Good morning Budapest

Cet article, vous me le réclamez… alors le voici, un peu en vrac, un peu au hasard des impressions et des idées sur le clavier. Le matin quand j’ouvre le rideau trop court, il y a cet immeuble jaune, juste devant mes fenêtres. La lumière inonde ma grande pièce et c’est la première fois que je vis seule (ou presque…

Ces questions sur l’expatriation.

Deux fois par an, c’est la même chose : les messages commencent à affluer doucement, remplis de ces habituelles questions auxquelles je ne sais pas toujours répondre. Tu pars quand ? Tu es prête ? Comment tu te sens ? Tu es contente ? Tu ne veux pas te poser ? Ne vous y méprenez pas, j’apprécie l’attention, une ancre…

J’étais la baby-sitter.

Il y a quelque chose dont je parle souvent dans ma vie de prof : la volonté, très égoïste, de marquer les esprits des élèves. Qu’on se souvienne de moi comme moi je me souviens de tous ces enseignants qui ont fait une différence, positive ou négative. C’est pas grave s’ils oublient mon nom de toutes façons trop difficile à prononcer, mes…

L’anglais et moi

Partir vivre à Budapest va créer un grand changement dans mon mode de vie : je ne vais plus parler anglais au quotidien. Je viens en effet de passer cinq ans (avec une année d’interruption) dans différents pays anglophones (trois ans en Angleterre, un au Canada, un en Australie) qui ont chacun à leur tour façonné mon amour et ma connaissance…

Projets d’été

Cet été, pour la première fois depuis un moment, j’ai décidé de ne pas travailler – mais de ne pas voyager non plus. J’accompagnerai mes parents en Espagne mais ce sont des vacances familiales, loin d’un road-trip et de l’agitation habituelle. Juillet à Paris et des petites choses que je voudrais faire, finir, réaliser. 

Le retour en France.

J’avais raison : je n’ai pas pleuré. Jeudi, j’étais dans une sorte d’état second. C’était le jour des valises. A 15h, une copine m’apportait une balance pour vérifier si mon tri effectué le lundi tenait sous les trente kilos. On pourrait croire que j’ai l’habitude mais c’est vraiment un moment que je déteste, plus que les au-revoirs. J’ai commencé soigneusement puis…

La valise, le tri, les souvenirs

Dimanche dernier, ma mère m’a engueulée sur Skype. Vous allez vous demander pourquoi je vous raconte ça, quel rapport cela peut avoir avec les voyages et l’expatriation. Mais tout est lié. Et pas seulement parce que la première fois que je suis partie, il y a six ans, c’est parce que je ne m’entendais pas du tout avec mes parents. Mon…

Expatriation et célibat

Cette semaine, j’ai beaucoup pensé à ma situation alors que deux amies sur le départ ont choisi d’annuler nos rendez-vous d’au-revoirs pour passer plus de temps avec leurs petits amis. Ça fait quatre ans que je suis célibataire, depuis un après-midi sur un banc parisien. Je savais que ce n’était pas l’homme de ma vie. On faisait tous les deux…

Dans un mois, je quitte l’Australie.

Dans exactement un mois, je serai dans un A380 à direction de Paris, via Kuala Lumpur. Oui je vole avec Malaysia Airlines… le billet coûtait cinq cents dollars de moins que les autres, ça a motivé mon choix. Dans un mois, un samedi matin, je débarque à Roissy à 6h30 du matin. Juste un peut tôt. Comment je me sens…

L’honnêteté du voyageur.

Lors de mon road-trip sur la côte est australienne, j’ai pour la première fois fait appel à une agence de voyages, pour plusieurs raisons. Je n’avais pas le temps d’organiser un voyage de A à Z comme j’avais pu le faire auparavant, mes recherches d’hôtes sur le site Couchsurfing s’avéraient peu fructueuses, les transports en commun dans des villes comme Cairns sont…

Ces habitudes de prof au quotidien

On m’a récemment fait remarquer que j’agissais beaucoup en prof. Et… c’est vrai. Si on me prend souvent pour une étudiante à cause de ma baby face, il n’est pas faux de constater que j’ai toujours un lien avec l’école. Je ne sais pas si c’est mon look ou mon air studieux mais il y a effectivement des habitudes que je…

La blogueuse que je voudrais être.

  Je n’ai pas l’impression d’être une super blogueuse. Pour l’instant, je vous ai raconté quatre jours de mon voyage qui a duré six semaines. En suivant ce rythme de publication, je finirais de tout écrire à la fin de l’année…