Canada

Québec, Canada et un peu de culture aussi

(écrit le 15 avril)

Il faut vraiment que je vous parle du Canada, de mon Canada, de ce que vivre dans un coin rural au milieu de nulle part m’a apporté, et comment finalement il y a plusieurs Canada, celui de Vancouver, les Prairies oubliées au centre, le Québec et peut-être l’Ontario. Parce que (compte sur les doigts) cinq jours suffisent pour bien confirmer ce que je soupçonnais : le Québec, c’est pas le Canada.

J’ai donc passé le week-end à Québec City comment disent les Français. Si vous y venez de Montréal par avion, ça dure seulement quarante-cinq minutes et c’est un tout petit avion à hélices. J’avais l’impression d’être dans un vieux film. C’est tout le paradoxe de ce pays où ancien et moderne se côtoient si aisément. Sinon vous pouvez prendre le train, pour trois heures et une trentaine de dollars.

Il n’y a qu’un bus qui va de l’aéroport vers la ville, et j’étais la seule passagère. Le chauffeur a mis la radio, j’observe les maisons, la neige presque fondue, et ma hôte me rejoint. On prend un second bus pour rejoindre le centre, et j’ai un gros choc culturel. Pourquoi tout le monde parle français ? Pourquoi tout est écrit en français ? Quand on me parle, je tâche de corriger vite les syllabes anglaises qui me viennent. Ca durera quelques heures.

Je n’ai pas autant parlé français depuis l’été dernier, avec une vraie interaction en direct et pas via Skype. C’est un sentiment très étrange. Et finalement tout ce voyage, j’ai été logée chez des Françaises ou Francophones, j’ai mangé français, parlé français, agi français. Comme une préparation au retour.

J’avais écrit cela en passant, de Montréal.

quebec

Et maintenant, je peux vous écrire que Québec est une jolie ville, qui m’a rappelée mes nombreuses escales à Saint Malo, mais qu’elle est un peu petite, vieillotte et désuète. Et que leur poutine est un peu étrange. Je suis team Montréal.

Vendredi nous avons tenté de profiter du Festival de la BD francophone de Québec lors d’une soirée au Musée de la Civilisation : des danseurs spécialisés un peu rétro (swing, charleston) se faisaient croquer par des auteurs. Malheureusement je m’endormais sur ma chaise.

Samedi, tour touristique : les remparts, les plaines d’Abraham, la rue Saint Jean, un tour de bateau pour aller observer le Château Frontenac (qui est un hôtel et pas un château. Il y en a un dans chaque ville desservie par la Canadian Pacific Railway, l’unique compagnie qui traverse le Canada d’est en ouest) depuis l’autre rive du fleuve Saint Laurent. Nous ne sommes pas allées au musée, ni montées dans les tours, ni entrées dans le Château Frontenac.  Finalement un jour plein suffit pour voir les essentiels de la ville, deux peut-être, avec une sortie aux Chutes de Montmorency.

Dimanche il neigeait, pleuvait. Nous sommes donc allées au cinéma voir ou revoir les Poupées russes et Casse-tête chinois, les films de Klapisch. Je me souviens encore du jour où j’avais vu les Poupées russes à sa sortie au cinéma. C’était en 2005 et j’étais encore au lycée, jamais partie nulle part. Et maintenant, 8 ans plus tard, j’ai eu cette vie d’aller-retours entre l’Eurostar et Paris, ma vie est aussi un bordel amoureux, amical, entre plusieurs pays. Je me suis beaucoup plus identifiée aux personnages et aux situations. Il me faudra donc revoir le troisième film, où ils sont quadragénaires avec des enfants, dans dix ans.

Québec était la première étape de ce voyage express de dix jours. Comme d’habitude, CouchSurfing a été une excellente expérience et je sais que je reverrai Emilie quelque part dans le monde, un jour. (et c’est dans ma liste d’articles à préparer)

Oh, une intrus se cache sur la Fresque des Québécois…

quebec plaines abraham

quebec parlement

Quebec Petit Champlain

quebec musée du port

quebec chateau frontenac

quebec place d'armes

quebec fresque

Partager sur...
Article précédent Article suivant

D'autres articles

4 Commentaires

  • Répondre Lucile

    J’ai eu la meme impression que toi a Quebec, c’est joli, c’est mignon et ca me rapelle un peu les grandes villes bretonnes mais… pas de coup de coeur, contrairement a Montreal. On avait fait Montreal-Quebec en covoiturage et aussi bien a l’aller qu’au retour, avec deux hotes differents, le sujet de conversation a porte sur l’independence du Quebec…

    28 avril 2014 à 0h33
  • Répondre Lapiskotée

    Mais dans Casse-tête chinois ils SONT quadra et avec des gosses… 😉

    30 avril 2014 à 4h16
  • Répondre Bertille

    C’est vraiment drôle, car pour nous c’est le contraire ! Montréal c’est une grosse ville nord américaine, avec de jolis quartiers mais réel charme, contrairement à Québec …

    22 mai 2014 à 2h00
  • Un petit mot ?

    Close