Humeurs

Mon premier article sponsorisé

J’ai des sentiments très ambivalents vis-à-vis des articles sponsorisés, entre le ras-le-bol et une pointe d’envie. Moi aussi j’aimerais bien me faire inviter pour des week-ends, monnayer des chiffres de followers contre des trucs gratuits – mais oui, je sais que la réalité est plus compliquée que ça. 

Premier article sponsorisé

Photo Pixabay

 

Il y a plusieurs blogs que j’ai arrêtés de lire car l’on n’y trouvait plus que du contenu sponsorisé, du gel douche aux hôtels en passant par des trucs un peu saugrenus parfois. Un lien de temps en temps ne me dérange pas si c’est cohérent avec la ligne du blog et surtout si c’est déclaré comme tel. Je n’aime pas la publicité déguisée, le mensonge, et puis c’est de l’illégalité, tout simplement.

Mais du coup maintenant je deviens suspicieuse et en lisant certains articles, des revues de cafés notamment, je me demande toujours un peu si la recommandation est sincère ou a été échangée contre un muffin et un latte.

On m’a souvent contactée, en général juste après que mon blog apparaisse dans un top quelque part, et j’ai reçu du pire comme du meilleur. Je ne vois pas l’intérêt de mettre une publicité sur le côté pour des villas de luxe quand je voyage cheap, on m’a proposé d’écrire un article sur les jets privés alors que j’ai fait des dizaines d’heures de bus pour éviter de prendre l’avion, des trucs pour voiture alors que je ne conduis pas, des bijoux, des robes de mariée (!)… En général je ne réponds pas, si le chargé de com n’a pas fait de recherche ni personnalisé son email, ça n’a pas d’intérêt, et il y aura toujours un blogueur greedy pour accepter.

Mais l’an dernier, je ne sais plus trop pourquoi, poussée par la curiosité j’ai répondu en demandant plus de détails à une proposition dans le secteur touristique. J’ai obtenu deux prestations via le site, pour une valeur de 65 euros. À ce moment-là, j’avais un salaire mensuel de 300 euros donc le calcul a été vite fait. En échange bien sûr d’un lien, un peu de pub et surtout pas de mention quelconque de la faveur accordée.

J’ai accepté en me disant que je jouerai sur les mots. Entre temps j’ai vu des liens pour cette même entreprise sur d’autres blogs, certains affichés comme promotionnels, d’autres non. Et j’ai utilisé les prestations, fait les activités… et ai souffert d’une grosse page blanche. Le voyage a eu lieu il y a plus d’un an et je viens juste de publier l’article.

Je ne savais plus quoi dire, quoi faire, ai même envisagé de rembourser l’argent de la prestation pour ne pas vous mentir. C’est un comportement que je déplore, qui me fait fermer tellement de pages de blogs, je ne voulais pas faire ça à mon tour. Je n’ai pas été pro en attendant si longtemps avant de publier – ils ne m’ont relancée qu’une fois il me semble.

Et finalement j’ai choisi la vérité dans l’article. J’ai dit que cela m’avait été offert. Parce que je trouve que l’honnêteté à votre égard est plus importante. C’était une erreur de débutante… Je ne sais pas si j’accepterai un autre article sponsorisé, mais en tous cas, il faudra que la marque soit elle aussi pour la transparence qui ne devrait même pas être négociée.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? En tant que blogueur et lecteur ?

Partager sur...
Article précédent Article suivant

D'autres articles

21 Commentaires

  • Répondre tania

    en tant que blogueuse j ai déjà reçu des propositions farfelues : les robes de mariées j y ai eu droit il y a quelques mois
    pour l instant je n ai donné suite à aucune proposition car à chaque fois à côté de la plaque c était surtout des échanges de lien
    je débute dans le blogging
    loin d être au point donc pour l instant loi de moi l idée de m aventurer sur ce genre de chemins
    je ne dis pas non si un jour su super truc se profile mais c est pas ma priorité
    je ne sais pas trop comment je réagirai
    imaginons que je n aime pas le voyage rare mais ça peut arriver
    comment en parler hein
    de toute façon je n ‘ y suis pas encore et je n y serai jamais
    je n ai peut être pas l oeil assez averti pour reconnaître ts les articles sponsorisés déguisés
    ceux que je suis n en abusent pas
    les blogs qui sont une publicité ambulante je n en rafol pas

    23 novembre 2016 à 20h01
    • Répondre Kenza

      Merci pour ton commentaire 🙂 et je suis sûre que le jour où ça arrivera (car cela arrivera) tu sauras en faire plein d’articles autour aussi !

      26 novembre 2016 à 14h37
  • Répondre L.

    Je trouve que tu as bien fait de mentionner que ces prestations t’avaient été offertes. Pourquoi ne pas le faire ? Un bon blogueur saura transmettre l’expérience, qu’importe au final s’il a mis la main au porte-monnaie ou non. Ça se voit vite quand la personne ne fait que recopier une brochure ou un communiqué… Combien de blogtrips donnent l’impression d’un catalogue d’agence illustré de jolies photos ?

    Les articles sponsorisés ne me dérangent pas, c’est plus leur traitement qui me gêne. Signaler qu’on a été invité, qu’on n’a pas payé… me semble être une marque de respect pour son lectorat. Un blog ce n’est pas la presse où la pub est cachée partout. On vante le blogging pour la proximité avec son lectorat, le partage, etc. autant être honnête jusqu’au bout et donner à ses lecteurs toutes les cartes pour juger et apprécier un article. Et quand ça ne devient que ça ? Je suis un peu comme toi, ce genre de blog a tendance à me lasser, même si je ne doute pas de la sincérité qu’il peut y avoir derrière (mais bien souvent cela s’accompagne d’un style de voyage $$$ qui ne me correspond pas, comment s’identifier ?)

    Une seule fois on m’a offert quelques activités sur un voyage que j’ai payé de ma poche autrement (j’étais d’ailleurs un peu gênée car je ne me sentais guère la légitimité pour… mais c’est encore autre chose). Je ne me suis même pas posé la question de le cacher ou non : pour moi il était clair qu’il me fallait le signaler, parce que ça participait également de la bonne relation que j’avais eue avec l’office de tourisme en question. Après si on veut croire que mon avis a été « acheté »… Ces lecteurs peuvent clairement aller voir ailleurs !

    23 novembre 2016 à 21h58
    • Répondre Kenza

      Tu soulèves des points très intéressants !
      – les photos illustrant un texte vide, oui (finalement ce sont les chiffres des instagrammers qui sont recherchés plus que leurs qualités narratives)
      – oui oui pour le respect du lectorat !
      – oui pour le manque d’identification, je ne peux pas me payer les hôtels de luxe ou les prestations $$$ comme tu dis !
      – la question de l’achat de l’avis se pose justement car 99% des billets incluant des trucs sponsos disent que c’était génial. Et ne pas dire quand ce ne l’était pas n’est pas honnête non plus…

      26 novembre 2016 à 14h41
  • Répondre Lily's road

    Écrire en gardant son intégrité, c’est ça l’esprit d’un(e) blogger(euse) 🙂

    24 novembre 2016 à 2h25
    • Répondre Kenza

      Oui ! Tu ne me lis pas depuis longtemps mais un jour, une compagnie de tours organisés m’a proposé plus de $100 pour que je retire mon avis négatif sur TripAdvisor… évidemment, j’ai refusé ! (l’article où j’en parle s’appelle « l’honnêteté du voyageur »)

      26 novembre 2016 à 14h42
  • Répondre Tiphanya

    Pour moi c’est simple : il y a toujours mention de la gratuite ou de la présence d’un lien sponsorisé ou d’un lien affiliation. C’est une condition incontournable.
    Et ta réflexion est intéressante car elle intervient peu de temps après une discussion entre bloggers assez proches : sommes-nous arrivés à un point où il faudrait signaler que l’on n’a pas été payé pour en parler ?

    24 novembre 2016 à 8h46
    • Répondre Kenza

      Oui, c’est vrai que tu es un exemple en la matière, tu le signales toujours et depuis longtemps (toujours même ?)
      Et effectivement, j’ai un article en brouillon où j’ai écrit entre parenthèses un truc du genre « je n’ai pas été payée pour en parler, c’est juste que ça m’a plu ».

      26 novembre 2016 à 14h45
  • Répondre Julie / hors du temps

    J’aime beaucoup la réflexion de ton article. J’en discute régulièrement avec mon copain, qui trouve ça complètement incroyable qu’on laisse encore cette sphère (le blogging) sans contrôle, avec de la publicité dissimulée un peu partout (il est juriste, c’est sans doute pour ça), alors que tout ça commence à être réglementé sur Youtube (pour les jeux vidéos par exemple).
    Lorsque j’étais étudiante, sur mon ancien blog (désormais hors-ligne), je publiais de temps en temps des articles sponsorisés. Un moyen pour apprendre à écrire sur n’importe quoi (j’ai fait des études scientifiques où les seules phrases que je rédigeais étaient : le résultat est XXX.) et pour avoir un peu d’argent de poche.
    Désormais, je ne fais plus d’articles sponsorisés, mais lorsqu’on me sollicite pour écrire quelque chose (sur une thématique qui m’inspire), je le fais (toujours pour apprendre). Bon après, comme je suis une petite blogueuse, ça m’arrive une fois par an, donc ce n’est pas dérangeant (et je ne suis même pas payé pour le faire).
    En revanche, j’annonce, dès les premiers mots qu’il s’agit d’un article sponsorisé.
    Je ne supporte pas, chez les autres (en particulier ceux qui remplissent leur blog de 70% de contenu sponsorisé) de découvrir à la fin (pour le meilleur des cas…) qu’il s’agit d’un blog trip (ou autre). Merci, mais ça signifie que j’ai donné mon temps d’attention pour une publicité, que le blogueur s’est fait de l’argent, a pris du bon temps sur MON temps. Et MON attention (celle des lecteurs) coûte très cher, il n’y a qu’à voir combien sont payées les publicités.
    Bref, c’est assez triste lorsqu’on se défend d’être un média « hors sytème » de recourir à des pratiques pires que celles utilisées par les médias « classiques »…
    Pour conclure (rapidement, on pourrait y passer des heures!), les articles sponsorisés ne sont pas dérangeants s’ils sont annoncés, pour laisser le choix au lecteur de rester ou partir avant d’avoir lu l’ensemble de l’article. Car même avec toute la bonne volonté du blogueur, le lecteur se demandera toujours : est-il réellement sincère ? est-ce que, inconsciemment il me vante cette destination (ou autre) pour en avoir plus (de destination) ? et s’il avait payé ?
    Pour la quantité, qu’importe, si le blogueur veut devenir un homme (femme) sandwich, c’est son choix. C’est juste que je ne veux pas payer (donner mon temps) pour lui, sans être avertie avant.
    ___
    Du coup, même si tu écris un article sponsorisé, pour moi, ce n’est pas une honte. Tant que tu nous dis la vérité et que tu nous laisses le choix de quitter la page (ou de rester !).

    24 novembre 2016 à 9h23
    • Répondre Kenza

      Merci pour ton long commentaire ! J’aime beaucoup ta réflexion sur le fait que ce devrait être annoncé avant, car en effet, on devrait avoir le choix de continuer la lecture ou non. J’arrive à démasquer un peu, quand je ne suis pas sûre je scroll jusqu’en bas, et en fonction de ce que je lis je ferme la page ou reprends ma lecture !

      26 novembre 2016 à 14h48
  • Répondre Tara B.

    Hello Kenza ! Entièrement d’accord sur le fait de mentionner le fait que l’article était sponsorisé, c’est un peu le minimum. Pour le reste, en tant que lectrice je dois dire que j’ai absolument horreur des billets sponsorisés, même quand ils sont bien écrits et pas trop mal amenés (ça m’arrive parfois d’en trouver sur mes blogs préférés). On tourne le truc comme on veut, dans la plupart des cas ça n’est ni plus ni moins que de la grosse pub à grosse ficelle, et je déteste lire ça chez des gens que je lis pour ce qu’ils sont et ce qu’ils ont à dire et non pour ce qu’ils voudraient me vendre. Ma seule tolérance est pour les blogs voyages : parler d’un voyage et citer l’agence qui a permis de faire ce voyage (ou une prestation durant le voyage) me semble OK, tout le reste… c’est caca boudin 😉
    C’est aussi pour ça que j’ai refusé jusqu’ici de répondre aux sollicitations qu’on m’a faites (par ailleurs pas du tout intéressantes). C’est d’autant plus facile que je n’ai aucune ambition de devenir blogueuse professionnelle ni de tirer un quelconque bénéfice de mon blog (autre que le fait que les gens soient contents de me lire évidemment).
    Et pour le reste, fais le comme tu sens toi, c’est notre seule bonne boussole non ?

    24 novembre 2016 à 11h13
    • Répondre Kenza

      Oui, l’intuition joue beaucoup, mais je trouvais aussi important de partager avec vous mon cheminement de pensée ! Je serais curieuse d’avoir ton best-of de propositions nulles 😀

      26 novembre 2016 à 14h50
  • Répondre Stephanie

    Ahaha les robes de mariée j’y ai eu droit aussi mdr !
    Alors je suis comme toi, un article sponsorisé de temps en temps ne me fait pas fermer le blog si ça s’insère bien dans le blog. Par contre si chaque article devient une pub ça m’intéresse moins. Malheureusement certaines blogueuses, quand elles décident de vivre de leur blog, se perdent un peu dans leurs collaborations et commencent à devenir une grosse affiche de pub et ça m’agace car oui, on a le droit de vivre de son blog, je ne trouve pas ça malsain, mais il faut que ce soit bien fait.
    Quant au fait de mentioner, oui, évidemment, il faut que ce soit dit « cet article contient des liens affiliés » (dans ce cas, on fait confiance pour que la blogueuse soit sincère dans sa revue de produits) ou « j’ai été invitée par tel office de tourisme » (dans ce cas, on fait confiance à la blogueuse pour qu’elle raconte la vérité sur une prestation ou un voyage). La confiance, ça se gagne, et je pense que la plupart des blogueuses ne vont pas balayer des années de construction d’un lectorat / d’une communauté en devenant un support de pub pour tout et n’importe quoi… enfin en tout cas pas toutes. Je rejoins le commentaire de Julie sur ce point !

    Perso, sur mon blog consacré à la ville de San Francisco, j’ai mis des liens affiliés dans certains articles, mais uniquement pour des services que j’ai testé (genre le City Pass). Je ne pourrais pas recommander des services que je n’ai pas testé ou pire, pas aimés … je reçois souvent des mails de personnes qui trouvent que le blog les aide à préparer leur voyage, qu’ils aiment bien ce que je fais, ou qui me posent des questions, et jamais je ne changerai ça pour avoir plus d’argent ou plus de trucs gratuits ou autre !

    24 novembre 2016 à 12h34
    • Répondre Kenza

      Amen pour ta conclusion !
      Mais pour rebondir sur ce que tu dis : si jamais tu n’avais pas aimé une prestation qui t’avait été offerte, tu n’en parlerais pas ? comment ça te placerait vis-à-vis du prestataire justement ?
      Et je trouve que certaines oublient leur lectorat et voient des $$$ malheureusement (mais je pense qu’on est plus conscientes de tout ça car on a nous-mêmes un blog, le lecteur lambda ou le visiteur de Google qui cherche une réponse pas forcément)

      26 novembre 2016 à 15h21
  • Répondre Mélina

    Hello!
    Je pense que tu as fait le bon choix. J’aurais fait la même chose, et lorsque j’écris des articles sponsorisés, c’est toujours mentionné aussi. Je trouve que si on ne le fais pas, ce n’est pas mentir, mais quand même… C’est pas top-top. Et puis je vois pas en quoi c’est mal de le dire; quelqu’un a trouvé ton travail sur le blog bien et il t’a proposé quelque chose pour que tu parles de son entreprise. C’est tout, je trouve que c’est valorisant pour soi de se dire que l’on est reconnu comme blogueuse écrivant des choses de qualité et que c’est pour cela que l’on nous propose des partenariats. Après, je suis d’accord, certaines blogueuses en font beaucoup trop! Il parait qu’il vaut mieux la qualité à la quantité, non? Alors je pense que peu de partenariats mais des partenariats solides et qui veulent dire quelque chose, que l’on choisit avec soin, c’est mieux (ce n’est que mon avis).
    J’ai vu dans les commentaires qu’une autre blogueuse s’était vue proposé des robes de mariée… moi aussi! On a peut-être toutes eu la même chose ^^ Comme toi, je ne trouvais pas que cela me correspondait donc je n’ai pas fait d’articles dessus. J’ai aussi reçu une proposition pour louer des voitures (je n’ai pas le permis) et des produits pharmaceutiques (je parle essentiellement de nourriture et de balades)… Généralement je réponds, par contre je dis clairement à la personne qu’elle s’est trompée de ligne et qu’elle aurait du regarder mon blog. Naïve, je me dis qu’à l’avenir cette personne choisira peut-être mieux ses cibles haha

    Bref, je n’ai jamais commenté sur ton blog il me semble. Mais j’en profite pour te dire que je te suis depuis un moment et que j’apprécie énormément ce que tu fais 🙂 Et l’honnêteté est toujours mieux 🙂

    24 novembre 2016 à 19h02
  • Répondre Ophélie G.

    Je pense que tu as bien fait d’être honnête. C’est l’une des vertus oubliées du XXIe siècle je trouve et à l’ère où la désinformation est légion sur le net, l’honnêteté a beaucoup d’importance. Personnellement, quand je cherche des informations sur une ville, un pays ou une activité précise, je me tourne en général vers les blogs. Peu m’importe que les blogueuses.rs aient payé ou non les prestations, tant que ce qu’ils disent dans leurs articles témoignent de leur expérience. Avec les bons côtés, et les moins bons. xx

    24 novembre 2016 à 19h55
  • Répondre Melle Bulle

    Je pense que l’honnêteté se perd sur la blogosphère. C’est une partie de la blogo qui me rebute pas mal, car il y a je trouve beaucoup d’abus … Je partage ton avis. Si un jour j’accepte ce genre de chose, je veux être convaincue par l’objet ou la prestation, pouvoir la défendre et la promouvoir ou au contraire pouvoir dire la vérité (aussi honnêtement que pour une critique de film ou de bouquin !)

    24 novembre 2016 à 20h31
  • Répondre Bianca @ La Grande Déroute

    Tu as tellement bien fait!

    L’honnêteté : ça, ça paye!

    Je cesse de lire des blogs quand je remarque que certains liens semblent sponso, mais que ce n’est pas CLAIREMENT écrit, dès le départ. Je DÉTESTE arriver en fin d’article et apprendre que oups!, finalement, cet article en était un sponso. -_-

    24 novembre 2016 à 21h25
  • Répondre Tamia

    Les articles sponsos : accepter ou non ! Question pas évidente… Avec mon bébé blog, je ne pensais pas y être confronté si tôt, et bien si… Alors que faire…
    Je pars du principe que si cela s’inscrit dans la logique du blog et que c’est ponctuel : pourquoi pas. Par contre, quand ça devient récurrent, j’ai tendance à me désintéresser du blog, parce que c’est pénible… Du coup, j’agis pareil sur le mien : si c’est dans la logique de mon blog, que cela se fait dans le respect du travail du blogueur et de la légalité, pourquoi pas…

    24 novembre 2016 à 22h25
  • Répondre Rouquines en jean

    En tant que blogueuse il m’arrive de faire quelques articles sponsorisé pour une marque de prêt-a-porter quelque chose comme trois fois par an. Je suis toujours honnête, car c’est la loi. Quand on reçoit de l’argent on doit le préciser.
    Quand je reçois des choses gratuitement de la part de marques je le mentionne aussi je trouve cela important.

    Je ne suis pas contre car je trouve que ça apporte du contenu nouveau pour un blog, mais après c’est clair il faut éviter de transformer son univers en publicité à ses risques et périls.

    J’aime beaucoup aimer te lire ! Bisous à bientôt

    26 novembre 2016 à 10h20
  • Répondre Isa

    Pour moi, écrire un article sponsorisé ou faire des activités gratuites sans le mentionner, c’est mentir. Je suis rarement aussi catégorique, mais le nombre de fois où je me suis sentie flouée en lisant un article, et en découvrant plus tard qu’il était issu, par exemple, d’un blogtrip, et que ce n’était pas mentionné…
    Car malgré tout, même si je ne remets pas en cause l’honnêteté du blogueur et son ressenti, lorsque l’on voyage gratuitement, qu’on est envoyés par une équipe avec qui le contact est super bien passé… malgré tout, on se sent redevable, et il est plus difficile de dire les choses qui ne se sont pas bien passées, ou moins bien passées, ou ce qu’on a pas aimé.
    Je sais que je serais exactement comme ça, en tout cas, le cul entre deux chaises !
    Donc tu n’as rien fait de mal, au contraire. Je trouve ça scandaleux qu’une marque exige qu’il n’y ait aucune mention…

    30 novembre 2016 à 13h06
  • Un petit mot ?

    Close