Humeurs

22 questions, 22 réponses

Je me plie à l’exercice de publier un article par semaine (souvent le dimanche car le temps manque un peu pour anticiper) et d’avoir été taguée (merci) pour répondre au Sunshine Awards me fournit l’article de la semaine ! Il s’agit de 22 questions et donc 22 réponses sur le voyage, le blog et la vie à l’étranger.

Tout d’abord, les questions d’Hélène :

1 – Pourquoi voyages-tu ?

Pour découvrir d’autres choses, voir des paysages et des villes, me sentir perdue et toute petite, changer ma routine, apprendre.

2 – Quel genre de voyageur es-tu ? Baroudeur aventurier, orienté visites culturelles, qui aime prendre le temps, fêtard… ?

Ça dépend et c’est en train de changer. Si je suis seule, en city-trip, je fais un mélange de visites culturelles et de moments plus tranquilles posée dans un café à écrire, avec beaucoup de marche. Mais depuis que je suis revenue au Canada et depuis que je suis en couple, ce sont plutôt des voyages nature, avec randonnées et paysages dans des parcs nationaux.

3 – Quel est ton mode d’hébergement favori ? Camping, hôtel, B&B, Airbnb, Couchsurfing… ?

Là encore ma façon de voyager est en train de se transformer, j’ai commencé à voyager en faisant uniquement du Couchsurfing, puis je suis passée aux auberges de jeunesse (dortoirs féminins et pas plus de 6 personnes si possible, je déteste les auberges usines) avec occasionnellement une chambre airbnb chez l’habitant si c’est moins cher qu’un lit d’auberge (Athènes, Berlin). Mais récemment je commence à dormir à l’hôtel ou en maison d’hôtes. Je vieillis.

4 – Préfères-tu voyager seul ou accompagné ? Pourquoi ?

J’ai toujours aimé voyager seule, pour la liberté que cela offre. C’est difficile de trouver des compagnons de voyage parfaitement compatibles et ma liste est maigre : il y a ma mère, Fabienne, mon copain.

5 – Quelle est la chose la plus insolite que tu aies goûté lors d’un de tes voyages ?

Du point de vue culinaire, je ne suis pas du tout aventurière. Je refuse de tester des choses trop exotiques et quand je trouve un endroit que j’aime, j’y retourne jusqu’à la fin du voyage. Mais parfois j’ai faim, donc la chose la plus insolite, c’est une espèce de cantine de rue géante dans le quartier de Kampong Bahru à Kuala Lumpur, en Malaisie. Je n’ai à ce jour toujours aucune idée de ce que j’ai mangé.

6 – Quelle a été ta plus grande peur en voyage ?

En décembre 2013, quand j’ai commencé mon road-trip américain, la douane américaine qui se trouve dans l’aéroport de Winnipeg ne voulait pas me laisser passer, malgré mon billet de retour, mon visa canadien encore valide, mon job. J’ai eu le droit au pire interrogatoire de ma vie et à une fouille complète de tous mes bagages. Depuis, j’ai développé une grande paranoïa et prépare soigneusement chaque passage de frontière.

7 – Si tu devais t’expatrier, quel ville/pays choisirais-tu et pourquoi ?

Je suis déjà expatriée ! Et pour avoir vécu à York en Angleterre, dans les îles Anglo-Normandes, à Melbourne, à Budapest et au Canada, j’ai eu le temps d’affiner ma décision et mes choix. J’ai choisi, plus de conditionnel, Winnipeg au Canada et c’était la bonne décision : un mélange d’opportunités professionnelles et personnelles, un coût de la vie abordable, des salaires décents, beaucoup d’ensoleillement, une passerelle pour un statut de résident permanent.

8 – Pourquoi tiens-tu un blog ? Quelle est ta motivation principale ?

Je tiens un blog parce que j’adore écrire et plus récemment prendre des photos. J’aime poser tout cela et avoir un journal intime virtuel, un énorme carnet de souvenirs qui ne disparaîtra pas au fil des déménagements. Le blog m’a permis de rencontrer des dizaines de personnes, des amis et même celui qui partage ma vie aujourd’hui, et l’interaction serait le moteur principal je pense.

9 – Il y a de plus en plus de bloggeurs sur la toile : penses-tu que le blogging est appelé à disparaître ?

Oui et non. Il y a beaucoup d’opportunistes, qui n’hésitent pas à truquer leurs chiffres pour obtenir des trucs gratuits, qui ne sont pas honnêtes avec leurs lecteurs au sujet des partenariats, et ils détruisent la confiance lecteur-bloggeur. Cette situation crée aussi pas mal de jalousies et de “pourquoi pas moi” et ce n’est pas sain. Les petits blogs disparaîtront peut-être, happés par les gros mais tant que les marques auront des budgets collaborations (ou même pas de budget d’ailleurs) la blogosphère ne disparaitra pas. Sauf si les lecteurs se lassent de lire de la pub plus ou moins adroite en permanence.

10 – Quel est ton blog favori ?

Pour sa créativité toujours en perpétuel renouvellement et le fait qu’elle ait lacé son business autour de son blog et justement pas en blindant son blog de partenariats : le blog de Mathilde.

11 – Et sinon, dans la vie tu fais quoi principalement ?

J’enseigne le français au Canada !

Street-art Winnipeg


Les questions de Mathilde, justement

1 – Quand on te demande quel est ton meilleur souvenir de voyage : à quoi penses-tu immédiatement ?

