Culture

Hiver – Culture #3

En retrouvant un peu d’organisation, je ressuscite ma rubrique culture, qui le mérite. J’aime bien piquer des idées de lecture ici et là, donc on sait jamais, je pourrais aussi vous motiver à lire un peu ! Je pense sortir cet article tous les deux mois, j’ai donc consigné mes lectures, visionnages et sorties de décembre et janvier.

Lectures

Talking as fast as I can, Lauren Graham

Talking as fast as I canLorelai Gilmore a écrit un livre !! Non, c’est Lauren Graham. Ou bien Lorelai ? J’ai l’impression que l’actrice et son personnage finissent par se confondre, plus ou moins volontairement de sa part. Ce bouquin est une collection d’essais sur son histoire, sa carrière et le revival de Gilmore Girls sorti en novembre dernier. C’est le livre qui m’a donné envie de me relancer dans un visionnage intégral. Il y a notamment tout un chapitre où elle commente saison par saison l’intrigue, le jeu, les costumes et répliques, donc je continue de feuilleter le livre au fur et à mesure que j’avance.  (Par contre elle critique les actrices qui se font faire du botox à un moment. Euh…)

The One plus One

The One Plus One, Jojo Moyes

J’avais bien aimé Me Before You que j’avais lu cet été, assez surprise par la franchise et prise au jeu de l’intrigue (par contre je ne veux pas voir le film, je ne vois pas du tout Daenerys dans le personnage féminin principal). Mais ce bouquin-ci était vraiment nul. C’est l’histoire d’une mère célibataire en galère financière et amoureuse qui finit par rencontrer un homme riche mais torturé et vous devinez la suite… Cliché, hautement improbable, next !

 

Americanah, Chimamanda Ngozi Adichie

J’ai beaucoup aimé et à la fois pas du tout. J’ai aimé l’histoire, parce qu’expatriation, parce que déracinement, parce que plusieurs cultures à la fois, parce que relations humaines loin et près de chez soi. J’ai apprécié l’ingénuité des descriptions de quelqu’un qui découvre l’Amérique pour la première fois et les passages sur la vie des enfants et adolescents au Nigéria. Lire de l’anglais nigérien m’a plu aussi. Mais je n’ai pas du tout, du tout aimé toute la question raciale derrière. J’ai l’impression que l’auteur via son personnage ne fait que dénoncer sans proposer de solutions, en s’excluant volontairement alors qu’elle prêche l’intégration, c’est juste la faute de méchants américains blancs si elle n’y arrive pas. Et l’histoire d’amour est comme un cheveu sur la soupe.

Sang du temps ChattamLe sang du temps, Chatham

Nul ! J’avais été bluffée par la trilogie autour de l’Âme du Mal et avait aussi apprécié le prequel. Donc j’ai attrapé un autre roman au hasard chez Gibert pour lire dans le métro. J’aurais pu m’en passer. C’est le récit croisé d’une femme pourchassée aujourd’hui et sa lecture d’un journal intime d’un crime égyptien dans les années 20 : l’histoire est mauvaise, les questions non résolues, le suspens placé aux mauvais endroits, le style bancal : don’t.



Everything, Everything,
 Nicola Yoon Everything Everything

Parfois, à tort, je lis de la littérature YA. Parfois j’aime bien, ça me vide l’esprit avant de dormir, et parfois je cesse ma lecture au bout de quelques pages, parce que c’est ridicule, plein de guimauve, pas crédible etc. Cette histoire serait presque pas crédible justement, disons que les ficelles sont visibles de très loin. Une ado est malade et ne peut sortir de chez elle. Sauf qu’un beau garçon avec plein de problèmes s’installe en face de chez elle et son monde vole en éclats. Je n’en dirai pas plus !

Amie ProdigieuseL’amie prodigieuse, Elena Ferrante
Je ne serai pas aussi eulogique que certains, l’histoire a vraiment des longueurs et j’ai failli abandonner ma lecture une fois ou deux. Mais ces longueurs et le nombre bien trop important de personnages sont compensés complètement par la narration et les péripéties. J’ai globalement quand même beaucoup aimé le premier tome de cette saga napolitaine que l’on voit partout et j’ai hâte de commencer le second volume que j’ai acheté la semaine dernière.

Collier rouge roman

Le collier rouge, Jean-Christophe Rufin

C’est une copine qui m’a parlé de bouquin, l’histoire d’un soldat français après la guerre emprisonné dont le chien aboie sanscesse aux portes de la prison. Le huis clos est intriguant, très sartrien dans l’idée et le style. Mais la fin est décevante, pour tout vous dire je ne m’en souviens déjà plus…

 

Derniers jours de nos pèresLes derniers jours de nos pères, Joël Dicker

J’ai beaucoup x3 aimé La vérité sur l’affaire Harry Quebert et j’ai lu sans trop de mal Le livre des Baltimore du même auteur, une suite sans l’être, reprenant le même protagoniste. Donc je partais plutôt confiante pour le premier roman de Dicker. Et bof. Cette fois-ci, point d’États-Unis, d’écriture, de mise en abîme, c’est une pure oeuvre de fiction sur les résistants français au sein des services secrets britanniques lors de la Seconde Guerre Mondiale. Sans plus cependant, c’est une lecture de métro, qui s’oublie vite après l’avoir terminé.

BD 4 soeurs

 

Les BD des Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh, avec illustrations de Cati Baur

Vous aussi vous avez lu l’histoire de ces soeurs orphelines quand vous étiez plus jeunes ? Ça m’a fait assez bizarre de retrouver l’histoire et les personnages quinze ans plus tard mais les jeux de mots et évènements parlent à tous les publics finalement. Il est rarissime que je lise des BD mais j’ai beaucoup apprécié celles-ci, fidèles au roman, colorées, très prenantes.


La maison où je suis mort autrefoisLa maison où je suis mort autrefois
, Keigo Higashino

Grosse surprise positive pour ce polar japonais. Oui, ça fait bizarre de lire un roman policier japonais, j’étais pleine d’a priori, mais en fait, c’est génial ! C’est sûrement autant dû à la traduction qu’au style de l’auteur mais il n’y a pas de lourdeur, pas de longues descriptions psychologiques ou narratives inutiles, quelques faits, des intuitions (la narration est pourtant à la première personne) et les ficelles de cette histoire un peu mystérieuse ne sont pas décelables cent pages avant la fin. J’en lirai d’autres de cet auteur !


Séries

Homeland

J’ai longtemps attendu avant de regarder Homeland et c’est un article sur le blog d’Hors du Temps qui m’a décidée. Claire Danes est magistrale ET énervante à la fois, c’est beaucoup trop improbable parfois (ils sont employés de la CIA mais ne ferment jamais les portes de leurs apparts à clé, normal) mais les évènements et menacent résonnent énormément avec l’air du temps. La série avance au fur et à mesure des conflits mondiaux, ça commence en Irak juste après le 11-septembre pour aller jusqu’aux attentats en Europe, c’est presque malsain de vérité. La saison 6 vient de commencer mais je pense attendre qu’elle finisse pour tout binge-watcher d’un coup.

 

Gilmore Girls
Gilmore Girls
❤️

La première fois que j’ai regardé, chez une ancienne amie qui était fan absolue de la série, j’ai trouvé ça cucul et gnangnan et divers autres adjectifs peu flatteurs. Et fin 2014, j’ai commencé à regarder : révélation ! J’ai l’impression que je comprends encore mieux les jeux de mots et surtout les références culturelles aujourd’hui, je laisse souvent la série en fond sonore en faisant autre chose et Rory m’énerve aussi assez souvent (alors que la dernière fois, c’était plutôt Lorelai. Serais-je en train de grandir ?). Bref, je (re)commence la saison 6 et vous parlerai du revival que je compte revoir dans mon prochain article culture.


Expos / musées


Le Grand orchestre des animaux à la Fondation Cartier

J’avais gagné des entrées donc c’est pleine de scepticisme qu’avec les copines (coucou) on s’est rendues dans le 14e voir cette expo de synesthésie mêlant art contemporain et musique.  Et comment dire… il y avait du bon, du très bon, et du très mauvais. Des oeuvres dignes d’enfants de maternelle côtoyaient des vidéos d’espèces fantastiques, des photos prises à la dérobée, des enregistrements divers et variés. Le pire, c’était la salle « vie du plancton » où les organismes devenaient psychédéliques avec des lumières fluo, et le mieux la salle de l’artiste Bernie Krause, qui enregistre les animaux sans les filmer. En revenant plusieurs fois au même endroit, il obtient de quoi critiquer la déforestation, la pollution et tout ce qui vient déranger l’habitat naturel des animaux partout sur la planète.
Grand Orchestre des animaux Fondation Cartier


Le Musée Cernuschi 

Minuscule musée dans un hôtel particulier du Parc Monceau, le musée Cernuschi abrite des oeuvres asiatiques. J’y étais allée il y a plus de dix ans et me souvenais de certaines estampes japonaises et d’avoir eu pas mal de choses à voir. Et en fait non. Souvenirs distordus et/ou fermeture de salles permanentes (gratuites) pour faire de la place pour l’expo temporaire ? Je ne sais pas mais la visite reste agréable. Mention spéciale quand même au groupe de petits de 4 ans à qui le guide expliquait la politique d’acquisition d’oeuvres du musée et les différents types de porcelaine alors qu’ils n’étaient pas assez grands pour atteindre les vitrines.

Musée Cernuschi


L’étage moderne du centre Pompidou

Je ne comprends pas pourquoi j’y suis allée. Je déteste l’art contemporain. (En vrai : j’avais deux heures à tuer alors que j’étais dans le quartier, je peux entrer gratuitement dans les musées et je voulais pas mourir idiote, j’aime bien critiquer en connaissance de cause). J’ai passé une heure et quelques à aller d’oeuvre en oeuvre en secouant la tête de dépit et d’incompréhension. Il y avait même des chaises exposées comme oeuvres d’art, mais j’ai pitié, je vous mets comme illustration un tableau à peu près joli.
Le pire ? Je n’ai pas eu le temps d’aller à l’étage contemporain, il faudrait que j’y retourne avant sa fermeture pour travaux !

C’est tout pour ce premier article culturel ! 10 livres, 2 séries, 3 musées, ce n’est pas mal ! Les films, au ciné comme à la maison, sont les grands absents… jusqu’à la prochaine fois ?
Partager sur...
Article précédent Article suivant

Plus d'articles

20 Commentaires

  • Répondre lolli15

    Gilmore Girl il faut vraiment que je m’y mette 🙂 Je comptais lire le 1er livre de Joël Dicker car j’avais tant aimé La vérité sur l’affaire Harry Québert et sa « suite ». Après ton avis, trop peur d’être déçue. Merci pour cette sélection, je te conseille de lire Après toi de Jojo Moyes, c’est la suite d’Avant toi. J’ai bien aimé.

    7 février 2017 à 8h54
    • Répondre Kenza

      Je cherchais la suite de Me before you justement mais sans succès, c’est pour ça que je suis tombée sur l’autre. Mais je ne sais pas si je veux le lire, l’histoire est finie à mes yeux !

      8 février 2017 à 10h36
  • Répondre Isa

    J’ai adoré 4 sœurs en BD, je l’ai d’ailleurs offert à tour de bras aux enfants de ma famille à Noël… Je crois que le dernier tome n’est pas encore sorti, par contre !
    Americanah est le prochain bouquin sur mon chevet (mais en français, par pure fainéantise). J’en ai beaucoup entendu parler, en plein de termes différents, donc j’ai hâte de voir ça par moi-même.
    GG est toujours l’une de mes séries préférées, même si mois par mois, j’essaye d’oublier le revival… 🙂

    7 février 2017 à 10h18
    • Répondre Kenza

      Oui, effectivement, le 4 sort pour Angoulême 2018 ! Hâte de lire ce que tu penses d’Americanah !

      8 février 2017 à 10h37
  • Répondre Tamia

    Quand j’aurai fini de lire la longue liste qui m’attend, je viendrai jeter un oeil à ton article, il y en a 2-3 qui me tentent bien !
    Pour les séries, je n’ai pas encore succombé à la tentation GG ! 😉
    Pour les musées : ton retour est chouette ! Spécial dédicace au guide qui ne sait pas s’adapter à son public ! OUCH !!! (J’ai fait de la médiation culturelle a une époque, et lire ça m’a fait faire des bonds !). Pour les œuvres modernes/contemporaines : bon, c’est un peu ma période d’étude, donc je ne suis pas objective… Le secret : c’est de les regarder avec un regard neuf, pas toujours évident j’admets, mais il y a quand même des œuvres qui valent vraiment le coup ! Et le centre Pompidou a une sélection assez pointue à ce niveau… Mais après, je comprends qu’on ne soit pas réceptif 😉

    7 février 2017 à 11h56
    • Répondre Kenza

      Ca montre bien qu’on ne peut pas s’improviser guide ! il y avait une autre visite en même temps mais avec des enfants un peu plus âgés, autour des animaux fantastiques, bien plus adapté à leur âge et centres d’intérêt.
      J’essayerai le coup du regard neuf 🙂

      8 février 2017 à 10h40
  • Répondre Angela

    C’est chouette d’avoir un retour sur « Talking as fast as I can » de Lauren Graham car j’hésitais à le lire… Je suis extrêmement fan de GG: même si j’ai beaucoup moins aimé le revival, j’aime bien regarder les anciens épisodes. Avant, j’adorais le personnage de Rory mais je ne sais pas pourquoi depuis que j’ai vu les nouveaux épisodes, je l’apprécie beaucoup moins 🙁 !
    Sinon, le polar japonais me tente bien aussi!

    7 février 2017 à 13h41
    • Répondre Kenza

      Pareil que toi, mon opinion a changé sur elle. Par contre je suis toujours aussi fan de Luke <3

      8 février 2017 à 10h41
      • Répondre Angela

        Ah… Luke, une valeur sûre 😉 !

        9 février 2017 à 14h41
  • Répondre Tiphanya

    ah flûte, beaucoup de déception dans ce billet culture.
    Mais les polars japonais sont toujours extraordinaire. Je ne lis presque plus de polar, mais ceux-là font exception. Je te conseille Tokyo Express.

    7 février 2017 à 20h40
    • Répondre Kenza

      Beaucoup de déceptions car je devrais choisir mieux :p
      Tu aurais l’auteur de Tokyo Express ? J’ai trouvé plusieurs références !

      8 février 2017 à 10h42
  • Répondre Aurélie

    L’amie prodigieuse, Elena Ferrante est sur ma liste, tout comme le Livre de Baltimore. Je voudrais vraiment reprendre la lecture cette année, je me suis d’ailleurs fixé un objectif de 50 livres sur l’année, mais pour le moment ce n’est pas tout à fait ça… J’ai du mal à tenir le rythme. Enfin bref, tu me donnes quelques idées, notamment avec le polar japonais dont tu parles. Récemment j’ai bien aimé Ilettré de Cécile Ladjali, que j’ai trouvé d’une belle sensibilité.
    Bises et à bientôt !

    8 février 2017 à 6h17
    • Répondre Kenza

      Merci pour la suggestion ! 50 livres, un par semaine, ça peut le faire 🙂 (dans l’avion par exemple !)

      8 février 2017 à 10h44
  • Répondre Ophélie G.

    Il y a plusieurs livres de ta sélection qui me tentent beaucoup ! xx

    9 février 2017 à 18h40
  • Répondre Carole

    Grande fan de Gilmore Girls, je pense que je vais acheter le livre de Lauren Graham (je n’en avais pas entendu parler). Merci pour l’info!

    10 février 2017 à 18h06
  • Répondre Stephanie

    Homeland j’ai lâché l’affaire après quelques saisons, je commençais à m’ennuyer pour être honnête 🙁 faudrait peut être que je m’y remette !

    13 février 2017 à 21h16
    • Répondre Kenza

      Y a un shift à un moment, l’intrigue rebondit et se déplace en Europe 🙂 je ne sais pas si tu es arrivée jusque là !

      18 février 2017 à 13h32
      • Répondre Stephanie

        Noooon! Ah mince faut que je reprenne alors ! Je ne sais plus où je me suis arrêtée mais je n’ai pas été très loin … mince encore un truc sur ma liste de séries à regarder mdr !

        18 février 2017 à 13h52

    Un petit mot ?

    Close