Cairns : lacs et chutes d’eau

Je suis partie pour six semaines de voyage, sans plus avoir la notion du temps, à changer de fuseau horaire. Et je vous emmène avec moi ! Je ne me voyais pas passer tout ce temps sans mon blog. J’avais réussi lors de mon voyage aux Etats-Unis mais c’est une des choses qui ont changé cette année – et je vous écris mon bilan de 2014 très bientôt.

1er janvier : Melbourne – Cairns

Valise faite et stockée en attendant mon retour, backpack prêt à être emballé. Je passe ma journée à attendre puisque mon vol n’est qu’à 22 heures. Vers 18h30 je m’ennuie trop et je pars en soupirant de soulagement dans l’escalier.

Pourquoi ? Parce qu’en Australie les arnaques à la caution sont courantes. Ici, on ne paye pas pour garantir la propreté ou ne rien casser. On paye l’occupation de la chambre et les bonds passent de (sous)locataire en locataire. Après un pieux mensonge, j’ai réussi à récupérer mon argent.

Tiger Airways est le Ryanair australien… Mais ça suffit pour arriver à destination. Cairns. Si vous lisez cet article parce que vous allez aussi voyager en Australie, je vais vous faire part de mon expérience et de quelques conseils. Sinon bear with me, il y a de jolies photos qui arrivent !

Cairns-boulder-gorge

Certaines auberges (comme Gilligans) vous offre la navette du CBD à l’aéroport et vice versa de 8 heures du matin à minuit. Cependant passé minuit il n’y a plus de shuttle ni de transport et vous devrez donc payer le taxi : 25 dollars. J’ai essayé de faire la radine dans la file d’attente et trouver quelqu’un avec qui partager mais étonnamment personne n’allait en ville.

Gilligans

Je suis arrivée à l’auberge vers 1h30 du matin, dans une chambre qui avait subi comme une explosion. Vêtements (et sous-vêtements) partout, pas un centimètre carré libre sur le sol. Je me suis maudit de ne pas avoir persévérer mes recherches de Couchsurfing. Cette auberge n’est pas chère mais tout est en supplément et il n’y a même pas de boissons chaudes. Je déconseille cette usine où les réceptionnistes ne sont pas aimables.

Uncle Brian’s

atherton-tablelands-lookout

Ce tour me vendait du rêve : chutes d’eau, rainforest, nature sauvage. Et je n’ai pas été déçue. Nous étions une petite vingtaine dans le bus, et le chauffeur nous servait de guide, d’animateur et de photographe.

Boulder Gorge

Petit tour dans la rainforest. C’est vert, luxuriant et j’ai l’impression d’être plongée dans une bouilloire : 31 degrés et 80% d’humidité… Je suis la seule à porter des chaussures de rando, les autres vont et viennent en tongs. Il y a des araignées et des moustiques partout… (Matériel d’un road-trip en Australie ? De la crème solaire et un anti-insectes)

Atherton Tablelands

Cairns-boulder-gorge

Cairns-boulder-gorge

Cairns-boulder-gorge

 

 

 

C’est beau. Mais la suite est encore mieux.

Josephine Falls

Imaginez une chute d’eau qui forme trois bassins naturels dans lesquels vous pouvez vous baigner – le premier en toute sécurité, le second à vos risques et périls à cause du courant et des rochers. L’eau est transparente, il n’y a ni méduses ni crocodiles… La perfection (cela va changer lors de mon snorkeling sur la Grande Barrière de Corail dans le prochain article !)

josephine-falls-cairns

Miallaa Miallaa Falls

L’eau est froide. Mais pouvoir passer derrière une chute d’eau valait mille fois la température ! Notre guide nous a fait prendre des photos qui pourraient sortir d’une pub pour du shampoing. Non je ne vous montrerai pas !

miallaa-miallaa-falls-cairns

Lake Eacham

L’eau à plus de 25 degrés, j’apprécie. La pensée d’être dans un lac profond de 600 mètres beaucoup moins… (Je suis une piètre nageuse, ce qui aura son importance pour le snorkeling).

Et on a essayé de voir des ornithorynques (merci au correcteur automatiques) sans succès. J’aurai préféré ça au requin que j’ai vu le lendemain… Revenez bientôt pour cette histoire !

eacham-lake-cairns

eacham-lake-cairns

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *