La rentrée.

Aujourd’hui, c’était ma rentrée des classes.

400-coups-école

J’ai essayé de compter c’était ma combientième et j’ai un peu perdu le fil, trop d’écoles, trop d’élèves, trop de calendriers décalés. Comme élève c’est plus simple : j’en ai fait dix-neuf et trois devant mon ordinateur, les dernières avec un double rôle de prof/élève.

C’est quelque chose que je répète souvent, mais si je suis devenue prof, c’est en partie grâce à tous ceux qui m’ont inspirée tout au long de ma scolarité. Quand on me dit ça à mon tour, c’est l’un des plus beaux compliments que l’on puisse me faire et ces élèves auront une place spéciale dans mes souvenirs, probablement parce qu’on se ressemble eux et moi.

J’ai préparé mes affaires, choisi une jolie robe, mis du vernis rouge. J’ai envisagé de mettre des talons car j’ai besoin d’affirmer mon statut de prof – la chaleur australienne m’en a dissuadé. Ces derniers jours j’avais en tête mes anciennes chargées de TD, surtout celles que j’ai eu lors de ma licence d’anglais. Elles étaient jeunes, dynamiques, drôles et elles avaient le savoir. Jamais je n’aurais osé imaginé être comme elles. Quand la pensée m’effleurait, le carcan du système français et du doctorat la chassait vite.

Pourtant aujourd’hui c’était mon tour, d’être chargée de TD à l’université. Je suis entrée dans ces salles, ai prononcé un nombre incroyable de bonjour, et les automatismes sont très vite revenus malgré ces trois mois de vacances : c’est déjà ma cinquième année d’enseignement malgré mes vingt-cinq ans.

Quand je suis sortie du premier cours, j’ai eu l’impression d’être retournée au Canada, où je montais et descendais les escaliers des manuels plein les bras, un café en main et la clé du bureau en équilibre. Le goût des muffins que je mangeais presque chaque jour m’est revenu à la bouche tout comme le froid piquant et la sensation de m’enrouler dans mon manteau.

En attendant le deuxième cours, une étudiante a engagé la conversation : est-ce que c’est bien la salle pour français débutants ? est-ce que moi aussi je n’en ai jamais fait ? j’étais en première année ? – répondre en souriant oui c’est la bonne salle, non je suis ton prof était presque jubilatoire. On me prend pour une étudiante au moins deux fois par semaine, et je réponds toujours la même chose, no actually I am a teacher.

Et malgré les galères inhérentes, au statut précaire du prof de FLE, j’adore mon job. Quand je suis dans une salle de classe je suis une autre personne pendant que le monde extérieur s’efface complètement. Je ne pense plus à rien sinon faire attention à ma voix, mes gestes, à la lumière, au tableau, à chaque personne devant moi.

On va voir si j’arrive à inspirer ces petits australiens. C’était une bonne rentrée.

22 Commentaires

  1. 3 mars 2015 / 23h27

    « Et malgré les galères inhérentes, au statut précaire du prof de FLE, j’adore mon job. Quand je suis dans une salle de classe je suis une autre personne pendant que le monde extérieur s’efface complètement. Je ne pense plus à rien sinon faire attention à ma voix, mes gestes, à la lumière, au tableau, à chaque personne devant moi. »
    J’aurai pu écrire ce paragraphe 🙂

    Bonne rentrée !

    • Kenza
      8 mars 2015 / 19h52

      Merci 🙂

  2. Aurélie
    4 mars 2015 / 0h13

    Je te souhaite une bonne 2nde moitié d’expérience Australienne !

    • Kenza
      8 mars 2015 / 19h53

      Merci ! Il ne reste « que » quatre mois, déjà ! Qui va m’emmener dans les endroits underground maintenant ?!

  3. 4 mars 2015 / 5h21

    J’adorais la rentrée en tant qu’élève, retrouver ses camarades, découvrir ses cours et les profs d’anglais de passage toujours trop cool ^^
    Je suis sûre que tu donnes cette même impression et c’est vrai que ça doit être sympa de sentir qu’on inspire les autres 🙂
    Bonne rentrée!

    • Kenza
      8 mars 2015 / 19h54

      Oui moi aussi j’adorais l’effervescence des premiers jours – mais nous on n’avait pas le droit de changer de TD si le prof nous plaisait pas !

    • Kenza
      8 mars 2015 / 19h54

      Merci Carrie ! Ton commentaire est très australien :p

  4. 4 mars 2015 / 8h53

    Ca me rappelle de bons souvenirs 🙂 Moi aussi j’enseignais TD et TP à la fac, fut un temps. Au début, le personnel ne me connaissant pas et ne voulait pas m’ouvrir les portes des salles de classe avant d’avoir vérifié que j’étais bien la prof et pas une élève… En biologie, comme on a plein de matériel dans les salles elles sont fermées par le personnel technique. Ce n’est pas facile après ça d’asseoir son autorité surtout quand on enseigne à des étudiants pas beaucoup moins âgés que soit ! Mais je dois dire que j’ai toujours la chance d’avoir des élèves intéressés et intéressants 🙂

    En tout cas bonne rentrée !

    • Kenza
      8 mars 2015 / 19h55

      Ca m’est arrivé de nombreuses fois ! Est-ce qu’enseigner te manque ? (il faut que je t’envoie un mail, je veux venir faire un tour dans ta ville !)

  5. 4 mars 2015 / 18h26

    Excellent!!! Chargée de TD, c’est la class, profite bien! 🙂

    • Kenza
      8 mars 2015 / 19h55

      Oui je vais en profiter, les étudiants sont adorables pour l’instant !

  6. 4 mars 2015 / 20h44

    J’imagine difficilement comment on pourrait se destiner à enseigner sans avoir eu au moins une fois dans sa carrière scolaire un modèle de prof à qui on aimerait ressembler. Je me demande ce que ça me fera quand un ancien élève me dira que je l’ai inspiré…
    En attendant, bonne rentrée ! 🙂

    • Kenza
      8 mars 2015 / 19h56

      Tu fondras intérieurement et tu ne l’oublieras jamais 😀

  7. 5 mars 2015 / 3h03

    Bonne rentrée, profite bien de cette nouvelle expérience !

    • Kenza
      8 mars 2015 / 19h56

      Merci !

  8. 7 mars 2015 / 2h01

    Hello,

    5eme rentrer d’enseignante a 25 ans, je suis admirative !! cela va être une belle année !! GO ! on te suit.
    Odile

    • Kenza
      8 mars 2015 / 19h57

      J’ai commencé tôt… 🙂 et c’est seulement un semestre, c’est un job temporaire en attendant le semi-annuel questionnement « je vais où ensuite ? » auquel vous commencez à être habituées !

  9. 8 mars 2015 / 20h44

    ahhhh trop bien ma Kenza!!!!! Je suis trop contente que ça se soit bien passé! You rock anyway!!

    • Kenza
      9 mars 2015 / 15h28

      Mais non mais non :p

  10. 9 mars 2015 / 19h42

    Bonne rentrée Kenza! Ton texte est plein de sincérité et de passion pour l’enseignement… Voilà des années que j’avais terminé mes études, mais je ne peux m’empêcher de me rappeler mes journées au lycée, à la fac… et je pense surtout à mes anciens profs qui voient des élèves/étudiants partir ou des nouveaux arriver tous les ans… Je suppose que ça doit être pour toi un sentiment assez particulier :’)

    • Kenza
      23 mars 2015 / 10h45

      Oui c’est vrai ! Je me souviens surtout des très bons élèves et des très mauvais. Tous ceux du milieu sont un peu noyés dans mes souvenirs… surtout quand je travaillais en collège. Les profs sont partie de notre quotidien jusque tard, et l’inverse est valable aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *