Culture

Les Misérables

Un des avantages d’habiter au Royaume-Uni, c’est qu’en général les films sortent avant qu’en France. Et Les Misérables est déjà à l’écran.

Les Misérables. On connaît tous l’histoire de près ou de loin. Je me souviens que ça a été ma lecture d’été en  Provence, il y a quatre ou cinq ans, et que je ne lâchais pas le Pléiade. Au contraire, Notre-Dame de Paris me fait fermer le livre au bout de cinq pages et je ne serai plus capable de lire du théâtre d’Hugo, trop étudié à l’université.

La bande-annonce du film était magnifique. Des larmes, des rires, des acteurs connus. Mais le problème, c’est qu’ils chantent…  On décide d’aller quand même voir.

Et je ne regrette pas. Visuellement ça commence très fort : une galère, des forçats. Hugh Jackman méconnaissable et Javert, comme une ombre tout le long du film. Et puis tout s’enchaîne, les morceaux d’histoire reviennent en tête à défaut d’être toujours bien expliqués, Fantine apparaît, elle chante son rêve, c’est le tour de Cosette, des Thénardier (excellent élément comique, Helena Bonham Carter est parfaite) et puis je vous passe les détails, il y a Gavroche, il y a la Révolution, il y a Marius.

Les Miserables

Et ça chante, et ça crie, et ça pleure, et ça s’exclame Vive la France. Les scènes révolutionnaires sont sans conteste mes préférés, elles sont épiques de bout en bout. Et la chanson, la chanson, qui ne peut qu’évoquer  : Do you hear the people sing?

Oui on les entend chanter, et on en veut encore.

Partager sur...
Article précédent Article suivant

D'autres articles

3 Commentaires

  • Répondre duidelijkclaire

    tu me convaincs presque de lui donner sa chance… J'ai lu et relu les misérables et on me l'a fait disséquer (en première année de licence, c'était le bizutage du 19ème) et à part la version avec Jean Gabin (que j'avais vu cinq ou dix fois petite donc avant de lire le livre donc ça compte pas), je suis toujours déçue…Alors, si c'est les américains qui s'y mettent (je n'ai rien contre les américains qui font des films mais je pense que quand on fait un film sur une culture qui n'est pas la sienne, on du mal à être bon alors quand on s'attaque à Hugo…) et c'est chanter… Mais bonne surprise donc ? 🙂

    28 janvier 2013 à 22h03
  • Répondre duidelijkclaire

    sinon, ça me perturbe trop que tu aies le même fond d'écran que mary, j'ai plus l'impression que c'est ton blog :p

    28 janvier 2013 à 22h05
  • Répondre Elé

    Contrairement à beaucoup de monde j'y connais rien à Victor Hugo. Rien lu, rien vu… allez, peut-être qu'un jour je lirai Les Misérables !En tout cas, le simple fait d'entendre les Anglais prononcer "Les Misérables" en ce moment vaut tout l'or du monde.

    29 janvier 2013 à 22h09
  • Un petit mot ?

    Close