À mon road-trip de quatre semaines – transformées en cinq pour cause de vortex polaire – aux Etats-Unis entre décembre 2013 et janvier 2014. C’était la première fois que je faisais un voyage aussi long, en sac à dos, en Greyhound et Couchsurfing.

2 – Quel est le pays que tu rêves de découvrir… même si le voyage n’est pas prévu pour les mois à venir ?

C’est difficile de n’en choisir qu’un seul mais ce serait la Russie.

3 – Quelle est la destination à la mode à laquelle tu as cédé et pour laquelle tu t’es dit ensuite : what a bad idea…

Miami. J’en ai un très mauvais souvenir, je n’ai rien vu de joli, je me suis sentie tellement mal et jugée à South Beach que je me suis réfugiée dans un cinéma, je n’avais nulle part où dormir, tout était superficiel, j’ai détesté chaque seconde.

4 – Quelle mésaventure passée de voyage racontes-tu le plus souvent en dîner/soirée ?

Pour rentrer d’Australie, je suis passée par Kuala Lumpur. Après un premier vol de 8 heures, je patientais dans l’aéroport, assez fatiguée. Quand ça a été l’heure d’embarquer, je n’ai pas vérifié où j’allais et ai juste suivi un tas de gens qui parlaient français, assumant qu’ils allaient aussi à Paris. A la porte, ma carte d’embarquement a été refusée. C’était un vol Air France alors que je volais avec Malaysia Airlines. J’ai eu le temps de rattraper mon erreur mais je suis revenue avec une indigestion alimentaire qui m’a cloué au lit pendant quatre jours. Plus jamais.

5 – Tu serais partant plutôt pour une semaine dans un hôtel à New York ou dans une cabane rustique en Alaska ?

New York. Y a des ours en Alaska et j’ai peur des ours !

6 – Où est-ce que tu vis, et qu’est-ce que tu aimes dans ta ville/région ?

Je vis à Winnipeg, au centre du Canada, dans le vide des Prairies. J’aime la gentillesse des gens, le fait que c’est une ville à taille humaine, que la nature n’est jamais loin et j’aime aussi ne pas avoir fait comme les autres Pvtistes qui débarquent au Canada.

7 – Ca y est, on te propose de vivre à l’étranger dans le pays de ton choix ! Tu préfères… ton job de rêve dans une ville pourrie, ou un job pourri dans ta ville de rêve ?

C’est très difficile comme question. Les deux se valent, mais je pense que je suis trop perfectionniste donc je choisirais le job de rêve dans une ville pourrie.

8 –  Qu’est-ce qui te plait le plus dans le fait de bloguer ?

Quand je reçois des commentaires adorables de lecteurs qui me disent que tel article les a aidés, qu’ils se reconnaissent dans ce que j’écris, qu’ils ont ouvert leur propre blog grâce à moi.

9 – Y a-t-il des tendances dans le blogging qui t’agacent royalement (mais que tu fais parfois quand même) ?

Retweeter ses propres articles, et solliciter tout le temps les offices de tourisme à grand couvert de smiley clin d’oeil, sur Twitter notamment. J’ai aussi du mal avec les blogueurs qui se plaignent tout le temps qu’ils n’ont pas de commentaires ni de likes. En gros, toutes les tentatives plus ou moins maladroites pour se faire remarquer.

10 – Est-ce que ça t’es déjà arrivé de regretter la publication d’un article ? (parler d’une destination que tu aurais voulu garder pour toi, ou une réaction inattendue de lecteurs, etc.)

Oui, j’avais publié un article pour un webzine sur cinq ou dix destinations que je ne voudrais pas visiter, article personnel et humoristique, mais pas mal de gens vivant dans ces villes se sont sentis offusqués et j’ai demandé assez vite à ce que l’article soit retiré.

11 – Et sinon, dans la vie tu fais quoi ?

Toujours prof !

10

Vous aimeriez aussi

10 Commentaires

  • Constance

    Trop bien! 22 questions au lieu de 11, c’est parfait. Je pense que c’est le lot de pas mal de voyageurs de notre génération de préférer de plus en plus les airbnb ou les maisons d’hôtes surtout pour de cours voyages. Quand je peux avoir plus de confort pour quelques euros de plus et que je pars que 2 ou 3 jours je n’hésite pas.

    29 avril 2018 at 180611 Reply
    • Kenza

      Oui, c’est exactement ça ! Je n’aime pas le “faux cool” des auberges de jeunesse, et l’hygiène parfois pas top.

      3 mai 2018 at 210948 Reply
  • Carrie

    Chouette questionnaire! Tu ten sors bien expatriée baroudeuse française 😉

    30 avril 2018 at 01237 Reply
    • Kenza

      J’essaye 🙂

      3 mai 2018 at 210950 Reply
  • Lolli

    Très sympa comme article le questionnaire 🙂

    30 avril 2018 at 10115 Reply
    • Kenza

      Merci ! Ca change un peu 🙂

      3 mai 2018 at 210951 Reply
  • Anais

    Moi aussi je vieillis et dors a l’hotel 😉

    1 mai 2018 at 121207 Reply
  • Mathilde

    Je prends enfin le temps de commenter : merci d’avoir participé aux réponses, je n’avais pas vu qu’Hélène t’avait aussi demandé de répondre 😀
    Dommage pour Miami, ce n’est pas ma destination de premier choix pour les US, mais j’avais passé un bon moment là-bas.
    Bisettes,

    3 mai 2018 at 70708 Reply
    • Kenza

      Pas de soucis 😀

      3 mai 2018 at 221010 Reply

    Leave a Reply