Hiver – Culture #3

En retrouvant un peu d’organisation, je ressuscite ma rubrique culture, qui le mérite. J’aime bien piquer des idées de lecture ici et là, donc on sait jamais, je pourrais aussi vous motiver à lire un peu ! Je pense sortir cet article tous les deux mois, j’ai donc consigné mes lectures, visionnages et sorties de décembre et janvier.

Automne culture

Un peu en retard, voici une nouvelle saison de culture. En raison d’une panne d’ordinateur, j’ai énormément lu, bien plus que d’habitude. Je ne parlerai pas en détail des sorties effectuées à Budapest car je les regrouperai dans un article dédié. Qu’est-ce que j’ai lu, vu, visité cet automne ? 

Été culture #1

Il y a eu un grand changement dans ma vie : je me suis remise à lire. Après une licence de lettres modernes, plusieurs années s’étaient passées sans que je n’ouvre un livre… à mon grand désarroi. Mais depuis que j’ai une tablette, je me suis convertie au format électronique et je n’ai plus aucune excuse… je lis, lis et…

Le Musée d’art contemporain de Sydney

On touche à la fin des articles australiens avant de changer de continent : en janvier dernier j’ai passé six jours à Sydney avant de prendre l’avion pour le Cambodge et la Malaisie. J’avais prévu trois articles pour la ville : sous la pluie, sous le soleil et les Blue Mountains. Mais en triant mes photos, j’ai pris trop de clichés…

Je pleure toujours à la fin des séries.

C’est presque un secret parce que j’en parle pas souvent : j’adore les séries télé. J’en regarde des dizaines, depuis des années… j’ai commencé vers 12-13 ans avec la Trilogie du samedi. Selon le site que j’utilise pour rester à jour, j’ai passé 3 mois devant la télévision et regardé 3000 épisodes… uniques – car j’ai probablement regardé les 144 épisodes de…

J’ai perdu le goût de la lecture.

J’ai perdu le goût de la lecture. A douze ans je lisais Zola pendant la récréation, à quatorze ans j’adorais Malraux et au lycée j’avais dix-huit en contrôle de lecture et lisais plusieurs romans par semaine, et pas des moindres. Balzac, Aragon, Sartre, Racine, Hugo, Beauvoir, Stendhal, Zweig, Brontë, Austin, Dickens, j’ai pratiquement tout lu. Il y a trois bibliothèques…

Les Misérables

Un des avantages d’habiter au Royaume-Uni, c’est qu’en général les films sortent avant qu’en France. Et Les Misérables est déjà à l’écran. Les Misérables. On connaît tous l’histoire de près ou de loin. Je me souviens que ça a été ma lecture d’été en  Provence, il y a quatre ou cinq ans, et que je ne lâchais pas le Pléiade.…

Lectures d’été

The Book of Lies, Mary Harlock Cadeau d’une amie Allemande, de Jersey, ce qui s’explique assez facilement : les Iles Anglo-Normandes ont été occupées pendant la Seconde Guerre Mondiale, ce qui fait culpabiliser les cars de touristes et explique les bunkers de béton tout le long des côtes. Le livre en question, comme le Potatoe Peeler Pie’s Society, se passe à…

Jonathan Coe

Jonathan Coe est l’un de mes auteurs préférés. Je crois que j’ai découvert Testament à l’anglaise au hasard sur les étals de Gibert, attirée par le titre. Je l’ai lu l’été avant de partir en Angleterre, et l’histoire se passe en partie dans le Yorkshire : je ne pouvais que continuer. Ensuite je l’ai relu en anglais, House of Sleep…

Downton Abbey

Comment les séries britanniques parviennent-elles à être d’une telle qualité ? bien sûr, la télé anglaise a son lot de Coronation Street et d’East Enders, mais comme Sherlock, comme Misfits, des chefs d’oeuvre apparaissent ponctuellement. Ma série du moment, c’est ça. Intrigues, complots et histoires d’amour dans un magnifique château hypothétiquement situé dans le Yorkshire, en 1912. Je ne veux…

The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society

Vous avez forcément vu ce livre traîner dans le rayon des grandes librairies. Je ne m’y suis pas intéressée jusqu’au moment où tout le monde a commencé à me dire de le lire, parce que ça se passe à Guernesey. Contrairement à ce que la couverture semble annoncer, ce n’est pas une histoire d’enfants. C’est un roman épistolaire qui se passe…

221B Baker Street

Engoncée dans mes séries aux trop nombreux épisodes, je n’avais pas découvert de nouveautés depuis longtemps. Et quelle erreur que d’ignorer ces trois fois quatre-vingt-dix minutes de génie. Car oui, Sherlock est en format film, ce qui est très appréciable. Cette série, outre d’être parfaite, a une particularité : remettre les intrigues et les personnages en contexte. Alors oui c’est…