Canada

En octobre,

la vie canadienne a continué. Les arbres ont pris plein de couleurs, et presque chaque jour j’ai regardé le ciel et les couchers de soleil. Les températures ont baissé, un peu, puis beaucoup, tuque et mitaines sont arrivées. Mais j’ai aussi survécu à ma première soirée en extérieur par moins quinze. Même pas peur,

on a fêté Halloween, mangé des bonbons et du chocolat, creusé une citrouille, visité des maisons hantées, s’est déguisé avec plus ou moins bon goût. Et les fêtes ne sont pas terminées : on ressort jeudi et samedi,

il y a eu un week-end à Winnipeg, les autres et le premier voyage aux Etats-Unis, le visa dans mon passeport et la douzaine de billets réservés pour décembre. Réaliser de façon plus forte qu’on ne vit qu’une fois et que mes rêves n’attendront pas,

on a dansé, on a bu, on s’est amusées, encore, toujours, pas assez, quand je serai vieille mon foie ne me remerciera pas mais en attendant je suis jeune et tant pis pour les gueules de bois,

il y a eu Thanksgiving, la dinde, la sauce aux cranberries et les patates. Ca ne ressemblait pas à ce que j’avais imaginé mais je suppose que c’était quand même comme dans les films, sans la bonne humeur,

parce que Thanksgiving, le campus déserté et mes amis partis, n’a pas été un bon week-end, ébranlé par les critiques et les déceptions,

j’ai compris que avoir des dates en anglais, ça restait compliqué, que j’étais beaucoup trop française et ma vie sentimentale a été pire que d’habitude,

le travail a pris une autre ampleur avec les dizaines de copies de mi-semestres et le labo, et les essais, et ci, et ça et encore ça, pour essayer de faire mon travail le mieux possible en évitant de (me) poser trop de questions,

parce que malgré le travail, j’ai eu cette douce sensation qui réchauffe plusieurs fois, d’être au bon endroit, it’s right, et la question de l’après commence à se poser doucement.

 Octobre au Canada

Partager sur...
Article précédent Article suivant

D'autres articles

1 Commentaire

  • Répondre Caroline

    Aaah les dates… Je commence seulement à comprendre (un peu) (au bout de 3 ans, quand même) comment ça fonctionne, mais heureusement, le fait d'etre française peut être une bonne "excuse" (Oups, je ne savais pas que ça ne se faisait pas, je suis française ^^). Et la conversation sur les différences de "date" en France et dans le pays justement est aussi un excellent sujet de conversation à avoir en "date" lol!Bon courage, et je te souhaite un joli mois de novembre 🙂

    30 octobre 2013 à 11h46
  • Un petit mot ?

    Close