Australie

Le centre rouge de l’Australie : Kata Tjuta

Pour l’avant-dernier volet de mes histoires australiennes, je vous emmène à un autre endroit du Centre rouge, voisin d’Uluru mais bien moins connu : Kata Tjuta. C’en est le nom aborigène (cela signifie « beaucoup de têtes ») et les Olgas le nom occidental, en l’honneur d’une reine… Olga, évidemment.

Kata Tjuta

Schema Kata Tjuta


En effet, il n’y a pas que le gros rocher orange-rouge posé au milieu du désert du centre australien : on y trouve aussi 36 dômes de pierre, distants de 25 kilomètres d’Uluru. Les scientifiques pensent qu’en fait c’est la même masse rocheuse enfouie 2,5 kilomètres sous terre dont les extrémités ressortent.

C’est un peu surréaliste. Toute l’ambiance de cet endroit est très… martienne.

Et je vous préviens, cet article est complètement orange.

Kata Tjuta

 

Première rando : la Valley of the Winds

Quand l’alarme sonne à 5h du mat sur le parking de l’auberge de jeunesse d’Uluru, le réveil pique un peu… On a juste le temps de remettre les sièges en place et de récupérer notre compagnon de voyage en maugréant tout bas tout le mal qu’on pensait d’elle. Nous étions parties avec une tourdumondiste que j’avais rencontrée au Cambodge et qui apprenait à transitionner entre vacances-luxueuses-de-cadre-luxe-cinq-étoiles à voyage-au-long-cours-budget-limité alors que nous, on était en mode backapeuses fauchées. Nous n’avions pas grand-chose en commun avec elle et au moment de faire les comptes, elle a essayé de nous arnaquer et a pinaillé le moindre centime. Pas cool.

Il y a environ 50 kilomètres de route de la zone touristique jusqu’à Kata Tjuta donc on part tôt pour commencer la rando tôt, conformément aux instructions officielles. S’il fait trop chaud (plus de 36 degrés, ce qui arrive vite dans le centre de l’Australie) les rangers ferment tout donc il est conseillé de se mettre à marcher avant 8h du matin, une fois le soleil levé. On se lance pour commencer dans le circuit complet de 7,5 kilomètres, censé prendre 4 heures.

 

Kata Tjuta

Kata Tjuta

Kata Tjuta

 

C’est une marche fascinante. Contrairement à Uluru dont l’on se contente de faire le tour et dont seulement deux « crevasses » (je ne suis pas très calée en géologie) sont accessibles, la randonnée de Kata Tjuta monte, descend, longe les pierres, c’est beaucoup moins monotone, plus végétal et les points de vue sont vraiment variés. Chaque dôme a une forme différente, les couleurs changent en fonction de la luminosité, on se croirait sur Mars.

 

Kata Tjuta

Kata Tjuta

Kata Tjuta
Kata Tjuta

 

La rando de Walpa Gorge

On ne savait pas trop à quoi s’attendre avec cette rando annoncée sur le dépliant de difficulté modérée (2,6 km). Et en fait, it’s a piece of cake! On se retrouve dans un tout petit filet entre deux rochers énormissimes, jusqu’à une gorge qui ne doit pas voir couler beaucoup d’eau. Il n’y avait personne, on était seules au monde avec les pierres et les bestioles. Je vous laisse scroller !

 

Kata Tjuta

Kata Tjuta

Kata Tjuta

Giant Lizard Australia

 

Et ce ne serait pas l’Australie sans avoir rencontré une bête à la taille disproportionné, ici un lézard géant. Mon zoom était performant, on était à 4-5 mètres de lui et c’était une bonne distance ! (pour rappel pendant mon année en Australie, je me suis déjà réveillée avec une araignée grosse comme le poing dans ma tente en camping à Fraser Island, j’ai été dans l’eau avec des raies et j’ai fait du snorkeling avec des requins, inoffensifs mais des requins quand même).

Ai-je préféré Uluru ou Kata Tjuta ? Je ne sais pas, les deux sont vraiment complémentaires. Bien que le passe d’entrée du parc national soit de trois jours, la plupart des touristes en tour organisé ne viennent pas jusque ici, c’est une randonnée plus solitaire et plus naturelle. Il y a également moins l’accent mis sur les traditions aborigènes et le sacré, puisque le centre culturel et les sites sacrés se trouvent à Uluru. Dans mon souvenir, il n’y avait pas de mouches à Kata Tjuta, donc point bonus. Après, dix kilomètres au milieu de pierre rouge peut s’avérer lassant, surtout après marché les dix kilomètres de la base d’Uluru. Mais dix autres nous attendaient à King’s Canyon !

Partager sur...
Article précédent Article suivant

Plus d'articles

10 Commentaires

  • Répondre lolli15

    J’adore ces paysages sauvages , teintés d’orange, de rouge , quelles merveilles !!

    5 décembre 2016 à 9h12
  • Répondre Pierre

    vraiment magnifique ces photos !!

    5 décembre 2016 à 9h51
  • Répondre Stephanie

    En effet il faut aimer le orange mdr ! C’est très beau, et quel plaisir de faire un truc que les tours organisés ne font pas 😉

    5 décembre 2016 à 12h30
  • Répondre Florence

    Merci de me ramener en Australie ! 🙂 Que le temps passe…
    J’aime beaucoup le nouveau style de ton logo avec le sachet de thé canadien !!
    Aurais-je encore l’occasion de te voir avant ton départ pour le continent américain ? Dois-je prévoir un weekend parisien ?
    A bientôt !

    5 décembre 2016 à 13h51
  • Répondre Estelle - Curiosity Escapes

    Ce lézard géant est un goanna. Je ne sais pas comment on dit en français. On peut vite en croiser en Australie. Un jour il y en a eu dans le jardin chez ma famille d’accueil, à la campagne certes mais pas dans le bush non plus. Trop l’angoisse. J’avais vu les Olgas mais je n’avais pas pris le temps de randonner autour. Sur tes photos les rochers paraissent beaucoup plus gros que ce que je pensais du coup. Très jolis paysages.

    5 décembre 2016 à 19h13
  • Répondre tania

    contente de retrouver tes articles sur l’Australie
    pas cool la nana qui pinaille
    pour l instant cela n m est pas encore arrivée de voyager avec ce genre de personne
    c est super d être seule au monde dans ce genre d endroit

    5 décembre 2016 à 22h12
  • Répondre Aurélie Louchart

    j’ai également un souvenir très envoûtant de cet endroit…

    6 décembre 2016 à 17h07
  • Répondre Julie / hors du temps

    Ton article est une vrai découverte, je n’avais jamais entendu parler de ces rochers qui semblent captivants !

    25 décembre 2016 à 21h47
  • Répondre Élé

    Très beau !

    2 janvier 2017 à 18h08
    • Répondre Kenza

      Oui ! et il reste encore un épisode, le grand canyon australien, que j’ai trouvé encore plus beau !!

      2 janvier 2017 à 18h10

    Un petit mot ?

    Close