5 jours à Berlin

Cet article va être long, très long. Mais il y aura beaucoup de photos ! Je suis allée à Berlin en mars dernier, pour le week-end de Pâques, avec l’appréhension de trouver pas mal de musées ou endroits fermés. Mais finalement la ville a suivi son cours normal, cela ne m’a pas trop gêné en m’organisant un peu à l’avance.

Ai-je aimé Berlin ? oui. Ai-je envie d’y retourner ? oui. Ai-je même pensé à y venir quelques mois et (ré)apprendre l’allemand ? oui. 

Mais comme vous allez le voir sur les photos, il a fait plutôt moche, gris et pluvieux. Cela ajoutait à l’austérité des visites culturelles, des mémoriaux et au sentiment de mal-être que ces endroits faisaient résonner en moi. J’ai en plus commis l’erreur de tout visiter d’un coup, perdant presque toute foi en l’humanité… mais Berlin ce n’est pas que les nazis et son mur, heureusement !

Berlin touristique

Je n’ai pas une seule photo de la porte de Brandebourg, malgré y être passée plusieurs fois. C’est le point de départ des free walking tours à 10 ou 11h du matin, la place devient noire de monde et il faut passer chercher un ticket en fonction de sa langue. Le tour que j’ai fait était informatif, j’ai appris plusieurs anecdotes et découvert des détails que je n’aurais pas remarqué seule. C’est encore et toujours un bon moyen d’appréhender une ville pour la première fois.

Avant d’aller à Berlin, je savais qu’il y avait la porte, la tour et le mur. Et les currywurst. Et finalement c’est le Berlin touristique qui m’a le plus déçu. Checkpoint Charlie est grotesque : des acteurs costumés en soldats font revivre les tours de guet contre les pourboires des touristes, Alexanderplatz n’est qu’un centre commercial, la tour est onéreuse (à peu près 15 euros) et les magasins de souvenirs débordent de memorabilia d’un goût douteux – non je n’achèterai pas un masque à gaz vintage, merci. Les currywurst de Curry 36 ont aussi été une grande déception, le staff était très malpoli dans les deux échoppes même en commandant en allemand.

Berlin architectural

Berlin

Même si j’avais acheté une carte de transport, j’ai beaucoup marché, levé, baissé, tourné la tête à la recherche de petits détails. Dans une vie antérieure, j’ai dû être architecte. En attendant, je contemple les façades au fil des quartiers.

Kreuzberg Berlin

Rosenthaler Strasse 39

Ces drôles d’immeubles viennent du höfe au 39 Rosenthaler Strasse. C’est un ensemble de cours reliées entre elles avec de beaux bâtiments, des boutiques un peu chic… et surtout du street art. Il y a plusieurs de ces passages dans Berlin, plus ou moins impressionnants – il y en a un autre juste à côté de la synagogue, mais il est un peu moins waouh.

Street art Berlin

Street art Berlin

J’avais lu qu’il y avait aussi beaucoup de street art sur Alte Schonshauser Strasse, mais je ne l’ai pas du tout trouvé… c’est pas grave, je me suis rattrapée avec le mur comme vous verrez plus bas. J’ai aussi pris le bus 100 (ou le 200, ils ont le même itinéraire mais pas le même terminus) qui permet de voir du haut de l’impériale tous les principaux monuments de la ville. D’ailleurs, il est possible de visiter gratuitement le Parlement et de monter dans la coupole, mais je m’y suis prise trop tard (trois semaines avant) et les billets étaient tous déjà partis.

Sony Center Berlin

On dirait un volant de badminton géant. Non ?

Reichstag Berlin

Berlin

Synagogue Berlin

Berlin qui n’oublie pas le nazisme

Je suis assez férue d’histoire à mes heures perdues (je contemple même l’idée de me lancer dans une licence d’histoire le jour où étudier me manquera) et j’avais hâte de voir la gestion de la ville de son passé trouble. Et c’est très bien fait. Beaucoup de mémoriaux, de sites gratuits, informatifs, qui ne tombent ni dans le pathos ni dans le sensationnalisme.

L’exposition gratuite autour de la Topographie des Terreurs m’a beaucoup impressionné. Tout le long d’un pan du mur, des panneaux expliquent la montée du nazisme et la Seconde Guerre Mondiale. Contrairement à certains touristes, je n’ai évidemment pas pris de photos des portraits d’Hitler… J’ai lu chaque mot, ne pouvant m’en détacher. Il y a une partie couverte également mais qui répète la même chose et ajoute à l’ambiance morose.

Immeuble architecture nazie Berlin

Cet immeuble, qui a ensuite été récupéré par les communistes, est le dernier exemple d’architecture nazie à avoir survécu aux bombardements et au temps. Il abrite désormais… le Trésor public !

Je n’avais jamais vu le mémorial consacré aux victimes de l’Holocauste avant d’arriver à Berlin. Il se compose de 2,711 stèles, dont le sculpteur n’a jamais voulu expliquer la signification. Sarcophages, labyrinthe, j’ai ressenti tristesse et claustrophobie. J’ai essayé deux fois d’affronter la queue pour le musée qui se trouve en dessous mais sans succès, ce qui m’a donc fait traverser le mémorial plusieurs fois. De nombreux groupes de jeunes et moins jeunes se prenaient en photo en sautant ou en faisant des postures de gym. Je ne sais pas si je suis choquée ou non… oui, par la signification de l’endroit, qu’il ne faut pas oublier et le manque de respect que cela représente mais en même temps non, car ça veut dire que l’histoire a avancé si le monument est réapproprié… qu’en pensez-vous ?

Mémorial de l'Holocauste Berlin

Mémorial de l'Holocauste Berlin

Berlin nature

D’après les conseils de L, j’ai voulu aller visiter les Jardins du Monde, un peu excentrés mais très beaux. Malheureusement le printemps venait juste de commencer, et cela manquait sérieusement de fleurs. Par contre, les différences ambiances se percevaient bien et ces jardins (arabe, chinois, japonais, chrétien, coréen et européen) étaient une invitation au voyage.

Jardins du Monde Berlin

Jardins du Monde Berlin

Jardins du Monde Berlin

Jardins du Monde Berlin

Jardins du Monde Berlin

Jardins du Monde Berlin

À côté de mon airBNB, il y avait aussi un parc, le ViktoriaPark, que je suis allée voir ma dernière matinée avant d’aller à l’aéroport. Triste et gris… je viens de lire un article qui affirme que c’est le meilleur endroit pour les couchers de soleil à Berlin, si j’avais su !

Berlin Viktoriapark

Berlin communiste

Berlin communisteLa suite de l’histoire de la ville est tout aussi impressionnante. Ce que j’ai préféré visiter, c’est le musée gratuit de Tränenpalast, le palais des larmes, érigé à l’ancien poste frontière entre la RDA et la RFA au sein même de la ville. C’est là que les familles venaient se dire au revoir… et pleurer. J’ai tellement apprécié cette visite que j’y suis retournée une seconde fois, m’assurant d’avoir lu le moindre panneau, d’avoir examiné tous les documents, écouté tous les témoignages. Cet endroit m’a beaucoup touché, à force de passer des contrôles et de pleurer dans les gares et aéroports ? même si ma situation n’est que peu comparable…

Cette fresque communiste dont je n’ai photographié qu’une partie s’étend… sur le mur de l’ancien ministère nazi désormais siège des impôts. J’aime bien leurs têtes, quand même, ça donne envie… (ou pas)

Berlin communiste

Berlin communiste

Berlin vu d’en haut

C’est presque un rituel, quand je visite une nouvelle ville, j’essaye de prendre de la hauteur. Ça passe par des collines, des endroits naturels, des bars ou bien des tours d’observation dédiées. Malheureusement je n’avais pas le budget pour la tour de l’Alexanderplatz. Et souvent quand on monte sur le monument emblématique, hé bien, c’est logique mais on ne le voit pas… J’ai donc choisi la cathédrale Französischer Dom où le panorama de Berlin ne coûte que la modique somme de trois euros. J’ai mal choisi mon jour, pluvieux et gris, mais le spectacle m’a ravi – j’y suis allée le premier après-midi, avant d’avoir vu les monuments au niveau du sol.

Berlin vu d'en haut

Berlin vu d'en haut

Berlin et son mur

J’étais assez anxieuse de voir le mur… et le premier aperçu m’a effectivement fait un choc. C’était comme ça ? Tout simplement au milieu d’une rue, séparant les deux côtés, les deux trottoirs ? Mais pourquoi ? Et la guide du free walking tour expliquant les différentes techniques de revêtements afin de limiter puis rendre impossible les passages au-dessus du mur. Mal à l’aise, un peu effrayée, inquiète, ça ne m’a pas laissé indifférente.

On peut voir le mur à plusieurs endroits dans Berlin et suivre le tracé au sol qui indiquait son emplacement. Je suis d’abord allée à côté de la Topographie des Terreurs, sur Niederkirchnerstraße.

Mur de Berlin

Mur de Berlin

Le lendemain, j’ai pris le métro pour Gedenkstätte Berliner Mauer, au nord de la ville. En plein air, on trouve non seulement le mur mais aussi le no-man’s land qui l’entourait, des photos de nombreux morts et un centre d’information que je ne suis pas allée visiter pour ne pas déprimer encore plus. Sous le soleil avec les familles à vélo qui passaient, ça rend l’horreur tangible et toute proche, ça m’a laissé un sentiment étrange.

Mur de Berlin

Un autre jour, je suis allée voir la East Side Gallery, portion de mur de 1,3 km le long de la rivière que des artistes internationaux sont venus peindre. On connaît tous certaines de ces images. Et quel dommage de les voir derrière d’énormes barrières qui empêchent de prendre des photos. Je ne comprends pas comment les gens s’octroient le droit d’écrire ou griffonner par-dessus une oeuvre d’art… La Joconde aurait-elle des moustaches sans son Plexiglas ?

J’ai un peu galéré à retrouver Alexanderplatz à la fin par contre, j’aurais dû refaire le même chemin dans l’autre sens mais de l’autre côté du mur pour commencer et finir à la station Warschauer Strasse.

Mur de Berlin

Mur de Berlin

Mur de Berlin

Mur de Berlin

Berlin historique

Dernière partie, le Berlin historique, un peu moins connu, qui se concentre dans le quartier autour du Dom, Nikolaiviertel. Un peu fake car reconstruit après la guerre, on trouve des magasins de souvenirs, quelques jolis immeubles autour de canaux et une ou deux églises.

Berlin Dom

Nikolaiviertel

Nikolaiviertel

Et sinon…

Après de nombreux calculs, j’avais choisi de prendre la carte de transport sept jours zones ABC, plus rentable que les pass plus courts. L’aéroport de Schönefeld desservi par EasyJet est en zone C. En arrivant à l’aéroport pour repartir, j’ai tout simplement donné ma carte à quelqu’un qui faisait la queue pour acheter un titre de transport. 37€20 c’est pas donné mais la ville est tellement gigantesque – et il pleuvait – que je les ai, je pense, rentabilisés.

Mon airBNB à Kreuzberg était trop cool et la chambre ne coûtait que 14 euros (15 maintenant) la nuit avec petit déjeuner. L’hôte était adorable.

J’ai pris un brunch fabuleux avec un bar à salades à Prezlauer Berg chez Im Nu. C’était délicieux mais malheureusement les boissons ne sont pas incluses (est-ce normal à Berlin ?) ce qui fait qu’un café et jus d’orange ont doublé l’addition. Tant pis !

C’est tout pour cet article et c’est bien assez 😀

21 Commentaires

  1. 9 juin 2016 / 20h58

    J’ai toujours eu envie d’aller voir Berlin. Certains endroits glacent le sang avec tout ce que tu dis. Je ne savais pas qu’il y avait autant autour du passe. Je pensais que seul le mur, ses alentours et un musée y étaient consacres….
    Merci pour l’article, et non il n’est pas trop long;)

    • 13 juin 2016 / 14h40

      C’est une visite qui fait vraiment réfléchir je pense. Mais il faut y aller accompagné et sous le soleil pour ne pas déprimer sur l’avenir de l’humanité 😀

  2. 9 juin 2016 / 21h34

    Super article merci, je porte moi aussi bcp d’intérêt à l’histoire, surtout au XXème siècle.
    En voyant tes photos du mur et tes réflexions, je me dis qu’il faudrait y envoyé D Trump… Encore que je ne suis pas sure qu’il soit capable d’être censé

  3. 9 juin 2016 / 21h53

    J’ai beau être allée trois fois à Berlin tu as été à certains endroits (comme les jardins du monde) que je ne connaissais pas. C’est dommage que tu n’aies pas fait le parlement, c’est l’un de mes endroits préférés. Même sans ticket pris sur internet on peut faire la queue le jour même et entrer de cette façon là !
    Je trouve que ton article montre vraiment bien l’intérêt de cette ville.

    • 9 juin 2016 / 22h10

      Oui j’y ai pensé, mais comme c’était Pâques et qu’en Allemagne c’est férié vendredi, dimanche et lundi, le Parlement était donc fermé et ça réduisait beaucoup la possibilité d’obtenir des tickets… la prochaine fois !

  4. 9 juin 2016 / 21h54

    Tes photos rendent très bien, malgré le mauvais temps !
    Tu sembles avoir vu beaucoup plus de choses « historiques » que moi lorsque j’y suis allée. Disons qu’on avait essayé de partager avec des choses plus « gaies », par exemple le Tiergarten et ses Biergarten (tellement agréables par beau temps). En tout cas Berlin est une chouette ville, qui m’a aussi pas mal marquée.
    Mais bizarrement je m’attendais à quelque chose de plus décalé, de plus alternatif, de plus jeune… Mais j’écrira sûrement un article dessus aussi !

    • 13 juin 2016 / 14h42

      J’y ai pensé aussi, mais c’était la fin d’hiver, ce n’était pas du tout un temps à se poser dans les parcs. Et je voyage seule, je suis sortie un seul soir mais je n’aime pas aller dans des bars sans personne… c’est vrai que ça me fait manquer un pan complet de certaines villes mais tant pis ! Hâte de lire ton article 🙂

  5. 10 juin 2016 / 10h36

    Tes photos sont vraiment belles ! Je n’ai jamais été en Allemagne mais oui Berlin est sur ma liste. Je n’hésiterais pas à revenir ici pour voir ce que je peux y faire car ton plan détaillé a l’air vraiment intéressant. Je pense que c’est important que la ville soit comme ça, c’est déprimant mais ça nous permet de ne pas oublier pour ne pas recommencer !

  6. 10 juin 2016 / 18h23

    C’est marrant, j’ai également dans l’idée de faire une licence d’histoire quand le temps sera propice (donc pas tout de suite). J’ai beaucoup aimé la manière dont tu présentes la ville, et tu me donnes envie d’y aller. En ce qui concerne le Mémorial, je suis un peu tiraillée : d’un côté, c’est un endroit de recueillement et d’hommage qu’il faut respecter, mais de l’autre, c’est plutôt chouette de voir les gens sourire et s’amuser, même au cœur d’un endroit qui ne s’y prête pas au départ ?

    Bref, merci pour la balade ! 🙂 xx

    • 13 juin 2016 / 14h42

      De rien ! j’adore tes commentaires, ils sont toujours soignés, on voit que tu lis attentivement 🙂 merci !!!

  7. 11 juin 2016 / 16h10

    Cette ville m’a l’air unique par l’ambiance qu’elle dégage. J’aimerais beaucoup visiter Berlin. Merci pour cette belle visite très bien expliquée avec de belles photos malgré le temps pourri 🙂

    • 13 juin 2016 / 14h43

      Unique, c’est le mot oui. N’hésite pas si tu as l’occasion, c’est une ville très abordable en plus !

  8. 11 juin 2016 / 17h23

    J’ai adoré Berlin. J’y suis allée en décembre et en dehors du secteur autour du grand marché de Noël, il n’y avait pas grand monde. Pas de file d’attente dans les musées, personne dans le mémorial. Bon il faisait aussi super froid et gris…
    En tout cas tu confirmes mon envie d’y retourner.

  9. 12 juin 2016 / 19h48

    Wahou ton article est super complet : je suis allée à Berlin une dizaine de fois et pour l’instant j’ai uniquement fait un article avec des réstaus J’adore également visiter les sites historiques de Berlin c’est à la fois triste et plein d’espoir quand on voit ce que la ville est devenue !

    • 13 juin 2016 / 14h47

      C’est un super compliment puisque tu connais si bien la ville 😀 effectivement, ça manquait juste un peu de chaleur et de soleil pour encore mieux apprécier ce contraste.

  10. 14 juin 2016 / 9h46

    En effet, c’est cool Berlin, merci pour tes photos ! J’y ai passé un weekend l’été dernier avec des amis, il a fait super beau et chaud donc on a pu voir beaucoup de la ville en se baladant. Je conseille d’ailleurs de louer des vélos, c’est encore plus efficace pour visiter les différents quartiers car la ville est tout de même assez grande. On est aussi allé à Tempelhof, l’ancien aéroport : ça vaut le détour !
    Laure

    • 14 juin 2016 / 10h28

      J’ai essayé d’y aller mais il pleuvait haha. Donc je me suis contentée de passer devant en métro, c’était déjà super impressionnant ! Pas bête les vélos… (mais je suis vélophobe. Trop de problèmes d’un coup là)

  11. Élé
    14 juin 2016 / 19h20

    Jolies photos 😉
    J’ai pensé pareil d’Alexanderplatz… Côté monuments, j’ai été agréablement surprise par la porte de Brandebourg, que j’imaginais beaucoup plus imposante et impersonnelle. En vrai, je l’ai trouvé petite et sympathique, et son environnement aussi. Sinon, le musée Pergame m’a beaucoup impressionnée. Cher, mais ça vaut son pesant de cacahuètes. Moi c’est l’ambiance à Berlin que j’ai aimée, l’impression de ne pas se trouver dans une capitale. L’espace, le fait que certains quartiers soient un peu « laissés au hasard ». Ca m’a fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *