Road-trip USA – Chicago

Un départ pour Chicago chaotique

Mardi 10 décembre. Après une soirée pleine de frayeurs, un téléphone en panne et une nuit trop courte, je monte dans la navette peu avant 7h. Je vous dirais bien que j’étais pleine d’excitation, d’impatience et d’angoisse mais j’ai dormi pendant les 2h30 de trajet jusqu’à l’aéroport… Où j’ai retrouvé un ami pour un petit déjeuner canadien de pancakes et sirop d’érable.

Si l’avion n’avait pas été en retard, je l’aurais raté. D’abord parce que l’hôtesse a voulu un ESTA. Pourtant, j’étais déjà allée aux Etats-Unis en octobre et mon passeport avait bien le tampon approuved. Oui mais peu importe vous entrez par les airs vous devez avoir un ESTA. OK. Je fais donc un ESTA en jonglant entre mes deux cartes bleues. Au revoir, sécurité passée, et la douane n’a pas été une expérience très agréable.

Where are you going. What are you doing. What are you doing here in Canada. What are your plans. When this. When that. Why this. Why that. Where are you going to stay. How. Secondary inspection.
L’agent a intégralement fouillé mon sac, ouvrant chaque pochette, tube, pot, carnet, livre… la plupart de mes affaires ayant des inscriptions en français il me gratifiait d’un « what’s this? » peu courtois. Seule ma pochette de tickets et le billet de retour vers le Canada l’ont convaincu. Approuved.

Pourtant je ne suis pas rassurée et crains un nouveau passage de douane à Chicago. Le vol est court, je suis un peu stressée, je dors encore. L‘arrivée à Chicago me semble être la fin du monde : les buildings bordent le lac Michigan, c’est un drôle d’aquarium.

Chicago from the plane Lake Michigan

Je quitte l’immense aéroport et me dirige vers chez mon host. Je me perds dans le froid, et on croit que je viens du Canada, ça me fait sourire. Jim habite dans un magnifique appartement dans un endroit très bien situé et me laisse même sa chambre. C’est le premier host d’une longue série. Et la vue de sa fenêtre n’est pas si mal.

buildings skyline Chicago

Trois jours à Chicago

Trois jours à Chicago, ça permet de se promener, parce que tout est accessible à pied. Il fait froid, parfois humide, les températures sont les mêmes qu’au Canada. Les grandes avenues sont magnifiques, de la musique de Noël sort des trottoirs, et tous ces immeubles !

Mercredi je suis allée explorer, me perdre au hasard des rues et des gratte-ciels.

chicago buidings picasso statue

Et je suis allée boire un thé en haut de la Hancock Tower. Quand le One World Trade Center de New York aura ouvert, ce sera le plus haut bâtiment des Etats-Unis. Et à Chicago il y a donc le second : la Sears/Willis Tower, qui a un observatoire. Les avis sont divisés : payer le prix fort pour la vue du plus haut bâtiment ou bien aller boire quelque chose au bar du 95e étage de la seconde tour la plus haute. J’ai choisi la seconde option… sans regrets.

Hancock Tower view Chicago builds frozen lake Michigan

Jeudi, avec mon host nous sommes allés nous promener à Old Town, au History Museum et au zoo de Lincoln Park. Les pauvres animaux survivent sous moins quinze degrés et le léopard des neiges se cache. Seul l’ours blanc était ravi. Vendredi j’ai voulu aller voir la Pier, qui a un musée des vitraux avec de magnifiques réalisations par Tiffany, puis nous sommes retournés à mon endroit préféré de toute la ville : le Millenium Park et son énigmatique sculpture, la Cloudy Gate, rebaptisée the Bean (le haricot).

Chicago pier frozen lake Michigan

Chicago Pier stained glass

Chicago Millenium Park

Chicago buildings Millennium Park Bean

Mon appareil ne fait pas de belles photos de nuit mais la vue sur Downtown illuminé depuis l’esplanade des musées (Soldiers’ Field) était magnifique. J’ai beaucoup essayé de prendre des photos « mentales » pour m’imprégner de ce qui était devant moi et pas seulement voir à travers un objectif.

Chicago est l’une des deux villes de ce voyage où je me verrais bien habiter (à votre avis, quelle est l’autre ?) et malgré le froid, elle sait être chaleureuse, pleine de vie, de nourriture et de ressources. C’est un peu le prototype de la ville parfaite, le terrain de jeu des architectes, avec son métro aérien qui ressemble à Gotham City, ses gratte-ciels proportionnés, ses grandes avenues, son périphérique superposé pour gagner de la place, et son harmonie entre ville et nature, au bord du lac.

Vendredi soir, une tempête de neige arrive, le vent se met à souffler, et je quitte Jim devant la gare avec un hug. Le voyage attend sa deuxième étape, à la Nouvelle-Orléans !

15 Commentaires

  1. Melleen
    13 janvier 2014 / 13h13

    Tes photos et ton texte donnent vraiment envie d’y aller. Et sinon, je me suis retrouvée dans tes problèmes de Douane, ah, ah x)

    • 13 janvier 2014 / 13h21

      C’est vrai ? Qu’est-ce qui t’est arrivée ? En tout cas le voyage a duré un mois donc reviens, y aura plein d’autres articles et photos !

  2. Elise
    13 janvier 2014 / 10h41

    Très belles photos, les hauts buildings permettent des vues superbes, et le lac est magnifique.

  3. 13 janvier 2014 / 8h53

    Chicago m’avait aussi seduit ! Chouette ville dans laquelle on se voit bien s’installer!

    • 13 janvier 2014 / 13h25

      Exactement ! 🙂 je me demande ce que tu vas penser de mon ou mes articles sur New York !

  4. 13 janvier 2014 / 14h54

    Olala,c’est fou ces problèmes de douanes. J’en ai entendu des belles, même si je ne l’ai (heureusement) jamais expérimenté. Les panneaux de glace dans le lac sont impressionnants, j’aime bien la photo…

    • 13 janvier 2014 / 16h03

      Oui et c’était avant le vortex polaire… où le lac a gelé !

  5. 13 janvier 2014 / 15h59

    J’adore la photo du vitrail! C’est étrange parce que d’habitude c’est pas du tout mon truc!

    • 13 janvier 2014 / 16h02

      Tiffany!! J’en ai mis d’autres sur Facebook 🙂

  6. 14 janvier 2014 / 11h08

    Je suis amoureuse de New York mais Chicago m’a conquise, j’en suis tombee aussi un peu amoureuse, juste un tout petit moins que New York parce que New York est indetronable dans mon coeur, mais parce que Chicago c’est pour moi un mini New York, c’est beau beau beau. Les gratte ciels sont si elegants, et le lac Michigan. (j’aimerais le faire en hiver aussi, cela doit completement change du mois de juin). Alors oui, je crois que moi aussi je me verrais y vivre (meme si le froid, mouais, bof, je sais pas trop haha).

    • 15 janvier 2014 / 18h58

      J’ai hâte que tu lises mon (ou mes ?) article sur New York ! Et tu sais quoi, je connais même pas ton prénom mais je sais qu’on serait copines dans la vie, c’est rigolo…

  7. 15 janvier 2014 / 8h56

    Rahhhhhhhhhhhh voilà, vendu! J´ai envie d´y aller! Mais sincèrement, je pense que justement ces voyages sont aussi marquants car tu rencontres des gens de là-bas via couchsurfing! Je trouve que ca change absolument tout! C´est pour ca qu´en général, je réserve toujours qc avec airbnb chez l´habitant pour avoir qn avec qui parler le soir!

    • 15 janvier 2014 / 18h59

      Yep, c’est le même principe 🙂 je passerai peut-être à Air Bnb mais je ne me vois pas revenir aux hôtels, surtout pas si je suis seule. J’ai eu une nuit en auberge au cours du voyage et j’ai vraiment senti la différence…

  8. 27 janvier 2014 / 16h00

    qu’on soit bien d’accord ! j’adore Chicago !!!…sauf quand il fait trop froid et en ce moment cela doit juste être invivable …mais bon j’aime quand meme ! jolie promenade, merci !…pour la douane mon mari vit la meme chose des qu’il va au Canada c’est a dire presque toutes les semaines…ils sont hyper hyper pointilleux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *