États-Unis

Road-trip USA – New York #1 entre fascination et déception

Start spreading the news I am coming todayConcrete jungle where dreams are made of… C’est la tête pleine de chansons sur New York que je me lève bien trop tôt, monte dans l’un des tramways désuets à jeton de Philadelphie et tourne trois fois autour du block pour trouver l’arrêt de Megabus. Petit plaisir d’écouter des Français se plaindre du froid et d’un rhume et leur tendre nonchalamment un paquet de mouchoirs… « ah vous comprenez ? » « oui oui » !

Aller à New York était un rêve de pré-ado nourrie aux séries américaines. Mais je n’ai pas passé le séjour de mes rêves malheureusement. Il y a du positif, de vivre comme sur un tournage de film pendant six jours et d’y loger gratuitement aussi. Mais mon voyage a grandement manqué de préparation, d’un bon guide et d’humanité. Est-ce la grande ville après la chaleur du Sud des Etats-Unis ? Mais la froide côte Est avait aussi su m’accueillir. Je ne sais pas, mais je suis un peu déçue.

Samedi 28 décembre, il fait dix degrés à Chelsea. Emerveillée je prends un immeuble en photo, ce qui fait rire un couple qui me souhaite la bienvenue. Un mélange d’amitié et d’hostilité m’a suivie pendant tout le séjour. J’ai rendez-vous dans l’Upper East Side, dans un quartier magique : cinéma, magasins, restaurants, dix coffee shops autour du block, le métro à trente mètres.

Une journée touristique

Une longue journée de marche est prévue : Central Park, le Plaza, zigzaguer entre les touristes et les citadins pressés sur la Cinquième Avenue, rentrer chez Tiffany’s, le Rockefeller Center, Grand Central, le Chrysler Building, l’Empire State, le Flatiron, Union Square, la High Line.

Central Park

Dakota Building Central Park

Central Park me fascine et j’essaye de l’imaginer en été, foisonnant de monde. J’oublie d’aller voir le mémorial de John Lennon. Déjà, malgré mes yeux grand ouverts et ma tête en l’air, j’aurais dû me douter que quelque chose n’allait pas. « Ne lève pas la tête ça fait touriste ». La galante personne qui me dit ça, c’est mon host, new-yorkais natif et le pire guide touristique du monde… Durant ces trois jours, il aura parlé à voix basse, presque inaudible, marché trois pas devant moi, en s’approchant d’un endroit célèbre maugréé « c’est pour les touristes », et resté silencieux de longues soirées. Je savais que nos personnalités ne seraient pas compatibles mais c’est New York, je n’avais pas le choix – ou aurais dû payer 250 dollars d’auberge de jeunesse pour trois nuits.

Chrysler Building

New York Skyline

Flatiron NYC

Empire State Building

La soirée de samedi je la passe tranquillement, à discuter avec mes amis au Canada et mon Américain – par contre j’ai le regret de vous annoncer qu’il a perdu le titre la minute où j’ai remis les pieds de l’autre côté de la frontière. Tant pis !  Mes jambes me font mal, de toute cette marche et d’avoir enchaîné depuis trois semaines de voyage de longues journées à crapahuter ou assise dans un train/bus/voiture.

Déceptions

Dimanche est pluvieux, après un bagel avec du cream cheese à la fraise dans une boutique tenue par des Bangladeshi, je suis allée passer l’après-midi au Met. Ce musée est fantastique : c’est le Louvre en dix, cent fois plus riche et gigantesque à l’Américaine. Un peu d’antiquités égyptiennes, la peinture européenne, l’art américain, passages médiévaux et contemporains. Un délicieux hot-dog de chez Shake Shack empêche ma soirée solitaire d’être complètement ruinée.

Lundi… après un énième quiproquo et un autre bagel, départ pour Wall Street et la journée la plus étrange de mon voyage. J’ai aimé le One World Trade Center, gris comme le ciel. J’aurais aimé visiter le mémorial mais mon manque de préparation m’en a empêché. Je n’ai que peu de photos de cette journée, trop occupée à courir derrière un New-Yorkais pressé – mais pourquoi ? je ne sais pas. Mes remarques polies n’ont eu aucun effet, et le délicieux sandwich au pastrami de chez Katz’s aurait pu être plus savoureux. Little Italy et Soho auraient mérité une vraie visite.

Le soir, j’ai voulu me noyer dans le bruit et la foule, et je suis allée à Times Square. Il a insisté pour m’accompagner, on a traversé toute l’esplanade en deux minutes chrono. Heureusement, un fois parti, j’ai pu aller me faire les ongles chez Sephora, voler quelques M&M’s et acheté des souvenirs (en fait j’ai eu une soirée de délinquante). Et j’ai vu le lever de la balle… on est le 30 décembre et il me reste trois jours à New York, dont le passage à 2014 et le lendemain, je traverse la rivière pour poser mon sac à Brooklyn. La suite bientôt !

Wall Street

One Wold Trade Center

Statue of Liberty Street art

Times Square

Times Square

Partager sur...
Article précédent Article suivant

D'autres articles

13 Commentaires

  • Répondre Circuit en Pologne

    Je suis vraiment désolée pour toi que ton hôte n’ait pas été à la hauteur. C’est vraiment dommage !
    New York est une ville qu’il faut prendre le temps de contempler. On ne peut pas la parcourir à toute vitesse !
    Je te souhaite de tout coeur de pouvoir retourner là-bas pour la découvrir sous un autre angle et en plus charmante compagnie 😉
    Delphine

    12 février 2014 à 4h20
  • Répondre Melleen

    Oh, c’est vraiment dommage que ton passage à NYC ne se soit pas passé aussi bien que tu le voulais ! Triste que tu n’ais pas été chanceuse sur ce guide-ci :/ Je me souviens de mon propre voyage à NYC comme épuisant mais fantastique. J’espère que tu pourras un jour y retourner et y accomplir tout ce que tu n’as pas réussi à y faire 🙂

    12 février 2014 à 14h32
  • Répondre Mili

    Une partie de moi rêve d’aller à NYC mais l’autre partie a trop peur d’être déçue, d’avoir tellement idéalisé cette ville que même le meilleur guide ne suffira pas.
    J’espère quand même que ton voyage s’est un peu mieux passé par la suite… c’est vraiment dommage pour ton guide. C’est le genre de chose qui malheureusement peut ruiner tout un séjour.
    En tout cas, tu as réussi à prendre de chouettes photos!

    12 février 2014 à 4h00
  • Répondre pomdepin

    C’est dommage que ton host n’est pas été à la hauteur. Ça s’est mieux passé ensuite?

    12 février 2014 à 4h03
  • Répondre ifeelblue

    ouais un hôte comme ça, ça gache un peu le truc :S

    12 février 2014 à 7h40
  • Répondre Lapiskotée

    Mais ton host comment il m’a énervée!!!!!!!!!!!!!!

    12 février 2014 à 9h06
  • Répondre jaiecrit

    Oh non, je suis décue que ton host se soit comporté de la sorte.
    Mais j’espere que malgre tout, tu as un peu pu te perdre et te faufiller dans la magie de NYC. NYC comme toutes les villes, il faut s’y perde, trébucher, revenir en arriere, tourner en rond, en carré, s’arreter, savourer. (J’ai tres envie d’y aller en hiver pour moi, mais l’été c’est drolement bien aussi <3) C'était un reve pour moi que j'ai savouré les yeux grands ouverts et le sourire aux levres. Il me manque encore des quartiers a faire et des musées a decouvrir (le MoMa étant mon préféré des préférés), mais j'y reviendrai, encore et encore.
    J'ai hate de lire la suite en esperant qu'elle soit plus belle <3

    12 février 2014 à 11h04
  • Répondre Curiosités à NY

    Quand tu débarques à New York depuis Paris, c’est facile de trouver les New-Yorkais très sympa ! Mais c’est vrai qu’ils ne sont pas réputés aux US pour etre les plus ouverts donc comme toi tu venais du sud, le decalage t’a peut-etre surprise. Bon mais ton hote n’a clairement pas arrangé les choses!!! C’est vraiment dommage… J’espère que tu retenteras l’experience! Mais apres tout, tout le monde n’est pas obligé d’aimer NY non plus 🙂

    12 février 2014 à 15h50
  • Répondre Mcthilde

    Je dois dire que j’ai été contente que ce ne soit pas ma première fois à New York, ce nouvel an.. D’abord parce que deux jours c’est trop court, mais je pense qu’il faut bien mieux y aller au printemps, quand il fait beau, un peu plus chaud, et que le soleil ne se couche pas aussi tot pour pouvoir vraiment en profiter… Et prendre son temps! J’espère que tu aura vite l’occasion d’y retourner 🙂

    14 février 2014 à 12h37
  • Répondre Gaou

    Ton hôte il m’a un peu saoulée pour toi! Si tu veux pas recevoir les gens tu dis non et basta.. pfff perso je n’étais pas non plus tombée amoureuse de NY. J’avais trouvé sympa sans plus. Je l’ai visité il y a 10 ans avec l’homme pour la St Valentin et on c’était pris 2/3 tacles dans certains quartiers parce qu’on est un couple mixte! ca nous avait bien fait rigoler a l’époque . J’ai hâte de lire la suite de ton récit 🙂

    1 mars 2014 à 17h11
  • Répondre Fifite Expat

    Je pense que ton host a voulu trop bien faire, peut etre te montrer le maximum de choses au lieu de te montrer l’essentiel, une amie a eu un peu la meme mésaventure en pensant ben faire en ayant un guide NYkais, mais … pas la meme longueur d’ondes. Mais de bons souvenirs tout de meme

    14 mars 2014 à 14h50
  • Répondre Voyage Way

    Je garde d’excellents souvenirs de NYC même si en effet, ce n’est pas un voyage qui marque pour son « humanité » 😉 Mais n’est ce pas le cas pour la grande majorité des villes de cette taille?

    NY est une ville ultra dynamique, un modèle sur cette question.
    Je n’ai qu’une seule envie: y retourner lors de mon prochain séjour aux USA!

    12 mai 2015 à 19h46
    • Répondre Kenza

      L’humanité vient de ses habitants, et je n’ai pas trouvé à New York la chaleur humaine à laquelle je suis habituée. Je ne regrette pas, mais as-tu le second article ? La fin de mon séjour s’est bien passée que le début, j’en tire un bilan plus positif !

      13 mai 2015 à 9h04

    Un petit mot ?

    Close