Expatriation

Rentrer en France

Je crois que ça commence à l’aéroport.

Pas avant, pas avec l’agenda qui s’est rapidement rempli ni avec la valise pleine de souvenirs de notre nouveau pays, de délicatesses culinaires qui passeront peut-être le contrôle des liquides. Sur le trajet, sourire mi-figue mi-raisin, parce qu’on a deux maisons et que notre coeur va se séparer un peu. Il y a toujours des appréhensions : mais comment ça va se passer ? il ne va pas faire trop froid ? je n’ai pas le temps de voir Machin, ne va-t-elle pas se vexer ? l’horloge avance et le cheminement dans l’aéroport aussi.

Hier j’ai pris un EasyJet Budapest-Paris, embarquement dans un entrepôt un peu triste, mais tout d’un coup le choc : tout le monde parlait français autour de moi. Ce moment étrange où tout d’un coup toutes les conversations sont parfaitement compréhensibles, sans barrière de la langue, sans concentration, c’est se retrouver projeté dans l’intimité de tous ces gens. Et puis ils essayaient de resquiller la file, de doubler et de se pousser, pas de doute, j’étais au bon endroit.

Rentrer à Paris


L’avion était vieux et minuscule, le couple à côté de moi rempli d’agressivité et de mots durs l’un envers l’autre, fronçant les sourcils parce qu’une jeune femme derrière riait et les empêchait de se concentrer (sic.). L’équipage français faisait des annonces, oui areu rédi tou go tou Pariss no. Allons-y.

J’avais reçu un mail parlant du rétablissement des contrôles aux frontières mais non, personne n’a vérifié mon identité, le terminal 2D n’est pas pratique, chassé-croisé de messages et de wifi qui saute dès la porte franchie. Mon frère est venu me chercher et nous sommes rentrés. La route est familière.

Arrivés dans l’appartement, ça sent la maison. Rouvrir les placards pour redécouvrir ses affaires, avoir oublié tel et tel truc. Je ne sais plus dans quel tiroir sont les choses qui n’ont pas bougé depuis vingt ans et ma main cherche l’interrupteur un peu trop  haut sur le mur. Remarquer tout de suite les nouvelles choses, retrouver les habitudes, le goût de la baguette faite par mon frère le boulanger, les effluves qui sortent de la salle de bains en même temps que leurs propriétaires, la façon dont le parquet craque annonce qui marche dessus.

Les enfants par la fenêtre que je peux comprendre, le français partout, l’ombre du Sacré-Coeur pas loin.

Je suis rentrée ♥︎

Partager sur...
Article précédent Article suivant

D'autres articles

19 Commentaires

  • Répondre Eleanor

    Jolie note. 🙂
    Bon retour en France <3
    A chaque fois que je retourne en France (comme j'ai la chance d'être qu'à 1h30-2h de route je peux y passer des journées de temps en temps), je connais bien ce moment étrange (mais tellement agréable !!) où tu entends parler français autour de toi 😉
    Belles vacances, profite bien (et bonne journée dans ma jolie ville de Rouen ^^) <3

    18 décembre 2015 à 8h47
  • Répondre Elé

    Bienvenue !! 😀

    18 décembre 2015 à 9h38
  • Répondre tarab2014

    Excellentes vacances et très joyeux Noël à Paris !

    18 décembre 2015 à 14h37
  • Répondre carrie4myself

    Profite!!!!! :-))))

    18 décembre 2015 à 16h33
  • Répondre jaiecrit

    <3 (je n'ai pas grand chose d'autre à dire)(c'était très très chouette de te voir)

    18 décembre 2015 à 16h43
  • Répondre Frenchie in Canada

    Bonnes vacances, profite bien! Et c’est tellement ça d’entendre a nouveau parler français autour de soi (et les gens qui râlent et poussent aussi lol)

    18 décembre 2015 à 17h59
  • Répondre Tameï

    Bonnes vacances ! Pour moi le retour sera mercredi matin.

    18 décembre 2015 à 19h05
  • Répondre lolli15

    Bonnes vacances , profite bien de notre belle France qui a besoin qu’on la chérisse un peu 🙂

    18 décembre 2015 à 19h05
  • Répondre travelwithalexita

    Bonnes vacances 🙂

    18 décembre 2015 à 20h31
  • Répondre Charlie Dupin

    Bon retour :-D. Enjoy !

    18 décembre 2015 à 23h39
  • Répondre sabine

    Du pain !!!! Bonnes vacances Kenza 🙂

    19 décembre 2015 à 0h32
  • Répondre Marion

    Enjoy!!! 🙂

    19 décembre 2015 à 3h39
  • Répondre Les Bazos

    Oh zut, ça va être tellement étrange quand on va rentrer à la maison 😀

    20 décembre 2015 à 4h25
  • Répondre Lucile

    Quel joli article <3 Je m'y reconnais beaucoup !!
    Aussi a chaque fois, s'asseoir sur son lit et s'etonner qu'il soit plus haut/bas que d'habitude (sur le meme principe que l'interrupteur) et trainer avec joie dans mes vieux pyjama de dix ans d'age… Comment ca il n'y a que moi qui fais ca ?
    On se tient au courant pour une rencontre !
    Bises et profites bien

    21 décembre 2015 à 3h09
  • Répondre Melle Bulle

    Bon retour ici, je te souhaite de bien profiter des tiens pendant ces fêtes de fin d’année

    21 décembre 2015 à 15h50
  • Répondre Florence

    Profite bien de ta famille ! Ce ne sera pas vraiment Noël pour moi, loin des miens mais une expérience hors du commun 😉 Je te souhaite de belles fêtes de fin d’année ! Joyeux Noël !!

    23 décembre 2015 à 10h46
  • Répondre Nina

    C est drole comme tu sembles aimer Paris, mais tu te retrouves chaque annee dans un pays tres different et lointain. 🙂

    5 janvier 2016 à 15h45
  • Répondre Lostindiscovering

    Merci pour ton joli article.
    Je vis moi-même en Pologne et c’est toujours le même sentiment de joie / tristesse, d’excitation / dépression quand je rentre. Et puis c’est bien trop facile de comprendre tout ce qui se dit partout, mais en même temps qu’est-ce qu’on est content d’être là. Et puis aussi la sensation que notre « autre » pays nous manque, mais une fois « rentrées », la France nous manque tout autant.
    Bref, un sacré moment le retour dans notre beau pays 😉

    3 avril 2016 à 22h19
  • Un petit mot ?

    Close