Les backpackers en Australie.

Ca va bientôt faire neuf mois que je suis en Australie. Neuf mois que je travaille de façon déclarée, paye mon loyer et les transports publics, fais les courses, sors boire des cafés. Ca vous semble une vie normale n’est-ce pas ? Ce n’est pas pourtant pas du tout le quotidien de certains backpackers. J’en ai déjà parlé ici : le…

La rentrée.

Aujourd’hui, c’était ma rentrée des classes. J’ai essayé de compter c’était ma combientième et j’ai un peu perdu le fil, trop d’écoles, trop d’élèves, trop de calendriers décalés. Comme élève c’est plus simple : j’en ai fait dix-neuf et trois devant mon ordinateur, les dernières avec un double rôle de prof/élève. C’est quelque chose que je répète souvent, mais si je…

Mon Canada à moi

On me demande souvent si je veux y retourner. Et la réponse est oui, mille fois oui. Mon Canada à moi ferait grimacer les expatriées de Montréal. Parce que ce pays gigantesque dont la devise est “d’un océan à l’autre” est plus que divers et discuter de la dichotomie Québec vs. Canada pourrait durer des heures.

Je pleure toujours à la fin des séries.

C’est presque un secret parce que j’en parle pas souvent : j’adore les séries télé. J’en regarde des dizaines, depuis des années… j’ai commencé vers 12-13 ans avec la Trilogie du samedi. Selon le site que j’utilise pour rester à jour, j’ai passé 3 mois devant la télévision et regardé 3000 épisodes… uniques – car j’ai probablement regardé les 144 épisodes de…

Voyager seule – l’envers du décor

Je reviens d’un tour organisé de trois jours en groupe – et j’ai beaucoup réfléchi au fait de voyager seule. J’ai l’impression que je ne fais pas ça bien. Je passe à côté. Les blogs vous parleront de rencontres, de compagnons, d’amitié, qu’il n’y a en fait jamais de solitude. Il y a toujours quelqu’un à qui parler, dans les transports, dans…

Deux mille quatorze

Cet article attendait dans mes brouillons. L’envie d’écrire et de vous montrer va revenir. Je pense aussi faire un certain écrémage. Les blogueuses qui ont continué leur vie sans aucun message sur la situation en France, je n’ai plus envie de les suivre. 2014. Cette année a commencé à New York et a fini à Melbourne. Cela représente bien la chance…

La suite – ce qui est prévu en 2015.

Vous me suivez, vous connaissez mes questionnements, vous m’avez conseillée. Merci. Les décisions ont été prises. Il y a une phrase de Mallarmé que j’aime beaucoup : jamais un coup de dés n’abolira le hasard (ceci est un article-citations). Donc comme d’habitude, j’ai lancé des dés dans plusieurs directions : au Canada, en Asie et en Australie. Et j’ai attendu…

10 erreurs que j’ai commises en Australie

  – Aujourd’hui, cela fait cinq mois que j’ai débarqué en Australie avec mon Working Holiday Visa. Alors que je cherche une porte de sortie parce que cela ne me convient pas – ce qui fera l’objet d’un prochain article – j’ai pris le temps de réfléchir aux erreurs que j’ai commises et qui auraient pu être évitées pour rendre mon…

Expatriation – hésitations sur la destination

Hésitations sur la destination Depuis que j’ai quitté le Canada, j’ai un questionnement récurrent : comment sait-on où l’on veut vivre ? À quel endroit on sera heureux, on construira sa vie ? Est-ce le fruit d’une longue décision ou bien d’un complet hasard ? Comment choisir sa prochaine destination et celle où l’on va s’arrêter ? – – Retour en…

Le Skype du dimanche soir

J’ai détesté le décalage horaire quand je suis arrivée au Canada. Cela me faisait trop étrange de voir l’Europe aller se coucher quand ma journée n’était qu’à sa moitié. Mais mon travail et mes horaires faisaient que j’étais très disponible, connectée sur Skype tous les jours.

Melbourne : partir ou rester ?

Should I stay or should I go semblera toujours faire partie de la bande-son de ma vie. Même si je sais que je ne veux pas rester en Australie, les possibilités sont ouvertes : partir ou rester à Melbourne ? mon visa est encore valide jusqu’en juin 2015. Mais d’abord, je vous explique ! Le WHV, ses avantages… et ses contraintes.…

Une histoire de montre

Quand j’étais petite j’avais une montre Flik Flak rose qui était trop belle. Mon frère en avait une aussi, bleue. Mais après, j’ai bien sûr grandi et je l’ai laissée, donnée aux petites cousines ou à un organisme de charité. Pour mes quatorze ans, j’ai eu une montre en cadeau. J’entrais au lycée, je devenais grande. J’ai fait ma rentrée…