 janvier 2016 / 190704

      J’allais écrire “trop de pâtisseries” mais en fait non, il n’y en a jamais trop, ça rattrape toutes ces années sans 😀

  16. 12 janvier 2016 / 01242

    ça a l’air superbe!! J’aimerais beaucoup découvrir cette ville!

    • 13 janvier 2016 / 190704

      Si tu as l’occasion, ça vaut le coup, surtout couplée avec une autre ville autour !

  17. 12 janvier 2016 / 60601

    Je n’y suis jamais allé mais Bruno oui et il a beaucoup aimé! Son collègue australien me disait la semaine dernière que c’était sa ville préférée au monde!

    • 13 janvier 2016 / 190705

      Oui, c’est comme Melbourne, c’est propre, vert, espacé, les gens sont gentils, les transports sont efficaces, la ville est plutôt écologique (mais je n’ai pas trouvé de street-art !) je comprends pourquoi elles sont proches dans les classements !

  18. 14 janvier 2016 / 101043

    Je n’y suis jamais allée mais pourquoi y aller en été ou au printemps … Les bâtiments sont magnifiques en tout cas .

    • 14 janvier 2016 / 101044

      Pourquoi pas y aller en été ou au printemps je voulais dire 😉

  19. 14 janvier 2016 / 101051

    Salut Kenza! Le titre de ton article m’a interpelé!
    Nous avons été à Vienne, et avons été a moitié déçus aussi. La moitié des sites touristiques étaient soit fermés, soit en travaux…et la grosse frustration : les marchés de Noël n’étaient pas encore ouverts. Le premier jour nous sommes passés devant l’opéra, et comme toi, on avait même pas compris que c’était ça…
    Par contre nous sommes allés voir “Sissi” tôt le matin, vers 9h/9h30 et il n’y avait personne!

    • 14 janvier 2016 / 160416

      Oh, sans marché de Noël ce ne devait pas être drôle ! je note le conseil pour le château, merci beaucoup 🙂

      • 18 janvier 2016 / 140205

        Avec plaisir!
        Et oui c’était tristounet (et frustrant!)

  20. 22 février 2016 / 140243

    Hello ! J’ai découvert ton blog via mon sondage 🙂 Très sympa, je suis contente de cette découverte, tes photos sont magnifiques et tes propos sont justes !
    Pour être déjà allé à Vienne durant un road trip dans l’Est, je ne peux que confirmer tes dires. J’aime beaucoup cette ville, et cet aura historique que l’on trouve. Puis, étant petite, j’étais une grande fan de la princesse Sissi ! Alors, venir à Schonbrunn par exemple, c’était émouvant 🙂

    Au plaisir ! Bonne continuation 🙂

  21. Miryam
    28 février 2016 / 231130

    Je reviens tout juste de mon deuxième voyage à Vienne en 1 mois …
    Je crois sincèrement que tu as juste était malchanceuse. C’est assez bizarre parce qu’en deux fois, je n’ai pas du tout eu ces impressions. Par exemple à Schönbrunn, le mieux c’est d’y aller tôt et en semaine et tu peux également acheter ton entrée sur internet et le retirer directement sur une des bornes disponible.
    Pour la foule, je ne suis pas trop d’accord, ça dépend vraiment où, et quand. Pour le Belvédère, c’est beaucoup mieux d’y aller en tramway parce qu’à pied c’est galère et pas pratique, vu que le parc est grand. Si tu t’intèresse à Sissi, je te conseille visiter la Hofburg (Silberkammer/Sisi Museum/Kaiserappartements) parce que Schönbrunn parle de Sissi, mais c’est plus centré sur Marie-Thérése d’Autriche puisque c’est à son époque que le château fut construit. Ils parlent bien-sûr de Sissi, mais sans plus.
    J’espère que ton prochain voyage à Vienne sera bien plus sympa, parce que Vienne a vraiment beaucoup de choses à offrir. 🙂

  22. 29 novembre 2016 / 101051

    C’est vraiment intéressant de lire ton article puisqu’il est exactement l’opposé de mon expérience à Vienne 😀 Nous avions été chanceux puisque nous avions eu un temps merveilleux et des amis avec nous donc nous avions pu profiter à fond de la ville. J’ai vraiment hâte d’y retourner et j’espère que ton prochain voyage à Vienne sera un peu plus sympa 🙂
    Bises <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *