Mon premier voyage, c’était à Londres

Le génial article de From Side to Side sur son premier voyage me donne envie de venir vous raconter le mien aussi… Tous les étés depuis l’enfance mes parents nous ont emmenés, mon frère et moi, en Espagne. J’avais fait un voyage scolaire en Toscane et mis les pieds au Maghreb, Maroc et Tunisie. Mais le premier voyage, celui qui compte, c’est le cadeau d’anniversaire de mes dix-huit ans : deux billets d’Eurostar, Paris – Londres

Piccadilly

Je me souviens que j’étais malade, que je ne pouvais rien avaler et que ma mère dévorait scones, tartes et petit déjeuner anglais devant mes yeux envieux. On avait marché des heures, de Regent Square jusqu’à Waterloo pour rejoindre l’Eurostar avant que n’ouvre la gare de Saint Pancras – c’était en septembre 2007.

Elle avait réservé un bel hôtel et je n’arrivais pas très bien à comprendre l’accent indien du réceptionniste, qui disait lift tout le temps. Moi je connaissais elevator donc j’étais un peu perdue… (un jour je vous ferai un article sur les variétés d’anglais et comment en une même phrase je mélange des mots britanniques, américains et canadiens sans soucis. Heureusement que je ne fais plus de franglais).

red phone booth

 

On avait été à Madame Tussauds, voir Baker Street (déjà fan de Sherlock en 2007 !), admirer Big Ben, Picadilly m’avait semblé être le centre du monde. Encore aujourd’hui c’est mon endroit préféré de Londres, j’y retourne à chaque fois, même si ça a autant d’intérêt que Times Square… c’est-à-dire pas beaucoup. On avait beaucoup aimé le joli Covent Garden aussi. 

Baker Street

Ma mère et moi avions été surprises de mon aisance à comprendre et parler anglais. A l’époque j’allais entamer ma deuxième année de lettres mais j’avais six ans de visionnage de Buffy en VO à mon actif (pareil, je vous dois un article sur comment j’ai appris l’anglais même si maintenant vous connaissez mon secret). Dans le hall de l’hôtel, un vieux papi tenait à discuter de football parce que nous avions déballé nos achats, dont une fausse écharpe de Liverpool pour mon frère qui se plaint encore quelquefois qu’on aurait pu acheter une vraie. Et je ne connaissais pas encore Primark !

J’avais fait une playlist londonienne : Street fighting men des Rolling Stones, London Calling des Clash bien sûr, Waterloo Sunset des Kinks, Panic des Smiths… et malgré le mode aléatoire c’est l’une de ces chansons qui a entamé ses notes sur mon Ipod tout neuf en sortant du tunnel sous la Manche – et presque sept ans plus tard, ce même Ipod m’a accompagnée partout… et ces chansons aussi.

Beatles Mme Tussauds

Je me souviens aussi que sous le tunnel au retour j’observais mon reflet dans la vitre de l’Eurostar et j’étais toute fière, d’avoir quitté Paris un week-end, d’avoir parlé anglais et vu ce pays qui m’intriguait un peu. L’année d’après j’allais y retourner avec une amie, entamer une licence d’anglais, puis m’inscrire au programme d’assistanat, aller vivre des choses extraordinaires à York. C’était le début, le déclencheur de la suite. Un beau cadeau d’anniversaire.

C’était aussi notre premier week-end toutes les deux, sans les goûts compliqués de mon père et de mon frère, où nos futurs programmes s’esquissaient : un peu de marche, une pause café – gâteau, un peu de shopping, un peu de culture, un dîner simple, un verre quelquefois. Nous sommes reparties ensuite à York, Londres plusieurs fois, Bruxelles, elle m’a rendu visite à Jersey et nous allons nous retrouver en Islande au mois de mai, jolie escale de mon Transatlantique, de mon Canada – France qui s’annonce déjà difficile, trois mois avant ! Un jour, j’arrêterais de déménager tout le temps et laisser mon coeur en miettes dans tous ces pays traversés. Londres aura toujours une place dans mon coeur, mon premier contact avec le pays de la Reine, qui m’apportera tellement, qui a grandement fait celle que je suis aujourd’hui !

<< Cet article est ma contribution à l’événement interblogueurs organisé par Jérémy du blog www.roadcalls.fr, dont le thème est « Mon premier voyage » . Si cet article vous plait, votez pour lui en cliquant ici : http://www.roadcalls.fr/mon-premier-voyage-evenement/ 

17 Commentaires

  1. lauween
    9 février 2014 / 5h02

    Moi aussi j’ai appris l’anglais – ou du moins maîtrisé la compréhension et une partie de l’expression – en regardant tout un tas de séries en VO, de Desperate Housewives à How I met your mother, en passant par Bones et sans oublier Dexter et surtout Scrubs. Bon j’avais spécialité anglais au bac, mais en débarquant en Cornouailles 8ans après mon dernier cours d’anglais, j’étais agréablement surprise de constater que je comprenais et que je me faisais comprendre sans soucis ! On sous-estime les capacités de notre inconscient !

    • 11 février 2014 / 14h00

      Oui. J’ai envie de dire qu’être prof de langue ça nous aide un peu aussi. Mais c’est généraliser.

      • lauween
        11 février 2014 / 15h05

        Je pense que c’est justement parce qu’on a les facilités de compréhension et d’assimilation qu’on a fini prof de langue, et pas l’inverse :p

  2. 9 février 2014 / 4h24

    Bien sur que ton article me plait! C’est touchant de découvrir le début de ton parcours.

    • 11 février 2014 / 14h01

      Je pensais à toi en l’écrivant, j’aimerais lire le tien de premier voyage !

      • 11 février 2014 / 14h03

        C’est gentil! Et d’accord, je m’y mets…si j’arrive a me souvenir, ça remonte!

  3. 9 février 2014 / 8h09

    les séries en VO, y a que ça de vrai pour apprendre une langue ^^

    • 11 février 2014 / 14h00

      Oui ! et un peu la musique et puis après parler parler parler et toujours parler avec les gens !

  4. 9 février 2014 / 10h34

    Moi aussi, il y a eu des voyages scolaires (l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre), et il y a eu les voyages pour aller voir la famille. Mais le premier, c’est mon periple sur la cote est americaine avec ma meilleure amie. Il y a cette histoire de pluie qui tombe a torrent en Caroline du Nord, les déambulations dans les rues de NYC, les chutes du Niagara ou on a passé trop de temps et pas assez a Washington et surtout celle ou on a raté l’avion, l’avion qui nous emmenait vers notre reve, les Etats Unis. Il a une saveur particulier ce voyage, il annoncait tous les autres <3
    Il est chouette cet article !

    • 11 février 2014 / 13h59

      Tu avais quel âge ? rater l’avion faut le faire quand même 🙂

      • 11 février 2014 / 16h01

        Le petit dej a un peu trop trainé, je dirais haha, et on savait pas bien lire une carte d’embarquement. Je venais d’avoir 18 ans (et maintenant j’ai la chanson en tête haha)

  5. 11 février 2014 / 3h44

    Ah tiens, quel point commun énorme…
    Londres, mon premier voyage hors de la France…
    Avec ma mère aussi…
    On a découvert la ville toutes les deux!
    J´avais 15 ans, j´étais en seconde et j´avais séché trois jours au lycée au mois de mai pour découvrir ce pays dont j´étais déjà amoureuse sur le papier depuis mes 10 ans!
    Ce fut un coup de foudre intense!
    Je pense que regarder Princesse Sarah toute mon enfance a largement contribué à ce sentiment de « reconnaissance ». J´ai dû être victorienne dans une autre vie… Anglaise dans l´âme, dans l´humour, dans ma manière d´être…

    Merci pour cet article. 🙂

    Merci pour tous tes articles.

    • 11 février 2014 / 13h57

      Mais faut pas me remercier 🙂 c’est plutôt l’inverse, vous qui suivez mes bêtises !
      Princesse Sarah ça me parle tout juste, je revois la tête de la petite mais je ne pense pas avoir jamais regardé… j’ai dû rater quelque chose ! dans mon adolescence je ne pensais qu’à New York… le rêve anglais est venu plus tard 🙂

      • 13 février 2014 / 3h31

        Tiens moi c´est l´inverse! Ca a toujours été Londres, Londres, Londres… Et puis vers 25 ans (et Sex and the city) est venu le rêve new yorkais! J´ai d´ailleurs été super décue pour toi par rapport à ton hôte tout moisi… :-/

  6. 15 février 2014 / 23h43

    Même si c’est trop tard je compte bien raconter mon premier voyage ! A ajouter des ma to do list 🙂 bisouuuus

  7. Steffie Kronek
    26 février 2014 / 7h03

    Ah Londres, Londres, Londres, la ville qui fait battre mon coeur depuis le voyage scolaire de 1ère en 2010, et qu’il me tarde de retrouver pour l’assistanat. Sous réserves que Dieu intercède en ma faveur auprès du British Council.
    Les séries/films en VO pour l’anglais y’a que ça de vrai ! Pis un petit coup de BBC pour l’accent so classy. Quand même.

    Je suis ton blog depuis qqes temps déjà et je voulais te dire que j’aime beaucoup, c’est toujours bien écrit, et bien illustré. J’aime ton parcours également et j’espère pouvoir faire de même ! 🙂

  8. 20 mai 2014 / 12h14

    Merci pour ces superbes photos, Londres est une ville incontournable. Je me souviendrai toujours de la première fois où j’y suis allé et d’ailleurs j’y suis resté ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *