Road-trip côte est Australie : itinéraire et conseils

cover-photo-road-trip-est-australie


Je suis revenue à Melbourne en février 2015 après quatre semaines de road-trip sur la côte est de l’Australie et deux semaines en Asie. Les différentes étapes et les milliers de photos que j’ai pu prendre me donnent de quoi bloguer au moins jusqu’à la fin de l’année ! Commençons par le début : ce que j’ai fait, comment je me suis organisée, où je suis allée, ce que j’ai emmené etc.

L’itinéraire du road-trip

road-trip-east-coast-australie


Il y a 3 200 kilomètres entre Cairns et Sydney, un peu plus si vous montez jusqu’à Cape Tribulation (150 km). Les distances en Australie sont énormes, comme elles peuvent l’être au Canada ou aux États-Unis. C’est le sixième plus grand pays au monde, et si vous avez moins de trois semaines de voyage, vous ne verrez que la route et pas les merveilles autour.

J’ai choisi de passer par une agence de voyage : Peter Pans, facilement reconnaissable par leur façade jaune. Je les ai choisis pour trois raisons : travaillant à temps plein, je n’avais pas le temps de passer des heures à comparer transports, activités et hébergements ; une amie venait de réserver le même road-trip avec eux et enfin le bureau se trouvait juste à côté de mon école. J’ai dû y retourner quatre ou cinq fois pour faire des ajustements, c’était la solution la plus pratique.

Ce n’est pas du tout la façon de voyager à laquelle je suis habituée. Si vous avez suivi mon road-trip sur la côte est des Etats-Unis il y a un peu plus d’un an et mes différents voyages au Canada, vous avez pu voir que je prends le Greyhound et fais du Couchsurfing. Ici j’ai bien pris le bus (je vous en parle plus bas) mais j’ai abandonné l’idée du Couchsurfing ailleurs que dans les grandes villes. Il y avait bien plus d’hôtes hommes que femmes, souvent habitant dans des banlieues éloignées, prônant le nudisme ou des modes de vie un peu trop alternatifs pour moi. Il y a aussi trop de backpackeurs attirés par la gratuité qui ont abusé du système et les hôtes sont plus frileux.

Pour faire un voyage pareil, vous avez donc la solution clé en main de l’agence de voyage avec parmi d’autres Peter Pans, Adventure Travel Bug, ou Base Travel. En discutant avec des gens rencontrés sur la route, Base semble être l’agence la moins chère (j’ai rencontré une fille qui a payé moitié moins que moi pour exactement les mêmes prestations. Ça fait mal. En fait il ne faut pas hésiter à négocier pour faire baisser le prix) ou bien de louer un véhicule (Wicked et Jucy sont les plus populaires) et de tout faire vous-même. J’avais envisagé cette solution mais je ne conduis pas et j’avais peur de me retrouver un peu coincée avec des gens que je n’apprécierais pas forcément sans être libre de mes mouvements.

J’ai donc choisi mes étapes, mes activités, et avec ma pochette pleine de vouchers à échanger contre un snorkeling, une nuit d’auberge ou une croisière je suis partie le 1er janvier 2015.

Le road-trip – étape par étape

[su_heading size= »22″ align= »left » margin= »10″]Cairns[/su_heading]

Première étape après un vol Tiger depuis Melbourne à environ $300 : Cairns. La ville n’a pas grand-intérêt mais elle est le centre d’une région magnifique, riche et diverse : la Grande Barrière de Corail bien sûr, la wet rainforest, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, Cape Tribulation au nord, les Atherton Tablelands, Kurunda et son héritage aborigène. J’y ai passé au total cinq jours… et la photo ci-dessous n’est pas retouchée ! Cliquez sur les liens articles pour lire mon avis sur les différents tours que j’ai pu faire.

cairns-great-barrier-reef

[su_heading size= »22″ align= »left » margin= »10″]Magnetic Island[/su_heading]

Cette île au large de Townsville fait partie des destinations obligatoires du backpacker en road-trip sur la côte est de l’Australie. Je n’y ai pas passé un bon séjour, car c’est le moment où ont lieu les attentats de Charlie Hebdo. L’auberge de jeunesse où je logeais, Bungalow Bay, abrite un sanctuaire pour les animaux qui sont passés de main en main et peu protégés après tout. Plusieurs fois par jour, les animaux sont soumis aux bonnes volontés des touristes prêts à tout pour une photo et les koalas n’ont que quelques branches comme espace de vie… Sinon, l’île est belle mais ne s’adresse qu’aux randonneurs ou adeptes de la farniente – mais pas de baignade, il y a trop de méduses !

magnetic-island-horseshoe-bay

[su_heading size= »22″ align= »left » margin= »10″]Airlie Beach et les Whitsundays[/su_heading]

Je pense que toute personne normalement constituée tombera sous le charme de ces îles paradisiaques. J’ai quand même rédigé un article – assez court car j’ai préféré profiter du moment plutôt que de sortir mon appareil photo tout le temps et prendre le risque de le mouiller. La croisière de trois jours et deux nuits sur un catamaran est un très bon souvenir, dont l’apothéose est la célèbre Whitehaven Beach.

whitehaven-beach-whitsundays

[su_heading size= »22″ align= »left » margin= »10″]Fraser Island[/su_heading]

Une autre île la plus grande île de sable au monde ! Surprise à la fois très positive et très négative de ce voyage. L’île est très belle, bien plus ce que je pensais après la claque visuelle des Whitsundays. Mais… le tour que j’avais choisi était une arnaque, et j’ai passé trois jours seule sans parler à mon groupe, tous Allemands qui m’ignoraient royalement. Un mois après, je suis encore un peu amère et je trouve toujours du sable dans mes affaires. Allez lire mon avis sur la compagnie Dingoe’s, dont le prix est bien trop élevé pour les prestations fournies.

fraser-island-lake-mckenzie

[su_heading size= »22″ align= »left » margin= »10″]Brisbane[/su_heading]

J’ai failli aller y habiter donc j’étais curieuse d’aller voir si cette ville m’aurait plu. Trois jours où le soleil alternait avec l’orage, une hôte couchsurfing pour le moins intéressante, des buildings et des jardins, je ne regrette pas d’y être passée ! Pourtant cette ville peut totalement être sautée lors d’un road-trip au timing un peu serré.

brisbane-cbd

[su_heading size= »22″ align= »left » margin= »10″]Nimbin[/su_heading]

Cette ville du New South Wales réputée pour son esprit hippie et sa consommation de cannabis est une énorme blague. J’ai hâte de vous raconter ma journée hors du commun. Je pense que vous pouvez passer votre chemin !

nimbin-hippie

[su_heading size= »22″ align= »left » margin= »10″]Byron Bay[/su_heading]

Ah Byron… Ville des surfeurs, des hippies, des jeunes à dreadlocks qui ne savent pas quoi faire de leur vie… c’est assez drôle à observer et la marche jusqu’au phare est l’un des trucs les plus célèbres à faire en Australie. Je suis venue, j’ai vu, mais j’aurais pu m’en passer.

byron-bay-beach-surfers

[su_heading size= »22″ align= »left » margin= »10″]Sydney[/su_heading]

Et la dernière étape m’a fait passer six jours à Sydney, sous la pluie diluvienne jusqu’à la canicule. Je suis aussi passée par les Blue Mountains. Je fais partie de la team Melbourne mais j’ai tout de même apprécié ma semaine !

opera-house-sydney-harbour-bridge


Transports

Il y a deux compagnies de bus qui se partagent le trajet, Greyhound et Premier Motor Inn. Toutes deux offrent des passes qui permettent de voyager vers le nord ou le sud avec autant d’arrêts qu’on le souhaite tant qu’on respecte le sens en trois ou six mois. Pour un trajet Cairns – Sydney en Greyhound avec des bus confortables, pourvus de prises et du wifi comptez $419. Pour la version cheap chez Premier qui ne fait rouler qu’un seul bus par jour dans des vieux cars, prévoyez seulement $295. Mais maintenant que j’ai testé le bus au Cambodge, tout ce qui roule en Australie est ultra luxueux !

Auberges de jeunesse

Je pense que je vous en parlerai dans chaque article, afin d’informer au mieux les futurs voyageurs qui planifient un tel road-trip. Du petit YHA de Magnetic Island jusqu’à l’usine Gilligans à Cairns, du bateau à la tente à même le sol avec les araignées, j’ai aussi fait trois fois du Couchsurfing : à Brisbane, Byron Bay et deux nuits à Sydney.

Dans mon backpack… et mes conseils pour économiser.

Il vous faut… de la crème solaire indice 50. Si vous venez d’Europe, attendez d’être en Australie pour l’acheter, et elles ne sont même pas encore tout à fait efficaces. Un Australien sur trois va avoir un cancer de la peau dans sa vie car nous sommes juste en-dessous du trou dans la couche d’ozone. J’ai ainsi brûlé, malgré un léger bronzage (et en allant deux après-midi à la plage à Melbourne, j’ai été plus bronzée qu’après un mois sur la Méditerranée). Vous saviez que c’était possible d’attraper un coup de soleil sur la lèvre ? C’est possible… et douloureux !

De l’anti-moustiques, insect repellant en anglais. La marque australienne la plus connue est Bushman, et je vous conseille la crème, deux fois plus efficace que le spray. Mettez-en le jour et la nuit, et de façon uniforme. J’ai ainsi été piquée sur les coudes et dans le pli des genoux, seuls endroits de mon corps que je n’avais pas protégés.

L’attirail de plage : chapeau, serviette, maillot de bain, lunettes de soleil. Même si la plupart des plages du Queensland sont interdites à  la baignade entre janvier et mars à cause des méduses tueuses, des petits bassins sont aménagés et la plupart des auberges de jeunesse ont une piscine.

Une carte sim locale. Si vous êtes en WHV vous l’avez déjà, si vous venez en vacances en Australie, prenez-en une (Telstra et Optus sont les plus gros opérateurs). C’est toujours pratique, les  SMS vers l’Europe ne sont pas trop chers et surtout vous aurez ainsi une connexion Internet. Dans les auberges de jeunesse, le wifi n’est jamais gratuit et les tarifs commencent à partir de trois dollars de l’heure. Oui, c’est du vol, non les cafés n’ont pas toujours de wifi non plus. Votre portable va devenir votre seul mode de connexion.

De quoi faire la lessive, savon et fil à linge. J’avais cherché avant de partir chez Coles (le gros supermarché) de la lessive en pastilles mais je n’en avais pas trouvé. Les auberges vous vendent en général de la lessive pour deux dollars, une machine coûte quatre dollars et un séchage quatre autres dollars. Vous venez donc de dépenser dix dollars pour avoir du linge propre, encore une autre arnaque aux backpackers.

Et en vrac… un cadenas, un chargeur portatif, une assurance voyage, une multiprise si vous voulez vous faire des amis dans votre dortoir (certaines chambres n’ont pas de prise électrique. Imaginez dix jeunes désespérés de recharger leurs Iphones, tablettes, appareils photos etc). Sauf à Fraser Island, vous n’avez pas besoin d’un sac de couchage, ils sont même interdits dans les auberges.

N’hésitez pas si vous avez des questions ! 

12 Commentaires

  1. 19 février 2015 / 13h55

    Wow, quel beau voyage! Tu as du en prendre plein les yeux, j ai hate de decouvrir tes recits et tes photos 😉

    • Kenza
      19 février 2015 / 18h53

      Merci Virginie ! Mon passage en Asie a aussi été une véritable claque, un « awakening », cmmd je disais j’ai des articles pour des mois et des mois !

  2. 19 février 2015 / 21h06

    Merci pour tous ces beaux souvenirs que je regarde depuis Paris ! Mes coups de coeurs étaient Byron Bay et évidemment la Whiteheaven Beach … j’avais beaucoup aimé Cape Tribulation, être en pleine jungle (ben oui tu y étais aussi :), et à Mossman les arbres dignes de Jurassic Park ! Gros bisous Kenza

    • Kenza
      23 février 2015 / 13h09

      I miss you! Reviens !

  3. 21 février 2015 / 1h30

    Les photos sont tout simplement splendides!!! Par contre v’là la logistiques! J’ai hâte d’en savoir plus. Gros bisous

    • Kenza
      23 février 2015 / 13h09

      J’ai de quoi écrire pas mal de romans… 🙂

  4. 23 février 2015 / 9h35

    Je souhaite partir en Australie avec ma compagne, je pense que je vais m’inspirer de cet itinéraire ! Je vous tiens au courant !

    • Kenza
      23 février 2015 / 11h09

      Ce n’est pas parfait, il manque les koalas à Port Macquarie, les plages du New South Wales, mais les distances sont énormes, il faut faire des choix. N’hésite pas à m’envoyer un mail si tu as des questions !

  5. 14 mars 2015 / 16h19

    Tiens c’est marrant moi j’ai trouvé du wifi partout, auberges, cafés, restaurants… Il n’y a qu’une auberge à Cairns qui nous l’a fait payé.
    En tout cas j’ai hâte de lire tes prochains articles! 🙂

  6. 8 novembre 2015 / 18h07

    Bravo pour l’itinéraire ! Je suis en train de prévoir un voyage en Australie mais pour 2 mois, je ne sais pas encore par où commencer ! Merci pour tes bons conseils !

  7. Hélène
    12 janvier 2016 / 11h58

    Bonjour Kenza 🙂

    Mon voyage est quasi tout planifié, il ne me reste plus qu’à choisir l’agence ! 🙂
    J’ai vu que tu parlais de « Travel Base » mais je ne trouve absolument rien sur internet à ce sujet. Peux-tu m’en dire plus ? Si non je choisirai sûrement Peter Pan ou Happy Travels de toute façon !

  8. Lewis
    13 janvier 2016 / 7h33

    – Super article, superbes photos : joli travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *