Humeurs

Deux mille dix-sept

L’année n’est pas encore exactement finie mais elle ne devrait pas apporter de trop grandes surprises dans les quelques petits jours qui lui restent. 2017 a été intense, je ne l’ai pas vue passer parce que j’ai eu deux vies, voire même trois à vrai dire. Elle a eu son lot de surprises et d’instabilité, mais elle a aussi marqué le début d’une nouvelle ère, que j’espère plus calme et tempérée.

En fait, on peut découper l’année en deux parties : la première moitié entre janvier et début avril et la seconde après le 9 avril. Pourquoi le 9 avril ? C’est le jour où j’ai quitté la France et repris l’avion (les avions) pour revenir au Canada, trois ans après en être partie. Et ce retour que j’attendais était la meilleure chose qui pouvait m’arriver. Si vous me suivez depuis un moment, vous savez à quel point le Canada m’avait fait une forte impression et avec quelle intensité je voulais revenir. Eh bien, je suis revenue. Tout ne s’est pas exactement passé comme prévu mais c’est finalement normal, et je pense même que c’est mieux. Analysons tout ça !

Mais revenons en arrière d’abord : vie numéro 1, trois mois et quelques à Paris.

J’ai passé janvier, février, mars et début avril à Paris, chez mes parents. J’ai eu une vie plutôt cool, un pied là et un pied de l’autre côté à organiser mon départ. J’ai travaillé comme professeur d’anglais dans un collège-lycée, ce qui me laissait un emploi du temps agréable avec seulement trois ou quatre jours de cours par semaine, les vacances scolaires et le reste du temps pour explorer, visiter des musées, manger, ou partir en voyage. Je suis allée quelques jours à Copenhague seule pendant les vacances de février et j’ai passé un week-end, qui s’est retrouvé prolongé, à Venise avec ma mère mi-mars (tous ces articles arriveront un jour).


Puisque j’étais personnel de l’Éducation Nationale, j’avais une carte qui me permettait d’entrer gratuitement dans la plupart des musées et monuments. J’ai donc visité pour la première fois des endroits ou revisité d’autres où je n’avais pas mis les pieds depuis l’école primaire ou le collège. Mention spéciale pour la Sainte-Chapelle, le château de Vaux-le-Vicomte, la vue de Paris depuis l’Arc de Triomphe ou le ballon du Parc de Grenelle. Avec mon petit livre de parcours-jeux de piste, j’ai aussi découvert des arrondissements dans lesquels je n’étais jamais allée, embarquant une copine ou deux au passage. Parce que ces quelques mois à Paris m’ont aussi permis trois choses : redécouvrir ma ville, reconnaître qu’elle est la plus belle du monde mais qu’elle n’est plus le bon endroit pour moi et surtout passer du temps avec mes proches.

Je n’avais plus passé autant de temps continu en France depuis 2011, je n’avais jamais travaillé comme adulte en France, je n’avais jamais enseigné dans le système scolaire français. Le moment d’adaptation proprement dit a eu lieu en 2016, en 2017 j’ai juste profité des derniers instants parce que je savais que je partais juste après. Si mon départ au Canada avait été moins tangible, j’aurais vécu ces quelques mois parisiens différemment.

Mais tout ça me semble déjà tellement loin, happé par l’intensité de ces derniers mois. Je n’ai pas vu l’année passer.

Sacre Coeur Montmartre Paris

Montmartre, mon quartier


Vie numéro 2, l’installation à Winnipeg

Ça, c’est le segment entre avril et juin. Je suis arrivée au Canada, j’ai été accueillie par une amie française de longue date, j’ai fait les démarches basiques d’arrivée dans un nouveau pays (sécurité sociale, banque, téléphone, recherche d’appartement etc). Tout était facile et familier, les petits détails que j’avais oubliés me sont très vite revenus, it felt right, après un mois tout était déjà parfaitement en place et moi j’étais à ma place aussi.

J’ai aussi commencé mon job quelques jours après mon arrivée : je suis prof de français pour les gens qui ne le parlent pas, je travaille à temps plein et même encore plus que ça. J’étais encore un peu dans l’adaptation au printemps, même si j’avais déjà eu des étudiants canadiens, déjà utilisé le manuel avec lequel nous enseignons. Ce qui était nouveau, c’était de devoir apprendre à travailler avec des fonctionnaires du gouvernement fédéral dont les postes exigent d’être bilingues, d’acquérir les réflexes de ce nouveau travail et les quelques tâches administratives qui vont avec.

Winnipeg Provencher Bridge Sunset


J’avais un peu de vie sociale, anciens amis ou nouveaux, et j’essayais encore de reconnecter avec mes amis de l’autre ville d’il y a trois ans. Suite à une visite un peu décevante, j’ai laissé tomber – promis c’est la dernière fois que j’en parle, en vrai je le vis assez bien, c’est tant pis pour eux !

Mais finalement, la période d’adaptation a été assez rapide puisqu’au mois de juin je me suis mis en couple, pour la première fois depuis six ans. C’est un changement énorme dans ma vie, mes déménagements tous les quelques mois collaient avec mon envie de rester célibataire pour être libre de mes mouvements et de continuer à voyager. Sauf que maintenant, je ne veux plus m’expatrier de la même façon, je veux rester vivre au Canada, alors sans que je m’y attende ni le cherche vraiment, c’est arrivé, il est arrivé.


Vie numéro 3 : depuis juin

Avoir un copain m’a permis de sortir et aller me promener dans plein d’endroits inaccessibles sans voiture. J’ai plus bougé dans le Manitoba cette année que lors de ma précédente année ici. On est allés à Gimli, une ville islandaise sur les bords du lac Winnipeg, à Hecla, une jolie île en haut de ce même lac, à Spruce Woods, le parc de dunes de sable, dans le parc de Riding Mountain, dans des petits villages à la campagne, dans la région de Pinawa avec son vieux barrage et son pont suspendu, dans le parc de Birds Hill qui est juste à côté et dont je vais vous parler bientôt. On a fait des feux de camp, randonné un peu beaucoup, marché dans la neige, nos sorties sont 4 saisons.


On ne se promène pas toutes les semaines, car on a tous les deux des emplois du temps chargés et je n’ai qu’un jour et demi de week-end. En effet, depuis juin, je travaille trop. J’adore mes étudiants, les petits enfants de 4 ans, la pré-ado du vendredi soir, les fonctionnaires avec leur humour un peu spécial, les visages qui peuplent les cours du soir, mais je crois que je suis presque passée à côté du burn-out. Mise à part en septembre, j’ai été, je suis au travail de 9h du soir à 21h tous les jours, avec quelques brefs moments de pause pas toujours exploitables. Le salaire suit, heureusement, mais c’est un investissement physique et moral trop important. Je cours après le temps tout le temps, que ce soit celui pour faire des trucs basiques comme une lessive ou les courses, ou celui pour moi. Parce que quand je rentre le soir, je suis fatiguée de ma journée et je n’ai pas le cerveau disponible pour écrire sur le blog, lire, faire des trucs un peu plus intelligents que me mettre devant un épisode de série que je regarde du coin de l’oeil avant de tomber de sommeil. J’ai vraiment eu du mal à trouver un équilibre, ça commence à aller mieux mais ce n’est pas encore tout à fait ça.

Ma vie est donc assez routinière à l’exception des promenades du week-end, c’est pour ça que je ne parle pas trop de Winnipeg et qu’il y a beaucoup moins de photos de cafés et de gâteaux dans mes articles récapitulatifs mensuels. À changer pour 2018 !


Sur le blog

L’année 2017 a été assez difficile au niveau de mon blog. J’ai publié 39 articles avec celui-ci, soit vingt de moins qu’en 2016. J’ai eu presque un mois complet de problèmes techniques où la page était inaccessible, problèmes qui par ailleurs persistent, et j’ai aussi eu la très mauvaise surprise de me faire plagier tout mon contenu sur mon PVT au Canada, mots, titres, photos… c’est rentré dans l’ordre mais je reste vigilante.

La diminution du nombre de publications et les connections impossibles font que mon nombre de pages de vues a aussi baissé par rapport à 2016, et je trouve que le nombre de commentaires et d’interactions en général est aussi moins haut qu’avant. C’est sûrement un peu de ma faute aussi, parce que le décalage horaire fait que je ne peux plus être aussi active sur les réseaux sociaux – notamment Twitter – maintenant que j’ai sept heures de moins.

J’ai quand même réalisé grâce à tout ça à quel point je tiens à mon blog, à mon coin d’Internet, aux souvenirs qu’il comporte et que même si la technique m’ennuie parfois – trier les photos, retoucher les photos, écrire de trop long textes – je ne changerai pas ma manière d’être pour rentrer dans le moule, je continuerai de faire comme je l’entends mais je parlerai de tout ça dans un prochain article sur mes envies pour 2018.

J’ai un assistant


Bilan des projets

En début d’année, j’avais listé six projets qui me tenaient à coeur d’accomplir en 2017.

Le premier, le Canada, est incontestablement une réussite. Le deuxième était de voyager en Europe avant de partir. J’ai un peu réussi mais je ne suis pas retournée en Angleterre comme je l’envisageais et je ne regrette pas en fait de rester sur le souvenir doux de ce pays que j’adorais, celui où j’ai vécu le plus longtemps pour l’instant, celui où je pensais finir ma vie avant de changer d’avis et choisir le Canada. En numéro 3, il y avait profiter de Paris, accompli aussi.

Le quatrième concernait la culture : les livres et la photo. Niveau photo, je n’ai pas touché aux appareils argentiques que mes parents m’ont ressorti de la cave, mais je crois que je continue de progresser avec mon hybride et en retouche, je suis de plus en plus satisfaite de ce que je vous montre ici. Par rapport aux livres cependant… j’ai alterné périodes de grosses lectures et périodes creuses. Je m’étais fixé l’objectif de lire 60 livres cette année, soit cinq par mois, et sans avoir tenu de liste précise je crois que j’en suis à vingt, ce qui n’est vraiment pas assez. Je me suis inscrite à la bibliothèque de Winnipeg, ce qui me permet d’avoir repris la lecture mais je dois vraiment dégager plus de temps pour lire.

Pour le numéro 5, c’était de m’occuper de moi, en écrivant notamment et en m’organisant mieux. Fail… ou semi-fail. J’ai réussi à m’y tenir pendant mon voyage à Copenhague notamment, mais pas au quotidien. Le carnet que j’avais choisi avec amour chez Paperchase reste fermé sur mon bureau, mes carnets s’entassent sans utilisation. J’ai trouvé l’agenda parfait par contre, le Passion Planner, qui me permet de mieux gérer mes semaines et mes cours mais je peux encore bien mieux faire.

Et enfin en sixième position, on trouve le rapport aux autres. Et là, je trouve que j’ai pas géré. Je n’ai pas été une très bonne amie, j’ai du mal avec le décalage horaire, certaines relations se transforment avec la distance, j’ai du mal à m’organiser pour envoyer des lettres ou des paquets assez en amont des anniversaires, je suis sept heures en retard pour les choses importantes parce que je dors quand vous vous réveillez en Europe. Mais je vais y travailler !


2017 a donc été une année assez riche, avec des voyages, des gens, une nouvelle (et dernière ?) expatriation, un PVT au Canada, un petit chat, de nouveaux amis, des aventures et des mésaventures, un amoureux, des déceptions, la presque séparation de mes parents, la durée la plus longue que je passe sans voyager depuis au moins huit ans, mes 28 ans, mon premier appart d’adulte, des fêtes et des découvertes. À dans quelques jours pour mes projets 2018 !

31

Vous aimeriez aussi

31 Commentaires

  • tania

    super ce bilan 2017
    contente pr toi que tu aies réussi à revenir au Canada
    rien à voir car pas les mêmes conditions mais je vis aussi le deuil d’une amitié de 25 ans et ça fait mal pas d expatriation ici pr aucune de nous 2
    plusieurs signes déjà plusieurs années mais qd on ne te donne pas l adresse d ton nouveau logement ni d invitation à le découvrir ni d sms pr ton anniversaire le 40è je crois que le message est claire
    bref j m égare mais
    j imagine comment ça doit être difficile o quotidien ses 7 heures de décalage
    moi rien qu ‘en 6 jrs à NYC avec 6 heures de décalage j ai vu le truc
    te souhaite de bonnes choses en 2018 et j espère que tu arriveras à trouver 1 rythme pr ne pas rentrer dans le burn out
    ai rien suivi de ce qui se passait sur twitter bon en même temps j étais en vacances mais qd même
    ah j compatis pr les pbs techniques suis 1 nulle en info dc dès que y a 1 truc c la panique générale
    j ne touche à rien
    suis en admiration devant ses personnes qui changent leur thèmes ts les 4 matins

    25 décembre 2017 at 121226 Reply
    • Kenza

      Oui, c’était fou de mettre en jeu son retour dans un pays avec un tirage au sort mais j’ai eu de la chance !
      Courage pour la fin de notre amitié, ça a pas l’air cool 🙁

      26 décembre 2017 at 80857 Reply
    • Angélique

      Bonne fin d’année à toi!!

      J’espère que tu réussiras à gérer ta nouvelle vie.
      Pour ma part, j’ai aussi le problème du décalage horaire qui est ingérable mais pour ce qui est de perdre des ami(e)s pas besoin d’aller très loin pour ça crois moi.
      En attendant tes souhaits pour 2018, passe un bon réveillon. Nous, nous le passerons dans l’avion de retour cette année.

      A bientot

      29 décembre 2017 at 60653 Reply
  • Mifuguemiraison

    Beau bilan ! On t’a découverte à l’époque de Budapest. Ça fait plaisir de te voir épanouie au Canada aujourd’hui ! Bon courage pour réussir à lever le pied côté boulot. Nous aussi on adorait les jeux de piste pour visiter Paris !

    25 décembre 2017 at 121257 Reply
    • Kenza

      J’imagine que le changement à lire doit être assez radical 😀

      26 décembre 2017 at 80857 Reply
  • Laurelen

    Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année Kenza ! Je suis vraiment contente, tu me sembles tellement bien dans tes baskets ! Le meilleur pour 2018 !

    25 décembre 2017 at 130125 Reply
    • Kenza

      Merci Laurelen, merci <3

      26 décembre 2017 at 80858 Reply
  • Aurelie

    Heureuse que ton retour au Canada se passe bien et aussi pour le petit plus inattendu 😉
    Je me retrouve dans ton bilan, pas assez de temps pour moi, des bugs du blog, peu d’article écrits mais toujours cette envie de continuer à ma façon ! Pour ce qui est de la vie sociale idem ! Retour dans un pays où on a déjà vécu, fail sur les anciennes amitiés et pas assez présente avec les amis de longue date (au contraire nous on a 10h d’avance on loupe tout aussi ! )
    Je te souhaite une année 2018 épanouie et bien plus de temps pour toi 🙂

    25 décembre 2017 at 160444 Reply
    • Kenza

      Oui c’est un peu la même chose en effet ! je te souhaite la même chose et un blog en bon état de marche 😀

      26 décembre 2017 at 80859 Reply
  • L.

    Quel beau bilan ! Tout ou presque t’a, semble-t-il, réussi en 2017, c’est difficile de voir quoi te souhaiter pour l’année à venir… si ce n’est plus de sérénité au travail ? En tout cas, je ne te souhaite que le meilleur et j’ai hâte de te suivre dans la suite de tes aventures canadiennes… même avec 7 h de décalage 🙂

    25 décembre 2017 at 180612 Reply
    • Kenza

      Oui c’est vrai qu’objectivement tout a marché, c’était une belle année ! merci d’être toujours là, toujours encourageante, ça me fait vraiment plaisir !

      26 décembre 2017 at 90901 Reply
  • Isa

    Ah ! Je peux enfin lire ton article (il me semble bien que ton blog était en carafe hier). Quelle année intense ! Je ne sais pas comment tu as fait pour tenir, tu as quand même beaucoup d’énergie à revendre !
    Je te souhaite une année 2018 plus équilibrée pour profiter des tiens et pour t’occuper de toi (et puis de ton blog, on va pas se leurrer, mon commentaire est tout à fait intéressé, je veux te lire plus !!! 😉 )

    26 décembre 2017 at 30350 Reply
    • Kenza

      Mon blog est cassé presque tous les jours, c’est n’importe quoi et c’est très frustrant ! Oui je me demande encore, j’ai pas mal puisé dans mes retranchements mais là heureusement je suis en vacances ! Et un oui massif pour plus s’occuper du blog en 2018 !
      Bisous !

      26 décembre 2017 at 90902 Reply
  • Maëva's Mapa Mundi

    Ta rétrospective est tellement enrichissante! Tu as accompli tellement de choses cette année, soit fière de toi 🙂 Je comprends que sur le point personnel/émotionnel ça puisse faire beaucoup j’ai aussi connu le boulot-épisode-dodo, avec peu de temps pour soi et être dans un état de drainage total et ne rien faire de productif créativement… Mais il y a des passades. Personnellement, je t’ai connu cette année et j’essaye le plus possible de laisser de commentaire pour encourager 😉 Courage pour la suite!

    26 décembre 2017 at 140221 Reply
    • Kenza

      Et j’ai toujours adoré lire tes petits mots, merci 🙂

      26 décembre 2017 at 140240 Reply
  • Frenchie au Canada

    Jolie retrospective 🙂 Je suis vraiment contente pour toi que tu aies pu revenir ici! Et que du coup tu aies trouve quelqu’un avec qui y partager ta vie <3
    Je te comprends pour le boulots, 2017 a ete l'annee ou j'ai enfin compris les gens qui dissent qu'ils n'ont pas le temps de prendre des nouvelles :/
    Je te souhaite un annee 2018 plus sereine alors?
    Des bises

    28 décembre 2017 at 111112 Reply
    • Kenza

      Oh oui ! plus sereine et toujours plus de blog et de Canada !
      bises aussi 🙂

      31 décembre 2017 at 210908 Reply
  • Em

    Beau bilan 🙂 Je suis ravie de savoir que tout va bien et j’espère que tu arriveras vite à trouver un rythme qui te permettra de mieux gérer vie perso et vie pro !
    Hâte d’en lire plus sur ta vie d’expat à Winnipeg lorsque tu auras plus de temps.
    Belles fêtes de fin d’année,
    xx

    28 décembre 2017 at 160420 Reply
    • Kenza

      C’est une vie assez routinière en fait et la ville n’est pas forcément très belle mais participer à Histoires Expatriées va me forcer à en parler 🙂

      5 janvier 2018 at 130120 Reply
  • Tiphanya

    C’est un magnifique bilan, même si je trouve également que ce blog manque de sucrerie et de caféine quand me.
    Pour la lecture je te rejoins complètement. Du coup j’ai décidé de recommencer à lister ce que je lis, pour me rendre compte de ce que je lis réellement. Il y a tellement de beaux livres qui attendent patiemment sur mes étagères.
    Profite bien des derniers jours de l’année !

    29 décembre 2017 at 101024 Reply
    • Kenza

      J’avais essayé deux listes, une dans un petit carnet et une dans un Google Doc mais bon, sans succès. Alors je vais tester une nouvelle formule : quand je finis un livre ou une série, aller tout de suite dans un brouillon d’article et écrire mon avis immédiatement. On va voir si cette technique marche mieux !

      31 décembre 2017 at 210910 Reply
  • Tara B.

    2017 a effectivement été une belle année pour toi, et ça me réjouis sincèrement. J’espère que 2018 te sera aussi douce et aussi pleine !

    30 décembre 2017 at 20259 Reply
    • Kenza

      J’espère 🙂

      31 décembre 2017 at 210910 Reply
  • Lolli

    Je trouve que tu ne t’es pas ennuyée en 2017 😀 C’est un superbe bilan , authentique comme j’aime sur ce blog. Je te souhaite un bon réveillon du jour de l’an et une année 2018 aussi riche en relations humaines et un peu plus calme pour que tu puisses te reposer ( et écrire plus par ici, j’adore tes articles ! ). Grosses bises du Sud de la France.

    30 décembre 2017 at 80850 Reply
    • Kenza

      Non, c’était une année super occupée en fait ! Là, on est le 31 au soir et la tartiflette cuit dans le four, je pense que c’est pas mal comme réveillon 🙂
      Bisous Lolli !

      31 décembre 2017 at 210911 Reply
  • Alex

    Quelle année ! Je suis heureuse pour toi. Heureuse que tu ai enfin pu retourner au Canada et que cette expérience soit fructueuse 🙂 Tu es une battante, et tu peux être fière de toi !
    J’a hâte de voir ce que cette année 2018 te réserve et je te souhaite beaucoup de bonheur et de succès 🙂
    Bises et à bientôt, chère amie !

    1 janvier 2018 at 70750 Reply
    • Kenza

      Je suis contente que tu puisses me relire ! tout plein de bonnes choses pour toi aussi cette année 🙂

      1 janvier 2018 at 160454 Reply
  • Marion

    Bonne année Kenza!!! Et joli bilan, ton bonheur se voit clairement dans tes mots 😉
    Pense à moi lundi : je fais ma rentrée comme prof d’anglais remplacante… et j’ai un peu le trac!!! Je n’ai aucune idée des programmes, livres, activités… ca va être folklo! (si tu as des tuyaux, infos, ou ressources dispos, je suis preneuse 😀 )
    Bisous bisousss

    4 janvier 2018 at 130112 Reply
    • Kenza

      Bonne chance 🙂

      5 janvier 2018 at 130111 Reply
  • Marie M.

    Coucou, je ne suis pas venue depuis plusieurs mois, honte a moi, j’ai pleins d’articles a rattraper ! (pour mon plus grand bonheur)
    Ce bilan était très intéressant ! Tu as fait beaucoup de choses en une année, et je suis contente via ton blog d’avoir pu te suivre dans toutes tes aventures. J’ai du mal a croire qu’on soit déjà en 2018, wow le temps passe vite.
    Je me demandais, la page d’accueil a changé non ? Il me semble que la présentation des derniers articles publies n’est plus la même.

    13 février 2018 at 30354 Reply
    • Kenza

      Merci pour tes adorables commentaires 😀 oui en effet j’ai changé la page d’accueil !

      17 février 2018 at 190703 Reply

    Leave a Reply