Humeurs

Les jours d’après et la bienveillance

bienveillanceLes jours d’après se sont enchaînés, le quotidien a repris sans aucun danger ici, juste celui de traverser la rue un peu vite, sans attendre que le feu passe au rouge. La police patrouille dans Budapest et la peur est là aussi, dans le coeur de mes élèves qui réfléchissent aux lieux qui feraient de bonnes cibles. La lucidité de leurs dix-huit ans m’a à la fois rassurée et effrayée. Le cancre de la classe avait emprunté ma craie pour dessiner Poutine et des bombes au tableau, avant c’était la petite Kitty qui était venue me faire un gros câlin et la semaine s’est passée dans le brouillard.

Impossible de me détacher, de penser à autre chose, de fermer Twitter ou le site du Monde. Je rentrais chez moi anesthésiée, ouvrais Internet et contemplais les informations s’actualiser. Parler, discuter, oui, grâce à elle qui était chez moi et dont la présence a permis de se rouvrir à la vie, mais rire est encore un peu difficile. Comme d’habitude, mercredi soir, je parlais avec ma meilleure copine, alors qu’elle attendait le RER A à Auber. Ses mots ont résonné en moi :

Se lamenter et cesser de vivre sa vie ne ressuscitera malheureusement personne, je pourrais mourir dans quelques instants et ça me confirme que je vais essayer de profiter comme je peux.

Alors je l’ai écoutée. La première façon dont j’ai appliqué son conseil, c’était en allant acheter des billets de bus et de train. Je suis allée passer le week-end à Eger, capitale hongroise du vin, et je vais à Vienne dans deux semaines, des petits voyages avant de rentrer à Paris dans moins d’un mois maintenant. J’ai hâte de revoir ma ville et mes proches.

La seconde façon, c’est en faisant attention aux gens autour de moi. Aller renseigner les touristes perdus dans la rue le plan déplié, laisser passer la petite mamie au supermarché, aider cette femme porter la poussette dans les escaliers. Je n’aurais jamais fait ce genre de petits gestes avant mais j’essaye de les inscrire dans mon quotidien maintenant. Faire preuve de bienveillance envers les autres et vers moi-même en essayant de me débarrasser de la procrastination et de la culpabilité latente qu’elle engendre. Méditer, écrire chaque jour les petites victoires, répondre aux emails, prendre aussi un stylo et des autocollants pour envoyer des pensées colorées par la poste – si vous voulez recevoir une petite carte ou m’en envoyer une, n’hésitez pas. Sourire, respirer, être dans l’instant. Penser les uns aux autres.

Mais même si je deviens super zen, je m’autorise quand même à râler de temps en temps, c’est français <3

Partager sur...
Article précédent Article suivant

D'autres articles

23 Commentaires

  • Répondre Elanorlabelle

    Faire preuve de bienveillance envers les autres, c’est pas évident tous les jours, mais je dois dire que pour ma part, j’ai toujours cette petite joie au coeur, même lorsque j’ai juste renseigné quelqu’un.

    22 novembre 2015 à 15h05
    • Répondre Kenza

      Oui ! et c’est encore plus drôle de renseigner des français qui se sont démasqués à cause de leur horrible accent en anglais 😀

      23 novembre 2015 à 20h48
  • Répondre scheperschantals

    Tu veux une carte postale, je veux bien t’envoyer une mais ce serait mieux d’avoir ton adresse, la bienveillance, c’est ce j’aime, c’est une façon de rencontrer et de parler !
    Je suis très touchée par l’union des gens qui se réunissent pour chanter, partager une pensée pour les victimes et combattre à lumière des bougies, avec des fleurs, des paroles rassurantes et le chant de la Marseillaise

    22 novembre 2015 à 16h16
    • Répondre Kenza

      A très bientôt Chantal et merci encore pour ces gentilles attentions !

      23 novembre 2015 à 20h47
  • Répondre smilingaroundtheworld

    J’aime beaucoup la petite phrase de ton amie, je la trouve très juste… et je trouve aussi que la bienveillance est essentielle, même si ce n’est pas toujours facile.
    Et puis, j’ai souri en voyant que Lairco était chez toi, je la lis régulièrement elle aussi… La « blogosphère » est petite 😉 Bises à toutes les deux alors !
    Aurélie.

    22 novembre 2015 à 19h03
    • Répondre Kenza

      Toute petite 🙂 je crois que si on se suit mutuellement c’est qu’on s’entendrait bien « dans la vraie vie » ! mais elle est partie maintenant :p

      23 novembre 2015 à 20h44
  • Répondre tiphanya

    Les cartes, ça tombe bien, c’est la saison. Nous commençons tout doucement à réfléchir à nos cartes de Noël, à mettre des bouts de papier doré, du ruban de côté.
    La bienveillance a comme seul défaut chez moi de me faire prendre conscience de l’extrême non-bienveillance dans laquelle je vis. Alors je m’accroche, mais ce n’est pas facile. C’est pourtant un premier pas qui me semble indispensable.

    22 novembre 2015 à 20h36
    • Répondre Kenza

      C’est un peu un cercle vicieux, comme lorsqu’on attend de savoir qui doit faire le premier pas et que les deux parties campent sur leurs positions. Je n’attends rien des inconnus donc je veux bien aller vers eux, pour l’instant (jusqu’à ce qu’ils me déçoivent ? l’avenir nous le dira). J’ai une carte parfaite pour vous deux mais très Noël, je crois que vous ne le fêtez pas trop, donc je vais attendre ta confirmation 🙂

      23 novembre 2015 à 20h43
      • Répondre tiphanya

        J’aime beaucoup Noël, nous le fêtons, mais en tentant de fuir le côté commercial. Par exemple nous faisons la majorité des cadeaux à la main et nous adorons les cartes de Noël !

        23 novembre 2015 à 20h48
        • Répondre Kenza

          OK ça partira demain 😀 j’espère que vous l’aurez à temps!

          23 novembre 2015 à 20h49
  • Répondre carrie4myself

    Raler c’est français! Tot fait d’accord avec toi.
    Prends soin de toi 😉

    22 novembre 2015 à 21h18
    • Répondre Kenza

      Tu sais quoi, j’ai trouvé un moyen de prendre soin de moi : la cuisine 😀 ça y est !

      23 novembre 2015 à 20h41
  • Répondre pomdepin

    Xoxo

    22 novembre 2015 à 23h59
  • Répondre jaiecrit

    La bienveillance est quelque chose que j’essaye d’inscrire dans mon quotidien depuis quelques mois. La bienveillance envers les autres et envers soi-meme car on oublie souvent cette deuxième partie. Et c’est encore plus important maintenant, dans ces jours un peu sombres, un peu difficiles. J’ai été touchee par tous ces élans de solidarité un peu partout, par ces « campagnes sur twitter ». Bises <3

    23 novembre 2015 à 13h07
    • Répondre Kenza

      Oui, se pardonner soi-même et vivre en harmonie avec soi et à la fois le premier pas et simultané de la vie avec les autres. Bisous aussi <3

      23 novembre 2015 à 20h40
  • Répondre Lorelei

    c’est un très joli article, comment on se sent quand on est touchés dans son pays mais qu’on est loin….
    gros bisous!

    23 novembre 2015 à 14h39
    • Répondre Kenza

      Merci pour ton commentaire ! bisous aussi, je me permets 🙂

      23 novembre 2015 à 20h39
  • Répondre lolli15

    Tu as bien raison, j’ai repris une activité sociale car il ne faut pas se laisser abattre , laisser la peur nous dicter. sinon ils auront gagner. Vivons l’instant présent, profitons de nos proches. 🙂

    23 novembre 2015 à 18h28
    • Répondre Kenza

      Que tu as raison aussi ! 🙂

      23 novembre 2015 à 20h39
  • Répondre Sabine

    C’est un bien joli article, plein de bon sens et de bons sentiments 🙂 C’est dur parfois d’être positif, de se laisser envahir par les petits rien, les petits bonheurs, les petits sourires, les petites choses de la vie qui le temps d’un instant, si on y prête attention, peuvent faire oublier tout le reste ! Il faudrait d’ailleurs que je pratique plus 🙂

    24 novembre 2015 à 6h27
  • Répondre Aurélie

    il nous faut ton adresse postale pour t’envoyer une carte (comme ça j’en recevrais une en retour :p)
    bisous

    24 novembre 2015 à 17h15
  • Répondre Lair_co

    Très chouette article, j’espère que ton élan perdurera, ça crée de jolis sourires et de jolis souvenirs 🙂
    C’est comme le postcrossing, ça me manque depuis que je n’ai plus d’adresse fixe, et j’ai hâte de pouvoir reprendre cette activité et voir de nouveau ma boîte aux lettres se remplir et des tas de cartes disparaitre dans la fameuse petite boîte 🙂

    Encore merci pour l’accueil, ça aussi c’était un chouette acte de bienveillance 😀

    27 novembre 2015 à 18h58
  • Un petit mot ?

    Close