Cairns et la Grande Barrière de Corail

Si vous ne savez pas où est Cairns (moi non plus avant d’arriver en Australie), c’est là, au nord-est.cairns-map-australia

Cette petite ville de 150 000 habitants n’a pas beaucoup d’attraits sinon d’être le point de départ ou d’arrivée des voyages le long de la côte est australienne et d’avoir de nombreuses merveilles accessibles en day trip : les Atherton Tablelands, la Grande Barrière de Corail, Cape Tribulation, Kurunda.

Cairns m’a rappelé la Louisiane et c’est comme ça aussi que j’imagine la Californie. Je n’arrive pas à appréhender ce que ça fait de vivre sous les tropiques, en tongs toute l’année…

Promenade à Cairns

cairns-palm-trees

Au night market vous trouverez souvenirs de mauvais goût et repas pas chers.

cairns-tacky

cairns-colonial-buildings
Heureusement, il y a des bâtiments coloniaux.

Même si l’océan borde Cairns, il est formellement interdit de se baigner. Vous verrez dans mes photos de ce road-trip des plages plus belles les unes que les autres à l’eau turquoise ou transparente… mais non. Mettre les pieds dans l’eau c’est s’exposer aux requins, aux crocodiles parfois et aux méduses. Il y en a deux mortelles pour l’homme dans les eaux du Queensland : la box jellyfish et la irukandji qui ne mesure que deux centimètres et est invisible à l’oeil nu. Les villes ont donc créé des lagons artificiels.

cairns-lagoon-night

Lors de cette promenade, la lune était impressionnante et des centaines de chauve-souris sont passées au-dessus de nos têtes (je crois que je vais vous rédiger un article animalier, j’ai vu assez de bêtes et d’insectes pour éviter les zoos un certain temps !)

cairns-night

Mon premier snorkeling sur la Grande Barrière de Corail

Des dizaines de compagnies proposent des day-trips sur la Grande Barrière de Corail, avec au choix la barrière intérieure ou extérieure. Les avis divergent sur la beauté des coraux et le risque pour l’environnement… il est certain que plus les bateaux à touristes reculent, plus les coraux vont mourir comme ceux les plus près de la côte.

Je suis partie avec la compagnie Cairns Premier Reef and Island Tours…et je déconseille.
Rendez-vous à la Marina à 7h30 du matin, je suis en avance et la compagnie tarde à ouvrir le check-in. La pluie commence à tomber, ma première impression n’est pas très bonne.

On part, et il n’y a pas assez de places assises pour tout le monde, le bateau est saturé. Les gens se battent pour avoir un espace sur la banquette, étalent leurs affaires. Je suis là pour voir la Grande Barrière de Corail, pas pour jouer des coudes dans 3 mètres carré. Ca m’agace. La vue est belle pourtant.

cairns-storm-great-barrier-reef

On me dit souvent que j’ai un look de maîtresse d’école avec mes petites robes et mes lunettes. Si les robes sont pour la mode, les lunettes sont nécessaires : je suis très myope. Il me fallait donc un masque de snorkeling adapté à ma vue sous peine de ne voir que des tâches colorées et ruiner l’expérience. Si j’avais choisi cette compagnie, c’est parce que les masques correctifs étaient fournis (prescription masks en anglais). Mais j’ai dû réclamer six fois, ma patience n’a pas trop apprécié.

Upolu Cay

Ce récif est le premier stop de la journée. On nous propose combinaison anti-méduses et gilet de flottaison, j’opte pour ce dernier. J’ai un peu peur car je suis une piètre nageuse mais je me lance… et panique. Le courant est super fort, nous sommes à quelques centimètres de l’hélice du bateau, les vagues sont hautes, je me débats plusieurs fois jusqu’à ce qu’on me lance une bouée. Ca va mieux et j’ose enfin baisser la tête. L’eau est marron et si profonde qu’on ne voit pas le fond… pourtant ce que je distingue plusieurs mètres plus bas ressemble vraiment à un requin !

Une des membres d’équipage attrape ma bouée et m’emmène voir les coraux. N’ayant pas d’appareil photo waterproof vous devrez me croire quand je dis que c’était beau – et très imagé. Les coraux sont nommés d’après leur ressemblance avec un objet : vous avez ainsi les coraux spaghetti, brocoli, oreilles d’éléphant…

[alert color= »purple »]

Conseil : les parapharmacies et supermarchés vendent des appareils jetables allant sous l’eau pour vingt dollars. J’aurais dû en acheter un pour immortaliser le second requin que j’ai croisé un peu plus tard…

[/alert]

Il n’y a pas vraiment de poissons, je suis un peu déçue. Par contre, l’équipage a presque apprivoisé un énorme barracuda de deux mètres qui traîne autour de l’échelle du bateau. Ce n’est pas rassurant du tout, ses dents sont trop pointues à mon goût – et j’ai eu Alexandrie Alexandra dans la tête toute la journée…

 cairns-snorkeling-boat

On nous emmène alors dans un petit bateau qui a un fond transparent en verre pour voir les coraux d’un autre point de vue. Et malgré le manque total de sympathie de l’équipage tout au long de la journée, la blague ici m’a fait rire. On nous demande si on a vu une tortue, tout le monde répond par la négative. On nous conseille de nous approcher du milieu du bateau et d’être très attentifs. Et voilà la tortue…

great-barrier-reef-snorkeling-turtle

Upolu Reef

Là je suis tombée amoureuse. Le paysage était sublime, l’eau turquoise, les coraux visibles depuis la surface, un paradis. Le petit bateau nous a déposés sur le sable que vous voyez au loin et il suffisait de revenir en snorkelant, poussé par le courant. Les tâches plus foncées dans l’eau indiquent qu’il y a des coraux.

cairns-great-barrier-reef-snorkeling

cairns-great-barrier-reef-snorkeling

La journée en elle-même ne m’a pas du tout plu. Personne ne m’a adressé la parole, les gens étaient malpolis, l’équipage aussi. Mais pour la beauté du paysage et la chance d’avoir vu tout cela avant que cela ne disparaisse, j’accepte…

La prochaine fois, je vous emmène à bord d’un train célèbre, à Kurunda, une ville aborigène et dans la forêt tropicale !

10 Commentaires

    • Kenza
      25 février 2015 / 11h49

      J’ai entendu ça aussi… moins de touristes et coraux mieux préservés ! mais je ne pense pas avoir le temps malheureusement.

    • Kenza
      25 février 2015 / 11h50

      Oui c’est beau ! Il n’y avait pas de danger sur le récif mais en général c’est frustrant de ne pas pouvoir se baigner…

  1. 23 février 2015 / 18h16

    Effectivement ça n’a pas l’air très human-friendly la mer là-bas!!!
    Tes photos sont très belles et la couleur de l’eau est juste waouh!!
    Dommage que la journée ait été décevante au niveau des rencontres humaines, mais ça ne t’a pas empêché d’en profité malgré tout, c’est le principal. 🙂

    • Kenza
      25 février 2015 / 11h53

      Ta phrase résume bien tout ce road-trip en fait (sauf la semaine à Sydney où j’ai été très entourée) : pas d’humain mais des paysages magnifiques ! J’ai plein de choses à raconter 😀

  2. 23 février 2015 / 18h18

    Je ne suis jamais allée à Cairns alors c’est chouette de découvrir cette expérience. Tu as aimé la ville ? Crocodiles, méduses, requins… Que de bons souvenirs !

    • Kenza
      25 février 2015 / 11h51

      Il n’y a pas grand-chose à Cairns, la ville est plutôt petite mais fonctionnelle. Par contre, c’est ce qui a autour qui est magnifique ! Tu iras, j’en suis sûre 🙂

  3. Une famille a l'ouest du Canada
    23 février 2015 / 15h29

    Dommage en effet de ne pas pouvoir se baigner dans un si bel endroit !
    C’est vraiment magnifique en tout cas je suis contente que malgré la mauvaise ambiance générale tu aies pu profiter du spectacle parce que Wow des requins !!! j’sais pas si j’oserais plonger dans une eau à requin même si j’aimerais beaucoup voir les fonds marins, le fait de ne pas voir assez loin me stress Merci du partage 😉

    • Kenza
      23 février 2015 / 16h15

      Ce sont des reef sharks, normalement inoffensifs mais un requin est un requin… le deuxième que j’ai croisé faisait au moins 2m et j’étais à quelques mètres.. là j’ai paniqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *