Culture #4

J’en parle souvent mais cette fois-ci c’est la bonne : le retour de ma rubrique culturelle ! Vous trouverez mon avis sur les livres, films et séries que j’ai pu lire ou voir ces derniers mois. Pour le prochain, je m’y tiens, ce sera le 7 avril !

Livres

Lettres chinoises, Ying Chen

Un peu de littérature canadienne pour changer. J’ai trouvé des extraits de ce livre dans un exercice de grammaire à vrai dire et le contenu m’a intrigué : c’est un roman épistolaire entre un étudiant chinois qui va s’installer à Montréal, sa fiancée et sa famille, qui sont eux restés à Shanghaï. Ça se lit très vite et très bien, c’est poétique et un peu maladroit comme peuvent l’être les textes d’auteurs non francophones natifs, et il y a une vraie fin. Il y a en plus plein de réflexions sur l’autre, le déracinement, le fait d’être étranger dans son propre pays et ailleurs, ne plus vraiment appartenir nulle part, ce qui me plaît toujours.


Homegoing, Yaa Gyasi 

Il m’a fallu au moins trois mois pour finir ce livre un peu complexe qui manquait sérieusement d’un arbre généalogique au début. On suit l’histoire d’une esclave et de ses descendants, sur près de 400 siècles, entre Afrique et Amérique. C’est passionnant mais ne faites pas comme moi, comprenez tout de suite que chaque chapitre suit un nouveau personnage dans la généalogie et n’attendez pas de retrouver les mêmes personnages, ce sera beaucoup moins confus. La fin m’a quand même semblé un peu facile mais j’ai bien aimé l’originalité de l’histoire !


The handmaid’s tale, Margaret Atwood

Je n’avais aucune idée de l’histoire de ce livre avant d’en lire la quatrième de couverture, je savais juste que tout le monde le lisait et qu’une série télé en avait faite. Je ne m’attendais pas à découvrir une dystopie aussi intéressante, celle d’une Amérique post-révolution culturelle qui revient aux fondamentaux de la société des premiers colons très puritains. Je n’ai pas lâché le livre pendant quelques jours, tout était fascinant, du style au sujet en passant par les quelques explications sur le changement dans la société… mais la fin m’a tellement déçu ! Et je ne regarderai pas la série.


Call me by your name, André Aciman 

J’ai piqué l’idée de lire ce bouquin chez Mathilde (et d’autres livres aussi) et j’étais assez curieuse de me forger mon propre avis. J’ai laissé traîner ma lecture pendant plusieurs semaines jusqu’à ce que je doive lire la moitié en deux jours pour pouvoir le rendre à la bibliothèque. L’histoire est assez classique finalement, c’est une romance d’été entre deux jeunes garçons, la notion de temps qui passe, le soleil lancinant et les postures lascives… le compte à rebours jusqu’au départ de l’un et les regrets de l’adulte qui raconte. Je n’avais pas lu un livre aussi bien écrit depuis longtemps.


Behold the dreamers, Imbolo Mbue

J’ai adoré ce roman. C’est l’histoire d’une famille camerounaise qui émigre illégalement à New York, leur lutte pour survivre, les avocats véreux, la peur de devoir rentrer, sous fond de crise des supprimes chez Lehman Brothers. Ce sont des problématiques qui me parlent beaucoup, j’ai reconnu mes parents dans les professions des protagonistes et mes propres états d’âme d’expatriée / immigrante, j’ai vraiment adoré. Pour un premier roman, l’auteur s’en sort très bien.


The hate you give, Angie Thomas

Dans une banlieue américaine fictive mais très réaliste, un adolescent se fait tirer dessus par la police sans avoir rien fait. Le livre à la première personne raconte l’histoire du point de vue de la meilleure amie, qui a 16 ans. Elle raconte son quotidien dans le ghetto, les efforts de ses parents pour en sortir en la mettant dans un école privée dans la ville d’à côté, sa presque schizophrénie entre ses deux identités, les conséquences de la mort du jeune dans la communauté… c’est un peu teen mais ça se lit bien.



Films

La belle et la bête

Je l’ai regardé un peu en diagonale et je ne savais pas si j’allais aimer entendre les chansons en anglais mais en fait c’était cool ! De toutes façons, il y a Emma Watson, cette fille est juste tellement parfaite, je regarderais n’importe quoi pour / avec elle. Je n’avais pas reconnu la moitié des acteurs célèbres qui ont prêté leur voix aux personnages, leur fake accent français n’était donc pas si mal. Je vous le recommande ! Même si vous l’avez sûrement déjà vu…


Love Actually

C’est mon film de Noël préféré et un de mes films préférés tout courts, je me force juste à ne le regarder qu’une fois par an parce que je le connais par coeur. Je ne m’en lasse pas, je ne m’en lasserai jamais, tout est parfait dans Love Actually, la danse de Hugh Grant, le charme de Colin Firth, la course-poursuite dans l’aéroport, Alan Rickman, Jodi Mitchell, le petit Sam, la scène des panneaux d’Andrew Lincoln, tout ❤️


The Secret Life of Walter Mitty

Là non plus pas de grand secret, tout le monde adore ce film. Je l’avais vu discrètement dans un Greyhound en Australie je crois, ça a été notre film feel-good de Noël. Et c’est à peu près tout ce que j’en ai à dire haha.

 


Séries

Occupied

Occupied, c’est une série norvégienne sur Netflix à base de politique et de conflit énergétique. La Norvège a un gouvernement vert et décide d’arrêter de produire du pétrole, ce qui déplaît à l’Union Européenne et… aux Russes, qui envahissent diplomatiquement le pays. Jeux de pouvoir et manipulations, chaque épisode fait un mois et c’est très prenant. Par contre, la série n’est dispo qu’en norvégien, ça demande donc de la concentration pour lire les sous-titres, ce n’est pas une série qu’on peut mettre en fond sonore en faisant autre chose… j’ai hâte de voir la saison 2 maintenant !


How I met your mother 

Normalement je me refais l’intégrale de Friends chaque année, mais j’ai voulu changer un peu… juste un peu, donc ça semblait logique de partir sur l’hériter de Friends, How I met your mother. J’en suis à la saison six, et par rapport au premier visionnage, ça me fait toujours autant rire (mais moins pleurer qu’avant). Par contre, je savoure les références canadiennes bien plus aujourd’hui maintenant que je les comprends !


The Killing

J’ai binge-watché les deux premières saisons, construites autour de la même enquête policière. The Killing, c’est en effet une série policière avec une actrice géniale, Mireille Enoch, qui se passe sous la pluie à Seattle. C’est réaliste, gris, le rythme est haletant, j’aime beaucoup. La troisième saison par contre m’a un peu moins plu et j’ai laissé la quatrième en plan. J’ai du mal à regarder autre chose qu’HIMYM en ce moment, je suis en retard dans pas mal de séries.

La photo de une vient d’ici.

27 Commentaires

  1. 7 janvier 2018 / 8h39

    ooh pourquoi ne pas tenter The Handmaid’s Tale en série ? Ils font faire une saison 2 en plus, donc une suite au livre, car la première saison suite exactement le livre.

    • 7 janvier 2018 / 18h28

      Je ne sais pas mais en général je trouve les adaptations toujours moins bonnes que les originales. Et j’ai adoré Elisabeth Moss dans Mad Men et Top of the Lake mais ce rôle-là ne lui va pas du tout je trouve.

      • 8 janvier 2018 / 4h08

        Oui, je comprends ! Par contre pour le coup, Elizabeth Moss est vraiment génial dans ce rôle. Cette actrice s’est tout faire c’est fou ! ^^

  2. 7 janvier 2018 / 9h55

    Il y a certains livres qui me donnent vraiment envie ! Je vais les noter sur ma liste toute fraiche de livres à lire (parce que j’ai envie de recommencer à lire plus souvent, mais que je ne sais jamais quel livre lire :)).
    The Handmaid’s Tale, je n’ai pas lu le livre mais je regarde la série et je trouve ça aussi fascinant ! Je ne connais pas (encore) la fin, ceci dit. Et tu m’as donné envie de revoir How I met, je l’ai regardé lors de mes premiers mois à Budapest et j’avais beaucoup ri aussi (d’ailleurs là maintenant en y repensant je ris toute seule ahah) !

    • 7 janvier 2018 / 18h29

      Tu me diras ce que tu as pensé de la fin 🙂 elles sont comment les bibliothèques à Prague ? il y a beaucoup de livres en anglais ?

      • 8 janvier 2018 / 2h34

        Je t’avoue que je ne sais pas ! Je ne me suis jamais renseignée, mais il faudrait que je le fasse :). Et oui, je te dirai ce que j’ai pensé de la fin… Je suis curieuse maintenant ! Bisous

  3. 7 janvier 2018 / 9h59

    Coucou! Certains de tes livres me donnent vraiment envie! Je vais essayer des les trouver Merci <3

    • 7 janvier 2018 / 18h29

      Contente que ça reçoive un si bon accueil 🙂

  4. 7 janvier 2018 / 11h43

    Officiellement j’ai déjà lu The handmaid’s tale de Margaret Atwood puisque j’ai validé mon épreuve de littérature de je-ne-sais-quelle année de fac d’anglais. Mais la prof en avait parlé d’une telle façon que je n’avais absolument aucune envie de l’ouvrir. Quand la série est apparue, je n’ai pas réussi à faire le lien entre ce que j’entendais et ce que la prof en avait dit.
    Et maintenant ton avis… je vais finalement peut-être me décider à le lire, car cela semble être bien plus intéressant que je ne le pensais.

    Et j’adore Walter Mitty !

    • 7 janvier 2018 / 18h30

      J’adore les dystopies, je les trouve tellement fascinantes ! Tu me diras si jamais tu le reprends 🙂

  5. 7 janvier 2018 / 12h48

    Lettres Chinoises me dit bien!
    Merci pour ces suggestions 🙂

    • 7 janvier 2018 / 18h32

      Je ne sais pas s’il sera facile à trouver dans un autre pays que le Canada mais c’était une lecture très intéressante !

      • 9 janvier 2018 / 1h40

        Ah oui. Je n’avais pas pensé à ça ! Je chercherai on verra bien, sinon je le garde en tête pour le jour où j’irai là bas 😉

  6. 7 janvier 2018 / 17h53

    Je suis assez d’accord avec toi pour la servante ecarlate, la fin me semble un peu facile comme si l’auteur n’avait pas trop d’idée de où mener son histoire. Pour moi ça n’a pas la valeur de 1984, c’est pas très subtil ni très fin. Je pense que ce qu’on en fait vaut plus que le livre lui même.

    Je ne connaissais pas ta rubrique culturelle et je vais pouvoir tout lire ça me fait très plaisir, je suis en pleine recherche de bouquins!

    • 7 janvier 2018 / 18h32

      Je suis sûre que certains de cette liste te plairaient ! Et oui cette rubrique était à l’abandon mais je suis enfin motivée pour la reprendre et relire !

  7. Diane
    8 janvier 2018 / 2h21

    J’adore tes articles “culture” et suis très contente d’y voir le livre “Call me by your name” trop méconnu à mon goût. Je ne sais pas si tu es au courant mais un de mes réalisateurs préférés, James Ivory, en avait fait un film en 2017.
    J’ai réalisé qu’on avait beaucoup de goûts en commun. J’ai regardé pour la xx ième fois “Love Actually” hier et le charme de Colin Firth opère toujours mais maintenant, je ne pleure plus lorsqu’Emma Thompson se retrouve dans sa chambre en écoutant “Both Sides Now” de Joni Mitchell.
    Chaque année, je me refais aussi l’intégrale de Friends puis passe à HIMYM. Pour le moment, je suis encore dans Friends (moment où Ross trompe Rachel).

    • 9 janvier 2018 / 20h28

      J’ai une relation un peu d’amour / haine avec James Ivoiry ! J’ai regardé la bande-annonce du film et ça m’a l’air moins poétique que le livre, je n’imaginais pas du tout Oliver comme ça ! Ca a l’air moins passionné aussi.
      And Ross and Rachel, they weren’t on a break!

  8. 8 janvier 2018 / 13h00

    Ah bin tiens, je commence la Servante écarlate ce soir, justement ! J’ai hâte de voir si mon avis diverge…

  9. 9 janvier 2018 / 4h46

    La danse de Hugh Grant dans Love Actually est juste parfaite !!!! C’est mon moment préféré dans ce film que j’adore <3

    • 9 janvier 2018 / 20h17

      Ah moi j’avoue que j’aime beaucoup, mais j’aime tout !!

  10. 9 janvier 2018 / 10h46

    Lettres chinoises et Homegoing m’attirent beaucoup ! Merci pour ces recommandations !

  11. 14 janvier 2018 / 4h18

    J’ai pris Be hold the dreamers à la bibliothèque hier, j’ai hate de le commencer. Et j’ai réserver Homecoming, et je note aussi celui d’Angie Thomas.

    • 22 janvier 2018 / 12h10

      Tu les as empruntés en anglais ou en français ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *