Pensées sur le blog

C’est comme un appartement qui est resté vacant. J’entre sur la pointe des pieds, pour ne pas déranger, ouvrir les fenêtres et laisser entrer la lumière. Il y a sûrement besoin d’un coup de ménage aussi, d’un peu de rangement. C’est chez moi, c’est mon blog, complètement délaissé.

J’ai plus ou moins arrêté de bloguer, j’imagine que vous avez remarqué… J’ai écrit cinq articles en trois mois, je n’ai jamais été aussi peu prolixe. Et pourtant ce ne sont pas les choses à raconter qui manquent. C’est le temps d’abord mais l’envie tout autant. Il y a une petite voix au fond de moi qui me dit de temps en temps que tout le monde s’en fout de ma vie, de mes histoires, de mes photos parfois bancales. Après il y a une seconde voix qui lui répond que c’est pour moi et pas pour les autres que je fais ça, mais ce n’est pas tout à fait exact non plus. Un blog ne peut pas exister sans ses lecteurs. Et mon but, même si je n’y ai jamais vraiment réfléchi, varie souvent. Je blogue pour… garder une trace ? travailler sur mon écriture ? mieux photographier ? les rencontres ? sûrement un peu de tout ça à la fois.

Mais jamais je n’ai eu envie de bloguer pour la gloire ou les blogtrips ou tout l’opportunisme qui est venu se greffer derrière. Et c’est un peu pour ça que je me suis effacée ces derniers temps, ai arrêté de lire Twitter et beaucoup de blogs que je suivais pourtant assidûment. Parce que c’est la course aux chiffres, à l’uniformisation, avec trop de mensonges et de pratiques douteuses. Ça ne m’intéresse pas et j’aime pas être prise pour une idiote. Donc je clique sur « fermer la fenêtre » et « me désabonner » et puis n’ouvre même plus certains contenus. Mais les lecteurs, eux, qu’est-ce qui les intéresse ? Les articles d’infos pratiques, des photos qui font rêver, ou bien des histoires plus personnelles ? Est-ce qu’on peut encore être lu pour des anecdotes et des récits du quotidien ?

Comment ne pas tomber dans le trop-plein non plus, garder la limite entre le perso ou le reste, ce qui peut se dire et ce qui ne doit pas l’être ? Mon lectorat comprend presque tous les gens qui me connaissent (sauf mes parents) parce que je ne me cache plus derrière un pseudonyme, parce que j’ai un prénom et une situation reconnaissable et finalement en affichant ma tête dans le menu à droite j’ai accepté ces risques-là. Discuter de son blog avec son chef en allant à un rendez-vous pro, c’est un peu bizarre mais pas désagréable. Ça fait partie de moi, c’est juste une facette que je mets un peu plus longtemps à révéler aux gens que je connais en vrai. Mais la question inverse se pose aussi, à chaque fois que je rencontre un de vous, je me demande comment la transition entre la moi virtuelle et la moi réelle va se passer.



Mon blog dans sa forme actuelle va avoir 6 ans cette semaine, et ça fait 13 ans maintenant que je raconte ma vie sur Internet, depuis 2004, la fin de la classe de seconde, quand déjà mes lectrices-copines me disaient que j’écrivais bien et que mes profs de français ne savaient plus quels compliments apposer sur mes travaux d’écriture.

Évidemment, je n’imaginais pas la vie que je mènerai aujourd’hui et à laquelle je suis toujours en train de m’adapter. Parce que finalement si je publie moins souvent ici c’est aussi par manque de temps. Entre le travail et le quotidien je ne suis pas toujours motivée pour me poser derrière mon écran. Mon emploi du temps change chaque semaine, chaque jour, même mes horaires varient constamment – un peu comme lors de ma deuxième année à Jersey quand je faisais aussi 8h-20h tous les jours avec en plus des études de master à distance et une vie sociale débordante, mais à l’époque je n’avais pas autant l’impression de courir après le temps. Je bloguais différemment en 2012, avec plus de billets courts, de racontage de vie un peu cryptique, sans photos. On était dans le journal intime en ligne plus que dans la diffusion à plus large échelle.

Mais j’ai voulu que mon blog grandisse. Sauf que j’avais surement un peu trop d’ambition. Je ne suis plus capable d’écrire deux articles par semaine comme avant, pas même un si je veux que ce soit bien fait. Et il y a aussi ces moments décourageants où je trouve chez d’autres les mêmes idées, des formulations semblables, parfois les mêmes articles à quelques jours d’intervalle. Le langage ne m’appartient évidemment pas, les idées circulent, mais se voir copier sans citation peut être douloureux puisqu’ici ce sont mes mots, mes opinions, mes déclinaisons de ce qui m’arrive et de ce que je vis. Mais tant pis.

Je vais continuer, en ré-apprivoisant cet espace et en bloguant à ma façon, comme je l’ai toujours fait, entre procrastination et perfectionnisme. J’espère que vous serez toujours là, fidèles derrière vos claviers (vous m’avez laissé 1200 commentaires en un an !). L’an dernier, j’avais reçu des mots assez durs d’une amie qui jugeait que je passais trop de temps sur Internet, sur mon blog, au détriment de vraies rencontres, de personnes en chair et en os et d’autres activités plus sociables. Je ne partage évidemment pas ce point de vue et pour avoir délaissé mon blog, oui, ça me manque vraiment. J’ai envie de revenir ici, cliquer sur nouvel article, vous montrer ce que j’ai fait au mois de juillet, parler de Winnipeg, des autres voyages que je n’ai pas encore racontés, divaguer sur des trucs plus ou moins intéressants et échanger avec vous. Cups of English Tea an 7, c’est parti !

25 Commentaires

  1. 4 août 2017 / 16h52

    Kenza, que te dire si ce n’est déjà que je suis très heureuse de te lire, ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles. Je dois te dire que ça manque de te lire parce que c’est un plaisir de te lire. Vraiment. Toutefois je comprends aisément que tu n’ais plus l’envie. La vie n’est pas toujours évidente et c’est parfois délicat de devoir gérer pleins de choses à la fois. En tout cas, sache que je serais toujours fidèle au poste et je me réjouis de te lire même si ce sera plus rarement … Joyeux anniversaire de blog et surtout profite de la vie dans le pays où tu as toujours voulu vivre…

    • 18 août 2017 / 18h18

      J’essaye de cumuler plusieurs fronts mais ça va c’est juste une histoire de rythme ! merci pour ton message

  2. Doudou
    5 août 2017 / 0h34

    Coucou!
    Je te suis depuis pratiquement le début et chacun de tes articles est un véritable plaisir pour moi. Ton blog grandi et murit avec toi et c’est une belle évolution. Tu me permet de visiter certains endroits où je n’irai peut-être jamais alors merci d’avoir envie de continuer à bloguer à ta façon!
    Gros bisous

    • 18 août 2017 / 18h19

      Non mais Doudou t’es ma plus vieille amie aussi <3

  3. 5 août 2017 / 0h53

    Et ben welcome back alors, et quel que soit le contenu (les petites choses du quotidien, des découvertes, des réflexions), j’ai toujours plaisir à te lire et te retrouver. Alors à bientôt par ici !

  4. Claire
    5 août 2017 / 2h08

    Ça fait 8 ans que je te lis (et parfois, je mets encore les cups au singulier en recherchant l’adresse) et que ce soit ponctuel ou plus régulier, ce n’est pas grave, du moment que c’est toi 🙂

    • 18 août 2017 / 18h20

      8 ans ? déjà ? on se connaît depuis aussi longtemps ? mais oui, effectivement, nous on a changé comme l’adresse mais on est encore là <3

  5. 5 août 2017 / 3h26

    Hâte que tu reviennes écrire par ici, tes articles me manquent. On s’en fout des autres oui c’est intéressant ce que tu écris ici tu nous partage ton expérience à l’autre bout du monde, tu es authentique et c’est pour ça que j’adore ton blog. Reviens vite nous voir par ici j’aimerais tellement que tu nous racontes Winnipeg. 🙂 Grosses bises de France

    • 18 août 2017 / 18h20

      Merci Lolli, merci pour tes messages toujours tout doux !

  6. 5 août 2017 / 4h30

    J’aime beaucoup te lire, justement parce que tout ce racontes est basé sur ton expérience et que tes articles sont personnels et utiles à la fois. Même si je n’irai probablement jamais vivre au Canada, ça m’intéresse de savoir comment c’est là-bas et pas seulement de la part de quelqu’un qui y passe deux semaines de vacances 😉 Contente de voir que tu es de retour !

    • 18 août 2017 / 18h21

      Merci Lucie ! Oui c’est difficile de se renouveler en étant dans le blog d’expat, surtout quand les expats successives s’arrêtent pour se fixer quelque part mais je vais essayer de me réinventer 🙂

  7. 5 août 2017 / 8h32

    Cette conclusion me met en joie 🙂 Comme je le dis souvent, moi ce qui me plaît dans un blog, c’est justement qu’il soit personnel. Donc continue de faire exactement ce dont tu as envie ! Je suis persuadée de n’être pas la seule, ne serait-ce que parce que, comme je le lis ici ou là, il paraît que les blogs sont en perte de vitesse. J’en conclue que les lecteurs qui restent aiment vraiment ça 🙂

    • 18 août 2017 / 18h22

      Niveau perte de vitesse, c’est surtout du côté de l’engagement je pense. Arriver à ce que les lecteurs restent et reviennent plutôt que consomment l’info qu’ils avaient cherchée sur Google et quittent la page !

  8. 5 août 2017 / 9h23

    J’aime beaucoup tes articles, aussi tes billets d’humeurs. C’est vrai que je ne commente pas souvent mais je te lis souvent. Moi aussi depuis que je suis au Cambodge je blogue moins souvent, j’ai même eu un problème avec mon blog et je recommence de zéro. Et finalement, si tu n’écris pas souvent, c’est que tu profites de tes moments au Canada. Il faut un temps d’adaptation (c’est peut-être aussi mon excuse haha). En tout cas je te lis avec tout autant de plaisir !

    • 18 août 2017 / 18h24

      Je pense que prof et expat, on peut que se lire et se comprendre 😀

  9. 6 août 2017 / 1h57

    Dans une autre configuration, moi aussi je ne blogue presque plus. Ça me manque et en même temps, malgré de vraies raisons pratiques (un travail qui me fatigue et m’offre peu de jours off, plus d’ordinateur à moi) il doit y avoir aussi d’autres raisons. Mon blog est si vieux (il fêtera ses 10 ans cette année) que je suis passée par plusieurs phases de blogging, plusieurs moments motivations et je suis au momentoù j’en cherche une nouvelle. C’est quelque chose que je retrouve pas mal dans d’autre blogs, ce coté « je publie moins ». Est-ce que c’est parce qu’un blog n’est pas vraiment dans l’instantanéité, mais se pose plus dans la durée, et qu’aujourd’hui il y a cette course permanente pour tout ?

    • 18 août 2017 / 18h44

      J’aime bien la question que tu poses ! Il y a l’effet du long terme oui c’est sûr… et ça fait aussi une certaine opposition avec Internet où tout va vite !

  10. 6 août 2017 / 6h19

    J’ai toujours plaisir à lire ton blog, si ça peut t’apporter du réconfort.
    Je comprends tes doutes quant au blogging, je crois que tout blogueur passe par là à un moment donné, voire régulièrement. Pourquoi je fais ça ? Quel but ça sert ?
    Je n’aime pas non plus lire du contenu sponsorisé et j’ai du mal à croire à la célèbre phrase « je reste libre de mon contenu », je suis toujours assez blasée de voir les « inspirations »/copie, mais finalement je reviens à l’écriture avec plaisir (parfois, parfois) Je crois qu’il faut se donner le temps, comme tu l’a s fait d’arrêter un peu, et d’y revenir si ça nous plait.
    Des bises,

  11. 6 août 2017 / 8h21

    ça ne fait pas longtemps que je te lis mais j’aime ton style et ce que tu racontes donc je te garde sur ma liste bloglovin 🙂

  12. 6 août 2017 / 13h53

    L’authenticité y a que ça de vrai! 🙂 C’est vrai qu’avec la professionnalisation du blogging, on a parfois perdu l’essence même du blog: un ton, un ressenti, un avis perso. Moi c’est ce que je recherche en tout cas et c’est pour ça que je te suis et que j’ai arrêté de consulter pleins d’autres blogs.

    Et puis c’est pas grave si on ne pond pas un article par semaine ou même par mois. L’inspiration, l’envie, le temps, ne sont pas toujours là. La vraie vie quoi! xx

  13. 6 août 2017 / 21h19

    Comme toujours tes mots sonnent si juste Kenza, je partage ton avis et je prends toujours autant plaisir à te lire car ce qui m’intéresse ce sont les vraies experiences, sur un vrai budget, avec un vrai avis, un vrai choix ce qui est totalement impossible pour ceux qui sont invités/sponsorisés. Ce n’est pas un travail pour nous, juste une passion des mots, de la photo, du partage qui de temps en temps met les voiles pour espérons-le, reprendre de plus belle ! Xx

  14. 7 août 2017 / 11h44

    Welcome back et bon anniversaire de blog!!! Tes mots sont tellement juste! En ce moment je suis dans une grosse période de doute quant à mon blog, j’aime beaucoup ma transition avec nom de domaine et design plus sympa, c’est agréable d’avoir un joli blog! mais je ne veux pas tomber dans la courses aux chiffres, et maintenant que je ne suis plus en Australie et que je suis en pause à durée indéterminée avec mon business, beh du coup je ne sais plus trop comment écrire pour mon blog, c’est tellement bête, mais je ne sais pas comment m’y remettre maintenant que je suis en France… Bref, assez parlé de moi (je reprendrai peut-être ce commentaire dans un futur article ^^), en tout cas j’espère que tu nous parleras bientôt de ta vie à Winnipeg et toujours avec tes belles phrases et ta sincérité 😉 à bientôt! 🙂

  15. 11 août 2017 / 12h01

    Contente de voir que tu reviens par ici, même pour un seul article par mois. Après tout ce n’est pas la quantité qui compte.
    Je fais partie des blogueurs qui sont parfois invités (mais je le mentionne toujours dans mes articles) et depuis un an j’ai expérimenté pas mal de chose au niveau de l’écrit. Cherchant à la fois ce que j’aime écrire, ce que je suis prête à dire, ce qui ne fait pas fuir les lecteurs. Et puis finalement j’ai décidé que oui, pour moi les échanges sont primordiaux sur mon blog, c’est la raison pour laquelle je blogue, discuter, échanger. Mais je préfère le faire avec des gens qui apprécient les mêmes choses que moi. Donc je continue à faire des blogtrips (j’ai eu des opportunités formidables, comme nourrir des bébés aigles et chouettes) mais je reviens au récit plus personnel. Et donc comme toi, je publie moins, je ne souhaite plus me forcer à faire deux articles par semaine.
    On verra bien ce que ça donne au fur et à mesure.

  16. 27 août 2017 / 18h33

    Je te comprends, je reflechis souvent a pourquoi je blogue. Meme si je mets des photos, on va dire que le mien reste « confidentiel » et je n’ao a[s de age Fb, Insta etc. Du coup j’ai un lectorat limite (et personne qui me connait dans la vraie vie, du moins que je ne le sache). Mais j’apprecie les echanges que j’ai avec ces lecteurs justement.
    Apres je questionne souvent ce que je partage, est ce trop?
    Bref, moi j’aime bien les tranches de vie, l’authenticite et les photos pas toutes editees et parfaites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *